Le paiement électronique sous osCommerce

Nous avons tous rêvé, un jour, de pouvoir offrir à nos clients le paiement par carte bancaire. Autrefois (en l’an 2000 à peu près), seuls quelques privilégiés pouvaient s’offrir ce luxe incroyable, mais aujourd’hui…

Le nombre de prestataires de paiement électronique est aussi important que le nombre de cheveux sur la tête à Mathieu. Qui n’a jamais entendu parler de Paypal, PAYBOX, Ogone ? Des noms de société mystérieux qui recèlent des sociétés de prestations de paiement électroniques.

1) Comment ça marche ?

Le plus important, dans le paiement électronique, c’est la sécurité. Autrement dit, comment faire pour éviter que d’affreux pirates ne viennent subrepticement dérober les numéros de cartes bancaires de mes clients ? La deuxième chose, c’est pouvoir récupérer l’argent de mes clients. Ca, c’est facile, c’est la principale fonctionnalité qu’on vous propose lorsque vous souscrivez à un service de paiement en ligne.

Grosso modo, ça marche comme ça : après avoir ajouté des produits à son panier, votre client clique sur un quelconque bouton « Commander » ou « Passer à la caisse ». Une fois ses coordonnées enregistrées, celui-ci (le client) est basculé en toute discrétion sur le site sécurisé de votre prestataire de paiement.

A partir de ce moment là, il y a de fortes chances pour que cette phase du processus d’achat se déroule sous protocole sécurisé, type SSL (Secured Socket Layer). Ce qui signifie, en gros, que toutes les informations transmises entre votre client et la banque sont cryptées, donc, en principe, illisibles pour les petits malins qui voudraient attrapper des informations au vol.

Votre client entre son numéro de carte, sa date d’expiration et, de plus en plus souvent, un cryptogramme à trois chiffres, et valide son paiement, qui est soit accepté, soit refusé. S’il est accepté, le site de la banque renvoie imméditament une réponse positive à votre site de e-commerce, qui permet d’enregistrer la transaction.

C’est tout simple (enfin, presque).

2) Qui sont les prestataires de paiement électronique pour la France ?

Je distingue trois types de prestataires de paiement : les banques, les courtiers (Paypal) et les intermédiaires.

Examinons d’abord le cas le plus simple : les courtiers.

Là, pas grand chose à faire. Vous créez un compte de commerçant chez le courtier, vous configurez votre module de paiement électronique avec vos identifiants de commerçant, et c’est parti !

Le plus connu de ces courtiers est Paypal, mais il y en a d’autres (Paynova, Authorize.net). N’hésitez pas à m’envoyer votre liste, je ferai les liens sur le site.

Ensuite, ça devient plus complexe.

La loi, en France, oblige les e-commerçants qui veulent faire du paiement électronique avec des versements directement sur leur compte bancaire, à négocier un Contrat de Vente à Distance avec leur banque. Ce contrat est obligatoire. Il est attribué sur des critères pas toujours clairs par les banquiers. Si vous ne l’obtenez pas, vous ne pourrez jamais faire de paiement électronique avec des paiements directement sur votre compte bancaire.

Une fois que ce contrat est obtenu, vous avez presque gagné la partie. Il ne vous reste plus qu’à négocier l’utilisation d’un terminal de paiement électronique. Ceci peut se faire, soit directement avec votre banquier, soit avec un intermédiaire de paiement (Paybox). Souvent l’installation de ces modules est très technique et recquiert l’intervention de professionnels. N’essayez de le faire vous même que si vous êtes très fort techniquement. Faire une page de liens sur les prestataires de paiement électronique

3)Combien ça coûte ?

Le coût du paiement électronique est très variable selon les prestataires.

Chez Paypal, par exemple, vous ne payez rien tant qu’aucune vente n’a été réalisée. Paypal ne prélève qu’une commission, assez élevée, sur les paiements réalisés.

Chez le banquier, il vous faut payer d’abord la licence d’utilisation du TPE (300 à 600 € ht selon les cas), puis des frais d’abonnement (parfois 20 €/mois), puis enfin, une commission sur les ventes. Ca a l’air de faire beaucoup, en réalite, ça finit par revenir beaucoup moins cher que Paypal.

Voilà, je m’arrête aujourd’hui sur ce sujet, mais j’y reviendrais en ajoutant une liste des prestataires que je connais.

A bientôt.

Capitaine Commerce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.