10 améliorations faciles pour augmenter votre ROI [6]

De la simplicité des textes

Gens lisant
Photo Schani AttributionShare Alike

Vaste sujet s’il en est, l’écriture web est un métier. Si je donne ici quelques indications, sachez qu’il n’est pas facile d’écrire correctement des contenus pour le web. La manière dont les gens lisent les pages webs n’est pas du tout la même que celle dont ils lisent un journal ou un livre, d’où un certain nombre de règles que je vais essayer de décrire ici. Encore une fois, je n’ai aucun honneur à parler de ces techniques, elles me sont toutes inspirées de Jakob Nielsen, le grand maître en matière d’usabilité web. Vous pourrez retrouver la quintessence de sa pensée ici en anglais. Alors, lisez l’original plutôt que la copie.

Les gens ne lisent pas mot à mot

Première découverte de Nielsen, les gens ne lisent pas sur le web comme sur le papier. Vous me direz, c’est évident. Oui mais, comment lisent-ils alors ? Eh bien, comme la plupart d’entre vous, ils ont tendance à scanner le texte plutôt qu’à le lire mot à mot. Seul un pourcentage restreint d’entre le font (sûrement les plus vieux ou les plus inexpérimentés), aussi faut-il absolument adapter les textes des fiches produits d’une boutique à ce mode de lecture.

Principes des textes « scanables »

Horrible néologisme, Nielsen énonce quelques règles à respecter si vous voulez que vos textes soient scanables, c’est à dire lisibles en diagonale (ha voilà, peut-être la bonne traduction, décidément le français est une langue complexe) :

  • Vos textes doivent comporter des mots qui ressortent : mettez les en gras, en rouge, en grand, faites comme vous voulez, mais arrangez vous pour que certains mots clés ressortent clairement de votre texte (les hyperliens, au passage, sont déjà des bouts de textes mis en exergue)
  • Utilisez des sous-titre utiles : si vos descriptions produits sont longues, faites ressortir quelques idées phares de votre texte en utilisant des sous-titres (en utilisant les balises h3, h4 ou h5, par exemple)
  • Faites des listes : si vous avez une énumération à faire, alors utilisez les listes non ordonnées UL ou ordonnées OL, comme c’est le cas ici
  • A chaque paragraphe son idée : pas la peine d’essayer de mettre plusieurs idées par paragraphe ou vous entraîneriez la confusion dans l’esprit du lecteur. Essayez de rester simple.
  • Utilisez le style de la pyramide inversée : ceci nécessiterait des explications que je ferai dans un autre billet, en attendant, lisez ceci.
  • Réduisez votre prose : autrement dit, ne faites pas de la littérature, soyez concis. La lecture web fatigue assez vite, alors ne transformez pas vos fiches produits en bourbier pour l’oeil.

La suite lundi… Je pars en week-end du côté d’Abeville et j’espère qu’il fera beau, sapristi !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.