Compario

Novembre 2007, dans le nord de la France. Toujours à la recherche de produits pour mieux vendre sur le web, j’endosse mon costume fluo et prend la route : j’ai rendez vous avec Frédéric Denel, CEO de Compario. Petite synthèse.

logo compario

Quelques fonctionnalités


Comparateur et enrichissement produit


Une des première fonctionnalité est, comme son nom semble l’indiquer, un comparateur (ça aurait été dommage quand même). La force de compario est de proposer un back office d’enrichissement produit ainsi qu’un gestionnaire de filtre.

Explication : j’ai une boutique contenant 400 appareils photos, il me faut renseigner chacune des caractéristiques techniques de ces produits (disont 15 à 20 infos). Manuellement c’est long et couteux en temps. Grâce à des partenaires Compario vous propose d’obtenir les infos enrichies sur vos produits. Ceci est une première étape. Le moteur permet de les mettre en forme, les trier, les filtrer… Par exemple je veux regrouper ensemble les appareils photos ayant des capteurs de 1,2 et 3 millions de pixels sous la dénomination ‘APN faible résolution’. Vous adaptez donc les données brutes à votre segmentation.

Filtre


C’est à mon avis la fonctionnalité qui va permettre d’augmenter le plus le taux de transformation. D’autre part cela va augmenter le nombre de liens internes pour le référencement. Puisqu’il faut limiter au maximum le chemin entre le produit et le consommateur, le filtre -grâce à l’enrichissement préalable- va permettre à l’acheteur de restreindre son choix très rapidement.
filtre

Gestion des avis utilisateurs


C’est une fonctionnalité plus que nécessaire sur pas mal de gros sites (cela dépend) et très à la mode ‘web 2.0‘. Dans le cas de produits technologiques c’est un facteur important d’augmentation des ventes (mais plutôt inutile chez un artisan charcutier de quartier par exemple).

Conseiller virtuel


Cette fonctionnalité se passe de commentaire, il suffit de la voir en action. La gestion question/réponses se fait via le moteur de règles de compario.

texte_en_bas
tiens, y a encore du texte en dessous

Ce qui viens d’être présenté est essentiellement une aide au choix.
Compario fait d’autres choses, du tracking par exemple, que je n’ai pas vu tourner, je n’en parlerai donc pas ici.

Techniquement


Le système est un framework écrit en .Net, basé sur un Cube OLAP. Donc pas de problème pour l’intégration sur un système windows. Par contre un peu plus de complexité sur un système LAMP.
Important : le code source est ouvert. Comme c’est un framework, il est possible de s’appuyer dessus pour écrire ses propres fonctionnalités (ou faire une intégration poussée) c’est ce qui m’a intéressé au départ. Ceci en rebutera peut être d’autres.

Conclusion


De l’aveu même de F. Denel, décrire ce qu’est Compario en quelques mots est complexe. Pour résumer (ce que j’en ai compris en tout cas) c’est un ensemble d’outils techniques au service du e-commerce se basant sur des best practices.

Vous l’avez compris, Compario est intéressant pour un site traitant un volume d’informations conséquentes, et ne disposant pas d’un enrichissement pensé web, d’un comparateur, etc… Plus vos produits sont nombreux et complexes, plus il est nécessaire d’avoir un enrichissement complet, un bon filtre et un comparateur. Quelques acteurs du web utilisent ce produit : quechoisir, autoplus ou encore les 3suisses.

Plus globalement, je pense que les sites (les gros) vont être amenés à utiliser de plus en plus ce type de produit, de manière à ce que les équipes internes puissent se consacrer à leur vrai métier : le commerce. Qu’en pensez vous ?

4 commentaires

  1. Magnifique ! L’exemple que j’ai testé des 3Suisses est impressionnant.
    D’un côté technique, on imagine les requêtes multi-dimensionnelles offertes par le cube OLAP…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Article de : Cobolian

Jacques Terrier Ecrit sur ce blog et ailleurs : Tutos performance web et formation e-commerce sur OSEOX Twitter : Twitter