Tag : le chaînon qui manquait

Le catalogue papier est un vaste chantier pour l’entreprise qui l’édite et les bonnes idées d’optimisation (des coûts, des ventes, des recrutements) sont toujours les bienvenues.

Wiziway conçoit, fabrique et commercialise des lecteurs optiques. Cette société propose aux entreprises d’utiliser des codes miniaturisés comme le sont les tags par exemple pour passer du papier au web en un seul clic.
En gros, installé dans mon canapé orange en train d’opérer une analyse critique du vin que j’apprécie, je feuillette mon catalogue préféré.
Je m’aperçois soudain qu’une paire de chaussettes de la même couleur que mon canapé est dans ce catalogue. Pour obtenir tous les détails sur cet article qui tombe à pic, je passe mon lecteur optique sur le tag placé à coté de mes futures chaussettes. Il contient entre autres informations, le lien vers la page web du produit et je n’ai plus qu’a passer ma commande en ligne.

Pour les distributeurs les avantages sont nombreux. En effet cette solution leur permet d’envisager la réduction du nombre des pages du catalogue papier ou d’augmenter le nombre de commandes en ligne.

Cette « technique » est surtout utilisée dans les catalogues BtoB, qui ont généralement un nombre de références important.

Cependant, d’autres utilisations permettant de coupler le support papier au support web par le moyen du lecteur optique ont vu le jour.
J’en citerai deux qui n’ont pas grand chose à voir avec la vente en ligne :

tout d’abord Debitel, dont le principal souci était de mettre fin aux ressaisies papier tout en centralisant le processus de gestion des frais professionnels. L’utilisation du tag facilite le travail des comptables et d’un simple clic ils envoyent une information sur le serveur sans devoir ouvrir la notre de frais électronique.

Et puis Larousse qui réinvente le dictionnaire en combinant le papier et le multimédia. Qui d’autres que le Larousse Illustrée pouvait développer un tel projet ? De plus, c’est Philippe STARCK qui signe la couverture, les lettrines et le lecteur « multimédia ».

Liens externes :
Démo Wiziway
Debitel
Grand Larousse Illustré

11 commentaires

  1. Hey, TheBrain, tu lis dans mes pensées ou quoi ? C’est un sujet qui nous préoccupe pas mal chez les 3 Suisses. Je ne connaissais pas Wiziway, mais je sens que je vais vite m’intéresser à leurs solutions./p>

  2. Oui je suis un peu devin;) Plus sérieusement, je trouve que c’est le bon moyen pour obtenir un changement d’attitude. Parce qu’on utilise le comportement habituel (feuilleter son beau catalogue), pour faciliter un nouveau comportement (passer du papier au web) sans demander d’effort. La question est : quel modèle on utilise ? : on vend le lecteur optique ou on l’offre ?

  3. Marrant, il y a peu je songeait ecrire un article sur les lecteurs codes barre des telephones : on prend un code en photo, et hop, on atteri sur la bonne fiche produit, sur le bon site, etc.

    Ce que tu nous expose ici est une revisite d’un système qui existait pour les magnétoscopes il y a…un moment maintenant : un code barre était imprimé dans le journal télé pour simplifier les enregistrements.

  4. Non mon capitaine. Le lecteur est connecté au pc et il est fourni par wizyway. Pour ce qui est du magnétoscope de papa, tu mets ce que tu veux dans le tag (images, textes, vidéos, page html,…) à la différence du code barre qui reste un code alphanumérique

  5. J’aime quand tu m’appelles « mon Capitaine ». J’aurais peut-être du m’appeler Empereur Commerce, ça aurait été encore plus jouissif 😉

  6. il n’y a pas longtemps quelqu’un dans mon entourage a évoqué la possibilité de coupler lecture optique via portable + affiches + catalogue (+ catalogue personnalisé via data minning).

    Les perspectives sont énormes. Par contre il est encore un peu tôt pour tout mettre en place, les technos sont un peu jeune encore, et le ROI totalement incertain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Ghalem Ouadjed

Article de : Ghalem Ouadjed

Co – fondateur de 6PEO, je suis aujourd'hui dirigeant fondateur de Eoweo située dans le Pôle Euratechnologies. Spécialiste certifié en Web Sémantique, , je suis membre associé du Semantic Technology Institute International et membre du Semantic Web Journal. Je conserve une étroite relation avec mes partenaires américains et européens, développeurs, experts et professionnels du web afin d’être en veille sur les innovations, de lancer des web services novateurs ou de les commercialiser. L'activité de Eoweo se résume en deux points : la commercialisation de solutions en ligne innovantes en direction des services marcom des entreprises et le conseil, la formation, l'accompagnement sur les aspects liés au Web Sémantique pour les systèmes d’informations on et off line des organisations.