Collaboration en ligne et monétisation

 

L’esprit d’innovation  couplé à la technologie trouve sur internet un espace d’expression idéal. La co création est un concept qui me semble correspondre exactement à ce que le web a de meilleur à proposer.

Dans cet esprit de partage des savoirs et d’échanges des connaissances, les espaces de collaboration se multiplient à une vitesse fulgurente justement parce qu’il s’avère que l’association d’un nombre important ou non de compétences en ligne favorise la réussite d’un projet, qu’il soit innovant ou non. 

 

Pour exemple, Netcipia n’attend pas de ses adhérents (professionnels et non-professionnels) qu’ils conçoivent et fabriquent des produits comme pour Netsy ou Up Factory. Ce qui compte dans cet espace communautaire lancé en 2006, c’est uniquement ce que vous avez dans la tête. Miguel Membrado fondateur de Netcipia fait évoluer son offre parce qu’il part du principe que l’expertise que vous êtes susceptible de posséder peut être valorisée dans un espace en ligne, une vaste surface (commerciale) où sont réunis les possesseurs de connaissances et les demandeurs de plus de connaissances sur des sujets comme le flex, le web sémantique ou la recette du gloubiboulga (façon ch’ti).

L’inscription y est gratuite et il est ainsi possible de créer son blog et son wiki destinés à accueillir du contenu de type multimédia autour de vos centres d’intérêts. L’évolution que lance Netcipia consiste en un modèle à partir duquel votre savoir, vos compétences vous enrichissent de la même façon qu’un consultant développe son activité. Aucune publicité dans ce programme mais uniquement le transfert de connaissance comme moyen d’augmenter ses revenus. Netcipia capte un pourcentage de vos transactions en échange de quoi vous gérez votre blog et votre wiki à votre convenance et gratuitement.


Netcipiasource:Netcipia.com

 

Ce que vous avez dans la tête a donc de la valeur et peut parfaitement être commercialisé via le web.

Tel l’artisan qui maîtrise une ou plusieurs techniques, le consultant, l’expert ou le passioné peuvent contribuer de manière significative à une démarche, une réflexion ou un projet. C’est ainsi que Kluster compte sur la synergie des échanges d’idées autour de véritables projets de créations d’entreprises. Un ou plusieurs porteurs de projets s’inscrivent gratuitement et exposent leur idée et l’ensemble des inscrits va envisager l’idée, l’enrichir et nourrir la réflexion avec pour but ultime que l’idée ou concept devienne une réalité par le lancement d’une activité réelle et rentable. Deux facteurs construisent l’originalité de Kluster : une idée ou concept doit être lancée dans les 72 heures et la monnaie propre à la plateforme vient rémunérer tous les contributeurs au projet de manière virtuelle sauf en cas de lancement d’une activité, car dans ce cas les contributeurs perçoivent une rémunération en $ équivalente à leur niveau de participation. Quand je pense au nombre incroyable d’idées de création d’activités que j’entends par semaine je ne peux m’empêcher de croire que ce type de booster a toute sa place en France. A bon entendeur…


Klustersource:Kluster.com

 

S’il est possible aujourd’hui de monétiser du contenu en ligne, il est désormais tout autant possible de spéculer sur les données que vous avez réunies puis stokées sur les services en ligne comme Facebook, Flickr, Feedburner ou del.icio.us. Meta-Markets vous offre la possibilité de faire votre marché et de faire des offres à partir du nombre de contacts Facebook que vous possédez. De même si les images de votre compte flickr ont été vues un nombre de fois très important, il est recommandé de les mettre en vente dans ce système en ligne de spéculations financières. Là aussi nous retrouvons une monnaie virtuelle. C’est un projet issu du Physical Language Workshop du MIT lequel travaille sur l’économie en ligne et ses implications. Vous spéculez avec de l’argent virtuel pour le moment et à terme avec un réel capital. Meta-markets est en beta test sur invitation : pour une invitation indiquez moi votre email.


Meta-Marketssource:Meta-Markets.com

liens externes :
Netcipia
Kulster
Meta-Markets

Précédemment paru sur ce blog :
Up factory : la mode des créateurs pour tous

4 commentaires

  1. Salut The Brain,
    Excellent ton article ! Sur le thème du crowdsourcing, tu as aussi une boîte française http://www.crowdspirit.com (la coconception – et non la conconception, comme j’entends déjà certains le dire- accélérer la conception entre ceux qui produisent et ceux qui utilisent)
    et aussi les américains : http://www.innocentive.com/ qui mettent en relation ceux qui cherchent ("seekers" : les entreprises avec une problématique) et ceux qui trouvent ("solvers": les gens qui ont des idées).

    ça me parait une bonne idée d’ouvrir la réflexion aux utilisateurs et à M. et Mme Tout-le-monde car des chercheurs qui cherchent, on en a, mais des chercheurs qui trouvent, c’est plus rare !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Ghalem Ouadjed

Article de : Ghalem Ouadjed

Co – fondateur de 6PEO, je suis aujourd'hui dirigeant fondateur de Eoweo située dans le Pôle Euratechnologies. Spécialiste certifié en Web Sémantique, , je suis membre associé du Semantic Technology Institute International et membre du Semantic Web Journal. Je conserve une étroite relation avec mes partenaires américains et européens, développeurs, experts et professionnels du web afin d’être en veille sur les innovations, de lancer des web services novateurs ou de les commercialiser. L'activité de Eoweo se résume en deux points : la commercialisation de solutions en ligne innovantes en direction des services marcom des entreprises et le conseil, la formation, l'accompagnement sur les aspects liés au Web Sémantique pour les systèmes d’informations on et off line des organisations.