Le Bon Marché se fourvoie dans le full-flash

Je ne goûte guère au plaisir de dézinguer un site en public, mais le lancement en fanfare du nouveau site du Bon Marché, à la frontière du magazine et du site e-commerce ressemble presqu’à une grosse farce tant sa conception est pathétique.

Treeslbm : les arbres du Bon Marché. Oh là là là !
Merci à Alexander Calder pour la conception graphique

Le Bon Marché dans les traces des Galeries Lafayette

Le Bon Marché, qui fait partie de la bande des grands magasins parisiens, suit donc, deux semaines après son lancement, les traces des Galeries Lafayette, dont le site suscitait déjà critiques et commentaires, mais parvenait tout de même à soulever quelques ah et oh d’admiration devant une réalisation soignée et agréable.

Treeslbm.com :  c’est quoi ce nom de domaine ?

Ce n’est pas du tout le cas de Treeslbm.com (Mais qui a pu trouver un nom de domaine pareil ? Son inventeur a sans doute du penser qu’un nom aussi ésotérique et imprononçable ferait cool et branché et aurait le mérite d’attirer le bobo. Mais là, non franchement, c’est n’importe quoi. Tiens, je sais, mois aussi je vais me trouver un nom de domaine branché et cool : slipslcc.com. C’est chouette, non ? Seuls ceux qui suivent mes aventures comprendront… Enfin, bon).

Bon pour être montré aux étudiants en ecommerce

On ne peut pas dire que le site soit moche, ni vraiment nul, ni totalement inintéressant, mais il a le défaut impardonnable de cumuler toutes les erreurs de conception, tous les défauts classiques d’un site full-flash (déjà un site ecommerce full-flash, il faut oser), à tel point, que c’en est presque un cas d’école. A la rigueur, il pourrait servir justement dans les cours de ecommerce pour montrer aux élèves débutants ce qu’il ne faut pas faire. On se croirait revenu à la fin des années 1990 quand les concepteurs de sites HTML, découvrant la puissance et les possibilités incroyables de Flash, barbouillèrent le Web de réalisations aussi magnifiques (ce qui n’est même pas le cas ici) et qu’insurfables.

Une léger parfum de foutage de gueule

Bon, bref, je ne vais pas m’acharner, ni faire un scandale national et pour ne pas me fâcher avec les auteurs du site, j’ajouterai que mon point de vue n’est que celui d’un technicien du web pour qui les considérations marketing et promotionnelles d’un site sont des brouillards obscurs et dont les clés, forcément, ne sont pas affichées en grand sur la homepage, mais enfin, tout de même, hormis ses aspects, primordiaux certes, je dirais quand même qu’il traîne sur les pages de treeslbm.com un léger parfum de foutage de gueule subtilement dispensée par ses concepteurs (non, ne me tapez pas !).

Bons et mauvais points

Et pour finir, voici un récap rapide des bons points (en jetant un coup d’oeil attentif à la liste, vous verrez qu’il n’y en a pas, mais c’est vrai que je suis un peu salaud sur ce coup là) et des mauvais points de treeslbm.com

Mauvais points

  • Plugin Flash 9 à télécharger et à installer
  • Nom de domaine ésotérique et propice aux fautes de frappes
  • Intro en Flash bien lourde
  • Site entièrement en Flex
  • Page d’accueil incompréhensible (est-ce un site de ecommerce ? un magazine ?) + mise en page déroutante
  • Ergonomie pour les designers
    • ascenseurs en Flash dans les popups réservé aux as de la souris
    • menus déroulants du formulaire d’inscription super pas pratiques
    • zoom décalé et plutôt inutile dans les pages produits
    • conception de la fiche produit pauvre
  • Manque de fluidité des animations (sous mon MacBook en tout cas, acheté en 2006)
  • Lisibilité très limite (certaines typos sont minuscules)
  • Musique non débrayable (grrrrrrr!!!)
  • Navigation pas claire et lourdaude (pas de fil d’ariane, arborescence pas claire)
  • SEO au ras des paquerettes
    • pas d’url rewriting
    • pas d’optimisation du code
    • pas de gestion des META
  • Bugs
    • carnet d’adresses ne fonctionne pas sous Mac OS X + Firefox (erreur javascript)


Ce que je n’aime pas
Le design, très élitiste

Bon, ok, c’est très vache tout ça, et je suis sûr qu’un tas d’entre vous aiment bien treeslbm.com (prononcez trizèlebéhème.com). C’est vrai ? C’est quoi votre avis ?


A lire aussi :

Quelques liens bien utiles :

  • Le site lui même : treeslbm.com
  • Blographic.com : le seul blog que j’ai trouvé qui parle du site et sur lequel vous pourrez aussi trouver un code secret pour vous enregistrer sur trizèlebéhème.com
  • Alexander Calder, l’artiste qui a dû inspirer le design de treeslbm.com


Sur le Capitaine :







57 commentaires

  1. En fait, on peut couper la musique (enfin, le bruit, là) en cliquant sur l’oiseau. Oui, ça aussi, c’est super intuitif…

    J’ai beaucoup aimé le "Bienvenue sur le "e-shopping en accès privé (…) Inscrivez-vous pour découvrir notre sélection de produits".

    Message personnel : Gérard, tu as conçu le site Treeslbm, alors je vais te dire un truc. Avant que je lâche des infos confidentielles comme mes coordonnées snail & mail, il faudra que j’ai sacrément confiance et envie d’acheter. Ce ne sont pas les miniatures et le full-flash qui vont m’y inciter. En plus, il suffit de m’indiquer "vente privée" ou "accès privé" pour me faire fuir.

    Pardon, Capitaine Commerce, d’utiliser ton blog pour mes messages perso. 😉

  2. L’équipe chargée de la réalisation doit certainement avoir la fièvre en ce moment. Les pauvres :/

    Allez, C’est pas grave, on efface tout et on recommence. 😉

  3. Je suis resté sur le site 10 secondes en tout et pour tout, je pense que ça répond à ta question. Tout est à jeter….
    C’est mauvais à tous les niveaux pour moi, marketing, référencement, accessibilité, du grand n’importe quoi.

  4. perso je le trouve bien ce site.
    il change de tous les sites e-commerce qui se ressemblent et dont seul le logo change (faites le test avec les grands sites ecommerce type laredoute et 3suisses)
    On a envie de s’y balader, c’est jolie.
    Je ne vois pas en quoi le coté fullflash est un problème, d’autant que la boutique est sur invitation.
    je pense que votre vision est tres technique et peu utilisateur et encore moins marketing

  5. Salut Capitaine, on est en effet plus proche de la version destinée à séduire l’interne que l’internaute. A mon avis, les responsables chez Le Bon Marché ne connaissent rien à internet et se sont fait emberlificoter par une agence qui avait envie de se faire plaisir avec Flash/Flex.
    On est bien loin de l’esprit d’Aristide Boucicault, un self made-man aux idées révolutionnaires qui a crée la Boutique initiale. Son idée était de créer une "cathédrale du commerce pour un peuple de clients" (Zola, "Le Bonheur des Dames") avec des principes innovants pour l’époque de rendre le luxe accessible : entrée libre, qualité garantie, prix affichés en clair, etc. Ces principes paraissent ringards aujourd’hui, mais si le flasheur avait un tout petit peu pensé "aux autres" : utilisateurs, son client au Bon Marché, référenceurs, personnes qui font la mise à jour,… ça aurait fait une grosse différence.

    Cela dit, ce qui est positif, c’est qu’il y a encore tout un marché à évangéliser et à ouvrir aux techniques du web.
    Je pensais que les sites "autistes" où l’on pouvait baratiner son client en utilisant une technique pour faire plaisir au design n’existaient plus !

  6. de quoi parles tu .. le site est plutot vachement original.
    va essayer de faire du beau avec du 2.0 … c’est toujours aussi nase…
    le manque d’ouverture dont tu fais part est tout bonnement halluciante. Le nouveau te gène donc tu le décris. Pas la peine de sortir Zola de son placard pour constater que tu es d’un autre temps…;-)
    Si pour te plaire il faiut ctrl C/ ctrl V Amazon, effectivement le e-commerce n’ira pas loin…

  7. @Michel : il est vrai que beaucoup de grands sites de ecommerce se ressemblent, mais regarde aussi la catégorie Les « Plus beaux sites » de ce blog et tu verras qu’on y trouve des sites en Flash pas mal du tout et bien mieux conçus que treeslbm.com

    @Vanessa : je suis impressionné par ton bagage culturel. Bientôt, tu vas nous citer Platon pour parler de e-commerce 😉

    @Pascal : en fait, il vaut mieux que ce soit à moi que tu adresses tes critiques, car je suis l’auteur de ce triste pamphlet sur treeslbm.com. Mais j’assume tout à fait. Je peux te dire que j’ai vu beaucoup de sites ecommerce en Flash d’un très bon niveau et d’une très bonne conception, mais celui-ci pêche vraiment par de nombreux défauts typiques d’un emballement pour une technologie et un concept trop avancées (Flex et les arbres de Calder que j’aime bien par ailleurs). Mais peut-être pourrais-tu défendre le site est expliquer pourquoi tu le trouves vachement original, ça vaut mieux que critiquer dans le vide, non ?

  8. Je n’ai pas pu passer la page suivant l’intro : ma machine rame de trop. C’est la première fois que ça m’arrive…

    J’imagine mal le R.O.I. que ce type de site peut avoir.

    Au passage, si quelqu’un veux se faire un idée d’une nav bien pourrie : http://www.grosbill.com.

  9. En tout cas, il va y avoir du buzz à ce que je vois lol…et le nombre de liens retour pourraient bien être très favorables à leur référencement naturel… et ainsi peu importe leur nom de domaine… puisque les prospects trouvent en général le site par le référencement naturel et non pas parce qu’ils connaissent le nom de domaine…

    Bref, ne serait-ce pas du e-commerce ?

  10. @RS : si je comprends bien ton raisonnement, pour faire du buzz, faites un site pourri… pas bête.

  11. Moi aussi, je passe pas l’intro, faut dire que dans ma campagne l’adsl, il tourne avec un groupe electrogene…
    A croire que ce site est réservé aux gens de la grande ville…
    je partage l’avis de Ergonomiks…

  12. J’ai l’impression qu’on a le droit de se faire plaisir et dire les choses réellement.

    Alors je vais me permettre de faire la leçon. Leçon n°1, d’après l’école suédois d’ergonomie, "de l’usage naît la forme". Résultat, les poignées de porte sont depuis des décennies à même hauteur… par exemple. Un site e-commerce ça sert à flâner, chercher (trouver si on a de la chance), comparer, s’informer… et ACHETER. Donc, la structure globale du site, des pages doit rester la même, si l’usage reste le même. Mettre la poignée de la porte à 2m15 pour faire différent, c’est con. Par contre, la couleur de la poignée et la forme dans une certaine mesure, peuvent être changées. Il ne faut donc pas confondre identité de marque et déclinaison graphique (qui est de l’ordre de la communication) avec l’ergonomie d’un site d’e-commerce. Finalement, c’est pas une question de technologie, c’est juste une question de bon sens.

    Leçon n°2 : la navigation de Grosbill et les prétendus expert en conversion… Pas plus de commentaire, car la société qui a conçu cette navigation fait une démonstration par l’exemple qu’elle n’a rien compris à la performance web et à l’ergonomie. La leçon est donc de ne pas se décréter expert lorsqu’on ne maîtrise pas les fondamentaux, les clients se font peut être avoir, mais les confrères sont vigilants et un jour ou l’autre, la vérité éclate 😉

    Leçon n°3 : les intro c’est pas bien, c’est l’avoeu d’échec d’une interface qui ne transmet pas l’identité de la marque ou qui ne sait pas mettre en avant des offres. Est ce que les gens qui font ça ont au moins l’intelligence de tester avec et sans pour mesurer l’impact sur leur taux de conversion ?

  13. @ CC : je n’ai jamais dit qu’il était pourri !!! Je ne me permettrais pas (moi) !

    Sa différence fait du buzz… ça oui… sinon pourquoi en avoir fait un article ??? Juste pour dire qu’il est pourri ? Alors c’est une attaque gratuite et c’est pas bien !

  14. Je confirme : tout est à jeter. J’ajoute à la liste les problèmes de code page : ficher 337 – Chemise manches longues avec un imprimé « cravate » en trompe lil – au lieu de trompe l’oeil.
    Bon boulot pour ceux qui ont vendu ce nom de domaine impossible et bon boulot à ceux qui ont vendu ce site. Faut pas avoir peur de facturer n’importe quoi.

  15. Personnellement j’ai trouvé cela assez indigeste… Mon PC rame, les clics ne sont pas réactifs, etc.
    Mais êtes-vous sûrs qu’il s’agit d’un site e-commerce ? La boutique n’est accessible, si j’ai bien compris, qu’avec un code fourni en magasin. Par contre les articles écrits, le design hors norme, tout est fait pour construire une image design et décalée… Juste à titre d’exemple, pourquoi ternir cet objectif par une volonté de mettre des éléments propres à optimiser le SEO ? Pour arriver en page 2 de gg au lieu de la page 8 ? Le ROI ? Ne soyons pas innocents, le bon marché, s’il avait voulu vendre aurait fait mieux.
    C’est un site ce com institutionnelle qui va générer un buzz basé sur ses partisans et ceux qui le détestent. Il vend une image. Les produits se vendent dans le magasin. Si on admet cela, le reste s’explique. Après, même avec cet objectif, je dois avouer que le site demeure prodigieusement insupportable…

  16. Bonjour,
    merci pour ce post Capitaine. Et oui trop d’agence se foutent encore des annonceurs ne connaissent rien au web, et ça me fait plaisir de voir que des experts sont là pour faire avancer le (bon) marché 😉

    Au-delà de la paire de fonctionnalités intéressantes mais pas innovantes, et du design "post-contemporain", je ne vois pas trop pourquoi j’accorderai plus de 2 minutes au site.
    La direction devrait regarder le taux de rebond et le temps passé sur le site sur outil de Web Analytique. Ah je crois qu’il n’y en a pas sur le site.

    Artistique ça se discute, ergonomique ou vendeur pour le coup ça ne se discute pas sur ce projet 🙁
    Gallerie Lafayette a mieux réussi l’excercice de l’originalité dans le e-commerce.
    Non tous les sites ne sont pas identiques, même un 3Suisses est très différent de Laredoute ou Damart.
    Ca se joue plus sur les détails mais ce sont des détails qui comptent pour leur clients respectifs.

    Pour ceux qui parlent du buzz, il y a deux type de buzz : le positif et le négatif …

    Pour le référencement, les liens entrant sur des pages vides en meta données et en contenu n’ont pas plus d’intérêt.

    Du coup l’introduction est justifiée, au moins on sait ce qu’il essayaient de faire 😮

  17. Salut les pros du web, je vois qu’on est tous à peu près d’accord sur le fait que l’agence a bien arnaqué son client et qu’on peut faire du 2.0 beau et fonctionnel (je vous prépare un article sur http://www.livinghomes.net qui pour moi concilie séduction et efficacité).
    J’ai beaucoup aimé le commentaire de Pascal qui nous rappelle que la Gogol generation (http://www.capitaine-commerce.co... est bien présente et qu’il va falloir s’adapter car ils ne lisent pas et ne réfléchissent pas.
    Si on reprend le génial exemple de Raphael avec les poignées de portes, non seulement, il faudra mettre une poignée de porte clignotante à la bonne hauteur et indiquer en language SMS ou autre "Ceci est une poignée de porte. ça yen a ouvrir porte !"
    Donc à bientôt pour des sites beaux, fonctionnels et en plus hyper intuitifs !

  18. Moi c’est pire que tout, j’ai même pas réussi à faire marcher Flash 9 sur mon PC. Alors ok je suis une bille en technique, mais je vais très souvent au Bon Marché et suis donc pile dans la cible visée. Comme toi, je trouve le nom ridicule, et suis de toute façon depuis longtemps réfractaire aux sites en Flash. Cette marque est belle, mais encore coincée dans le XXème siècle…

  19. Je n’aime pas lire en "point negatif" : "Site entièrement en Flex". Flex n’est pas en soi une mauvaise chose.

    Imaginons que nous disons : "point negatif: Site entièrement en PHP". La techno n’a rien à voir avec la qualité du site. Par contre, les concepteurs du site en sont pour beaucoup… Donc si les typos sont pourris, les animations lentes, etc, ce n’est pas à cause de Flex, mais de la facon dont ca a été developpé.

  20. Temps de chargement trop longs, animations qui sont sympas la première fois (quoique les graphismes sont pas du tout à mon goût) mais qui énervent au plus haut point à partir de la deuxième fois, on se demande ou on peut cliquer (en fait on dirait qu’on peut cliquer à peu près partout mais on ne sait pas très bien où l’on va). Il n’y a pas à dire, c’est une très bon site si on ne veut rien vendre du tout. Serait-il possible de savoir qui était en charge pour être sûr de ne pas tomber sur eux?

  21. Concept à revoir entièrement, la musique est effrayante en plus… Je préfère de loin un site sans prétention simple et efficace comme love.fr.

  22. Je suis sous Linux Ubuntu avec Firefox et plugin shockwave flash 9.0 r100.
    J’arrive a lire la page d’accueil mais pas la suite, ca bloque sur en attente de fpdownload.macromedia.com.
    je fais quoi monsieur le concepteur, je m’achète une licence windows ou je vais voir ailleurs ?

  23. Je ne serai pas aussi critique que vous. Tout d’abord, je ne vois pas un site de e-commerce, mais une vitrine Web d’un grand magasin positionné sur le (bon ah ah ah !) marché du luxe. Il faut donc comparer ce site non pas aux e-marchands mais aux grandes marques ou enseignes de luxe, de cosmétique, etc. Je vais reprendre l’analogie des poignées de porte : pourquoi coller un Amazon.com quand on s’attend à un Galeries Lafayette (avec intro, Flash, etc.) ?
    Entendons-nous bien, je ne défends pas le site et les directions qui ont été prises, mais j’essaye de relativiser vos critiques.

  24. Bonjour Cobolian
    swfdec = shockwave flash 9.0 r100
    Quand je fais about:plugins dans Firefox:
    Nom de fichier : libswfdecmozilla.so
    Shockwave Flash 9.0 r100
    Et le site ne fonctionne pas avec

  25. J’espère que le client est content et que la cible le sera. Après tout, on fait peut-être pas du cœur de cible.
    J’ai également fait une note sur mon blog et effectivement c’est un cas d’école…à ne pas suivre.

  26. Je traduis : un site compliqué à utiliser, c’est un site de luxe… Non, non, et non ! Si jusqu’à présent les sites de luxe devaient offrir des "expériences", je peux vous révéler l’envers du décors. A part la homepage, la cible, pas spécialement destinée à manipuler des interfaces inutilisables n’a jamais vu le reste des pages… Belle réussite ! Résultat, les agences qui ont fait ces sites inutilisables ont oublié de parler de webanalyse car sinon elles auraient dû avouer l’échec en terme de navigation, temps sur site, page vue… Alors naturellement, on oublie pas de tels sites, mais c’est parce que bonne ou mauvaise, la notoriété est un indicateur qui n’a jamais été équivalent au R.O.I., même s’ils sont intimement liés.

    Pour mémoire, le grand Séguéla a dit au père d’un ami que son seul objectif est qu’on parle du produit, en bien ou en mal… Dans le cas présent il s’agissait d’une pub pour une Renault, la fameuse poire, qui a été un échec, avec une communication qui a été une pièce maîtresse dans le fait que les gens n’ont pas acheté.

    Faites donc attention aux gens de la communication, demandez toujours dans quel sens ils vont faire parler de votre marque (la question est "le savent-ils eux même ?"). Je crois que pour le bon marché, vous aurez compris dans quel sens souffle le vent 😉

  27. Je DETESTE les boutiques en Flash
    Je les zappe direct.
    Si je ne vois aucun produit en moins de 3 secondes je ferme la fenêtre et je ne reviens jamais.

  28. Effectivement le site est…déroutant !

    Par contre il est à mon sens impossible de dire qu’il y a des "bons" ou des "mauvais" sites de e-commerce: il y a des sites qui transforment le visiteurs en acheteur…et les autres 😉

    Laissons le bénéfice du doute au treeslbm.com et attendons de voir s’ils nous communiquent des résultats chiffrés d’ici qques mois…

  29. Je n’avais encore lu aucune critique d’expert web 2.0 avant d’écrire ce weekend un petit billet d’humeur sur mon blogue a propos du site de LBM.
    Autant vous dire que ce que je lis ici aujourd’hui me ravit 😉
    Et l’explication dans les commentaires : "c’est de la com un point c’est tout" me parait excellente de justesse. Merci.

  30. Je pratique pas mal les sites d’achat en ligne et je dois dire que je n’ai jamais vu une nullité pareille. C’est tellement lent (j’ai un macbook de 2006) que je pensais que ça venait de la batterie (j’étais sur la réserve),j’ai donc mis mon ordi sous tension, mais rien…..tout est mal pensé, pas intuitif, les photos sont petites, c’est triste, il n’y a rien à vendre et puis cette histoire de sésame qui vous oblige de vous inscrire sur un des blogs qu’ils proposent ça fait vraiment marchandage, donnez moi vos coordonnées et vous deviendrez un client privilégier!
    à chier!

  31. C’est vrai que les « beaux » sites peuvent faire craquer par leur esthétique, mais de là à faire un achat…
    As-t-on besoin de beau pour vendre et de se perdre dans une nav’ à vomir… Faut pas changer les habitudes, il faut faire simple et efficace ça a fait ses preuves. J’aime pas les flash, c’est mou du genou et on a l’impression de perdre son temps, ça fait gadget. Donc je zappe!

  32. En tout cas, moi je n’y connais rien en informatique mais j’ utilise internet tout le temps pour des raisons pratiques (horaires, adresses etc). Et bien le nouveau site du Bon Marché, je n’ai jamais réussi à l’ouvrir, Adobe truc ne s’ouvre pas sur mon PC et sincèrement je pense que pour la cible, la construction de ce nouveau site est complètement inutile voire nuisible. S’il faut passer un quart d’heure à vérifier l’heure de fermeture de ce soir, je préfère aller ailleurs.

  33. Je te rassure sur mon PC dernier cri (aout 2008) ça rame grave aussi !

    2mn c’est le temps que j’ai supporté avant de fermer le site, pourtant j’avais commencé à naviguer dans les jeans …

  34. Eh bien moi je comptais juste passer sur le site pour m’étonner du prix du kilo de l’agneau pascal ! 41 euros le » kilo pour des côtes premières certes super bien préparées, mais incroyablement chères… Et en fait mon iBook n’arrive même pas à accéder à l’intro… Faut télécharger le bon Flash… Joyeuses Pâques à tous !

  35. En fait je comprends le titre du message Et la poésie BDM! Le BM est un lieu unique dans la mesure où l’art y a vraiment une place… Les peintures exposées ne sont pas juste plaquées sur un concept marketing… C normal qu’ils aient mis la barre haut pour leur site. Mais @ quoi ça sert si personne ne peut voir ce qu’il font ! Pourquoi n’ont il pas envisagé deux possibilités de communication au niveau du contenu Web, en tandem avec des échanges de liens… Ce qu’ils ont fait plus un blog tout simple mais très étudié écrit par quelqu’un comme mouais rédac chef @ Le Mag By NIVEA que je suis actuellement chargée de re-booster… ou Punky B qui oeuvre pour Dim…??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.