Connaissez-vous le bookmarking social (de produits) ?

La page d'accueil de Shopreflex permet d'accéder à ses bookmarks et à ceux de la communauté
La page d'accueil de Shopreflex permet d'accéder à ses bookmarks et à ceux de la communauté

Si vous êtes un tant soi peu geek et complètement accroc au web collaboratif, vous connaissez sûrement déjà les services de bookmarks communautaires comme Delicious ou StumbleUpon. Ils sont pléthore sur le web et vous en utilisez peut-être un.

Mais voici mieux : le « bookmarking » de produits. Plutôt que de stocker bêtement des urls de page en y ajoutant quelques mots clés et une description, des services comme ShopReflex (français, monsieur) ou Giftag sont, en plus, capable d’analyser le contenu de la page bookmarquée et de le stocker dans une base de données ordonnées.

« Mais qu’est-ce que ça change, me direz-vous ?

– Tout, vous répondrais-je en pointant mon index tout ganté de vert en l’air ! »

Eh oui, tout !  Car le « bookmarking » de produits permet au service qui le propose de créer une base de données de produits géante, multisites, juste par la force des utilisateurs du service.

Et non seulement, la base constituée peut atteindre rapidement des millions de produits et donc devenir un outil marketing extrêmement puissant, mais en plus, elle peut être tenue à jour presqu’automatiquement par la force simple des « foules » si chère à James Surowiecki.

Comment ça marche ?

  1. installez un plugin sur Firefox
  2. balladez-vous sur le ouaibe à la recherche de produits rares ou que vous avez vraiment envie d’acheter
  3. bookmarkez

A chaque bookmark, le système peut vous demandez de « corriger le tir » du système d’analyse de page (Très évolué, mais pas toujours très fiable chez Shopreflex. Plus simple chez Giftag avec en plus un astucieux système de capture d’image) avant de l’enregistrer. Vous pouvez ensuite consulter vos bookmarks et ceux des autres membres de la communauté en vous rendant directement sur le site du service en question.

L’avantage pour les internautes est de pouvoir facilement exécuter des fonctions de tri ou de recherche avancée sur leurs bookmarks produits. De plus, que ce soit Giftag ou Shopreflex, il n’y a aucune limitation aux nombres de marchands pouvant être « taggés ».

Pour l’offreur de service, les avantages d’un tel système sont :

  • la possibilité de créer une énorme base de données produits multimarchands vivante
  • pouvoir emmagasiner des informations précieuses sur des tendances « cachées » ou à venir de consommation
  • créer un énorme comparateur de prix par la simple force de la communauté

Pour l’instant, ces deux systèmes demandent encore à être améliorés et souffrent tous les deux de pas mal de défaut de jeunesse, mais il y a un véritable marché derrière ces inventions technologiques qui pourrait bien changer la donne de l’intermédiation dans les années à venir.

7 commentaires

  1. C’est carrément finaud comme idée. Les internautes remplissent leur base et leurs poches d’un coup les gros (si ça marche).

    Par contre, le côté négatif : l’obligation de passer par FireFox, qui n’est pas le plus représenté sur le marché des navigateurs.

  2. @cobolian : de rien, mais c’est effectivement peut-être le site qui n’est pas assez explicite 🙂

    @CapitaineCommerce : merci pour ce billet. En terme d’améliorations de shopreflex, auriez-vous des suggestions ?

  3. Ces nouvelles technologies représentent l’avenir !

    Je suis sûr que plus tard, toute la recherche portera le nom de social bookmakarking et tant mieux ! Les internautes feront leur choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.