Interview honteusement truquée : Michel G de Paris

Suite à une levée de 10 Millions, un audacieux entrepreneur français dont je garderais l’anonymat pur des raisons de sécurité, Michel G m’a accordé une interview exclusive directement depuis la dernière Aston Martin DBS qu’il a pu s’acheter ce dimanche grâce au don de généreux business angels.

Capitaine Commerce : Michel, bonjour, et tout d’abord, félicitations ! Vous devez respirer ! Bon, 10 millions d’euros, c’est moins que ce qu’on peut gagner à l’Euro Millions, mais c’est plus qu’au tiercé. Ce qui n’est déjà pas si mal. Qu’est-ce que vous allez faire avec tout ce fric ? Quand même pas essayer de continuer de vendre vos trucs de nouveau riche, là ? Vos oeufs de poissons communistes ou des pepitos à la framboise ? Vous allez pouvoir vivre maintenant ! Vous vautrer dans le vrai luxe. C’est votre truc, le luxe, non ?

Michel G : C’est vrai que j’aime le luxe, l’hyperluxe même, mais je suis avant tout un homme d’affaire avisé ! Et les fonds que nous venons de lever prouvent surtout qu’un modèle économique a été trouvé et que des investisseurs nous font confiance pour continuer à avancer.

Capitaine Commerce : Ah ah ah ! C’est sûr qu’arriver à vendre des pébroques aussi chers que des mobylettes, ça doit « inspirer » confiance. Avec ça, pas besoin de bosser beaucoup. Un parapluie vendu et, hop ! vous pouvez vous payer une journée en thalasso à Monaco. Un autre parapluie de vendu et, hop ! offrez-vous un demi au Fouquet’s. C’est pas la crise qui s’annonce qui va vous faire peur.

Michel G : Bon, vous avez des questions ? Vous êtes gentil avec vos collants, mais j’ai pas que ça à faire, moi…

Capitaine Commerce : Hum… Excusez-moi. L’ivresse de me trouver avec vous, un homme si plein de réussite, me fait perdre la tête. Avant de terminer cette interview, peut-être auriez-vous des conseils à donner aux jeunes entrepreneurs qui nous lisent ?

Michel G : Oui, qu’ils arrêtent de lire votre blog !

Capitaine Commerce : D’accord… Eh bien donc, merci, pour ces quelques mots et à la prochaine levée !

Plus d’infos sur Techcrunch

Toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existé est purement fortuite et serait uniquement due à un de ces étranges hasard que l’humour aime à jouer aux lecteurs assidus de ce blog.

7 commentaires

  1. J’aime bien ce nouveau ton qui déboule parfois au détour d’un article de ce blog.

    Ca met un peu de pep’s dans tout ce bazar un peu trop sérieux du web.

  2. D’accord avec Jarvik, c’est fin, pas vulgaire, légèrement provocateur et moi je me bidonne tout seul devant mon écran en vous lisant cher Capitaine. Résultat, je lis régulièrement ce blog, alors que le e-commerce, honnêtement, je lui réserve le même sort qu’à l’an 40!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.