Le ROPO, pire que le Bobo ! Il regarde en ligne et achète en magasin !

Le ROPO des villes, sexy, urbain, et gai. Il a préféré acheter KiKi en magasin, plutôt que de le recevoir en Colissimo
Le ROPO des villes, sexy, urbain, et gai. Il a préféré acheter KiKi en magasin, plutôt que de le recevoir en Colissimo

Pour rassurer notre ministre du Travail, Xavier Bertrand (lire l’article : Le e-commerce pire que le travail le dimanche ?, j’ai dégoté un excellent papier de Lindas Butos, de Getelastic.

Il est étonnant de voir, encore aujourd’hui, les peurs que suscite internet, un support qui a pourtant fait ses preuves. On oppose encore le e-commerce, le grand méchant web au commerce traditionnel, avec ses honnêtes petits commerçants. « …il vaut mieux que les français soient le dimanche dans les magasins où il y a des employés plutôt que de passer leur dimanche à acheter sur Internet. » nous dit notre bien informé ministre pour qui internet représente une concurrence bien plus forte que l’ouverture dominicale.

Et bien non, grâce aux « ROPOs ». Les ROPO (Research-Online-Purchase-Offline Customers) sont des internautes qui font leurs recherches en ligne, mais achètent dans les magasins physiques.

Le ROPO des champs, authentique et bon vivant,il élabore des stratégies d'achat subtiles et raffinées
Le ROPO des champs, authentique et bon vivant, il élabore des stratégies d'achat subtiles et raffinées

Ils seraient :
• plus de 67% à préférer rechercher en ligne et acheter en magasin « brick and mortar »
68% à comparer les prix en ligne avant de se rendre dans un magasin en briques et en mortier
58% à répérer où acheter avant se rendre dans un point de vente

Pourquoi ? Les raisons énumérées dans cette étude sont les suivantes :

•    pour voir le produit de près
•    pour recevoir le produit plus rapidement qu’il ne pourrait être expédié
•    pour éviter de payer des frais de livraison
•    pour ne pas donner d’informations personnelles en ligne

Il n’y a pas d’un côté des internautes qui dépensent « tout leur pouvoir d’achat » en ligne le dimanche de préférence, et d’un autre côté des acheteurs déconnectés du web, mais bel et bien de vrais individus.

Ces individus ont une stratégie d’achat qui va de la prise d’information à l’achat final et optimisent leurs efforts en utilisant intelligemment chaque support ou point de vente.

Internet est complémentaire aux autres canaux de vente, dont il stimule les ventes.

Si vous êtes un petit commerçant, vous pouvez toujours créer votre boutique sur Zlio en insérant vos produits dans leur base de données.

Lire (en anglais) l’article de Getelastic

7 commentaires

  1. J’ai tapé « Vieux con » sur Google image, mais je n’ai eu que des visuels de jeunes. Alors j’ai tapé « Vieux moche » et j’ai eu les deux visuels de l’article…

  2. Bonsoir Frédéric (Denel), j’ai lu ton article qui est effectivement très intéressant. Assez d’accord avec toi sur l’approche customer centric qui devrait primer désormais.
    Bon courage pour évangéliser les non-convertis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Ergonomiks

Article de : Ergonomiks

Vanessa Dupont AKA Ergonomiks : la délicieuse Vanessa a été chef de projet pendant 5 ans en Web Agency, puis a rejoint La Redoute (animation commerciale et optimisation du site web). Elle est désormais consultante indépendante pour Agence Valeane, une agence de conseil.