Petites critiques entre amis : Atelier de Kitty

Parmi les courageux volontaires pour ce soumettre à cet exercice, il y a beaucoup de sites où la critique est marginale. J’en ai donc écarté quelques uns. Néanmoins, pour conserver le focus « pédagogico-didactique » de cette série de billets, j’ai donc choisi un site  où l’essentiel des bonnes pratiques est respecté,  l’occasion de les passer également en revue. 

J’en profite du reste pour répondre à un lecteur qui me reprochait de ne pas critiquer des « sites qui vendent »: c’est justement parce que les sites qui vendent avec succès ont déjà assimilés les meilleures pratiques et que leur marge de progression ne relève souvent pas de la critique (bien que l’on voit souvent, même chez les plus grands encore quelques process peu ergonomiques qui pourraient être améliorés par simple analyse).

Une fois que les fondamentaux sont là, les sources d’améliorations sont marginales et doivent être testées empiriquement : en utilisant le super outil dédié de Google que nous présentait justement dernièrement l’ami Cobolian, ou via des tests utilisateurs pour éviter certains tâtonnements mais toujours en se fixant des objectifs très fins assortis d’un indicateur de performance comme Google Analytics et/ou les données d’un tableau de bord dédié.

Mais comme la perfection n’est pas de ce monde, il y aura néanmoins quelques critiques à gratter sur l’Atelier de Kitty : pas grand chose, mais juste de quoi faire quelques slides quand même 😉

Le contexte

L’atelier de Kitty est réalisé par Olivier Martineau, l’entrepreneur normand à l’origine de 42 Stores. Olivier n’est pas un débutant, au contraire, et ses réalisations ont toujours été suivies avec intérêt par des ergonomes et autres passionnés comme moi. C’est donc avec humilité que je m’attaque à cet exercice, pour envisager si se vérifie l’adage sur les cordonniers et leurs chaussures 😉

Entendons-nous bien: l’atelier de Kitty est un un site efficace et qui témoigne d’une bonne maîtrise des fondamentaux. A ce niveau du e-commerce, certaines de mes critiques sont discutables en ce sens que seul un test pourrait permettre de confirmer ou infirmer l’hypothèse avancée. Aussi, certaines critiques s’accompagnent de « A tester ».

View more presentations from Diagnosite.

Olivier Martineau étant un expert connu et reconnu, j’espère qu’il nous détaillera ses ressentis sur ces critiques, justifiera de ses choix ou des changements qu’il envisage pour la suite, car il y aura là, sans nul doute, beaucoup à apprendre de la part d’un e-commerçant aussi expérimenté !

13 commentaires

  1. Un détail d’affichage à régler : sous Opéra, les liens et les images des box (Kits, Perles et paillettes, Breloques & apprêts, etc …) se chevauchent sur la home page. Idem dans les pages de catégories.

    Logo non ciquable, un oubli ou c’est volontaire ?

    Sinon, beau site, bonne analyse … :=)

    Thierry

  2. Effectivement le site avait été bien réfléchi à l’époque. Je n’y ai plus touché depuis 2 ans. Ta critique est riche il faut que je relise ça de près pour faire le tri : il y a des choses qui sont voulues.

    Par exemple, le numéro de téléphone, il n’est pas en haut pour qu’il n’y ai pas trop d’appel. Mais il est quand même dans tous les bas de page.

    Autre exemple, le bloc de reassurance a déjà été en haut, mais du coup masquait les catégories. A l’origine il était visible en bas. Mais le nombre de catégorie à évolué.

    Une explication sur les fiches et idées techniques : elles ne sont pas mise en valeur volontairement ! Un des problèmes du site est son taux de conversion, du à la nature du produit : le loisirs créatifs. Les internautes viennent beaucoup chercher des idées, mais pas acheter. Ce site fait plus de 100 000 visiteurs mois…

    Merci pour tous ces commentaires, je retiens les propositions pour la prochaine version qui va être mise en place sur 42Stores. L’Atelier de Kitty est aujourd’hui sur un OScommerce + un SPIP. Passer sur 42stores nous permettra de gérer beaucoup mieux la partie commerce électronique.

    La partie sur laquelle je dois travailler est effectivement la navigation. Mais je ne pense pas que le moteur de recherche soit la solution : le public féminin du site aime beaucoup « flâner ». Les nouveautés ne sont certainement pas assez mise en avant : c’est une des rubriques les plus consultés !

  3. Merci encore pour ce bon travail… Ce serait intéressant de savoir justement ces sites pour lesquelles la critique est marginale… Cela permettrait probablement d’y trouver de belles réalisations… Un prochain billet ?

  4. Félicititation d’une critique d’un site qui fait 100 000 visiteurs mois.
    Si ce chiffre est exacte; merci à Olivier de nous le communiquer (au moins on parle avec du concret), il reconnait un problème de taux de conversion.

    La question est quel le taux de conversion dans ce secteur du loisir créatif ? A mon humble avis, il y a un manque de graphisme/ergonomie sur ce site.

    Mais les concurrents font-ils mieux ?
    Atelier de Kitty suivra t-il les conseils de captain-commerce pour l’améliorer (ces derniers de bon sens).

    J’attend donc avec hâte une nouvelle version du site…(promise par Olivier) et le nouveau taux de conversion ou au moins sa progression en % car avec 100 000 visites on a bon indicateur.

    Si celui-ci atteint les 30% du fameux fleuriste américain (info diffusée en boucle un 1er avril au JDN…), Olivier pourra dire « merci » pour ce consulting gratuit.

  5. Pierre, je ne vais quand même pas sortir tous mes chiffres précis dans les commentaires d’un blog. Le nombre de visiteur est juste, maintenant si tu ne me croie pas, cela m’importe peu…

    Pour être constructif, le taux de conversion est à moins de 0,5%. Je ne connais pas « le » taux de conversion du secteur, mais je serait content de le connaitre (des sources pour trouver des taux par secteur ?)

    Je suis preneur d’idées concernant le manque de « graphisme/ergonomie » du site, soit un peu précis.

    Concernant les « fameux » 30%, beaucoup doutent de la véracité du chiffre. J’aimerai beaucoup arriver à un taux de conversion de 1%… Pour info, avec ce que j’ai déjà fait sur le site il y a 2 ans, j’ai déjà doublé le taux !

    Pour améliorer le taux, il faudrait déjà réduire de nombre de visiteur : beaucoup trop de « promeneur », mais c’est le secteur d’activité qui est comme ça. Les bricoleuses cherche des idées, la plus part du temps pour utiliser ce qu’elles ont déjà acheté.

    Évidement je tiendrais compte des remarques dans le nouveau site, mais il y a beaucoup d’éléments qui n’ont pas être pris en compte car plus interne et lié à l’évolution du site et du secteur…

  6. Olivier,
    Pourquoi cacher les chiffres ?

    Je pense que ces petites cachoteries sont là pour masquer un résultat ridicule eu égard des discours tenus par notre profession.
    Difficile pour une webagency qui a facturé un site & du consulting 17 500 euro (voir plus) pour une boutique qui fera CA annuel de 4 753 euro…au final.
    Et c’est grâce à ces cachoteries que Amen (ou d’autres) vendent des boutiques en ligne à 9.99 euro par mois à des clients qui pensent faire 30 000 euro de vente au final (qu’ils pensent à s’acheter des mouchoirs).

    Mon site e-commerce aura 1 an pile le 15 septembre prochain. Je réfléchis à publier alors sur mon blog tous les chiffres : visites / ca / taux de conversion / nombre d’articles vendus / etc. Tout.
    Et dire pourquoi je peux les améliorer, puis le démontrer l’année suivante, chiffres à l’appuis.

    Concernant ma critique sur l’aspect visiuel de votre site, je part du principe que une fois l’internaute sur une page web, on a 15 secondes maximum d’attention de sa part pour :
    – lui faire comprendre où il est (vous êtes sur une boutique ? De quoi ?)
    – lui donner un ressenti inconscient (cela semble sérieux comme boutique ou amateur ?)
    – lui donner l’envi de cliquer un élément de la page (pourquoi je clique ?)

    Sur votre site, dans les 10/15 secondes je n’ai pas eu mes réponses. Et je pense à cause d’un problème de graphisme et d’ergonomie.

    Désolé, mais je ne prend pas pour argent comptant tous les chiffres que l’on me communique ou que je li, beaucoup à mon avis sont bidons.

    Mais je ne vous vise pas avec vos 100 000 visites, c’est simplement mon attitude En tout cas, bravo, car moi je ne le fait pas le 100 000….

  7. Pierre, vous faites ce que vous voulez de vos chiffres, je ne vous demande rien. Personnellement, je publie des chiffres quand ils sont utiles (à d’autres personnes que la concurrence qui fait très bien utiliser google http://www.google.fr/search?q=chiffres+atelier+de+kitty)

    Et enfin, j’ai autre chose à faire que me vanter d’avoir 100000 visites par mois (d’ailleurs, c’est pas moi, c’est le site de ma femme). J’ai juste donné le chiffre pour situer un peu de site. Autres infos: il existe depuis 5 ans, fait vivre correctement 2 personnes à plein temps et à une très bonne notoriété dans le secteur. C’est tout.

    Savoir qu’il fait 122 203,5 visiteurs au mois de janvier et un CA de 540 321,95 € de CA avec un taux de conversion de 0,903% les jours où il fait beau et 1,129% quand il fait moche n’apportera rien de plus à la discussion. (en toute transparence: ces chiffres sont totalement imaginaires)

    Portez vous bien, continuer à être agressif comme ça et je vous prédis un grand avenir dans le conseil.

  8. Si c’est encore possible, je soumettrai bien mon site de vente de champagne (www.plus-de-bulles.com) à la critique de l’homme aux collants verts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Article de : Christophe Dournaux

Christophe Dournaux : Après avoir été Responsable OnLine d'un gros site de voyages (14 millions d'euros de CA en ligne) entièrement développé en interne, il met aujourd'hui son expérience au service des entreprises en tant que consultant en performance e-business pour Alexia Et Compagnie et propose des services d'audit et de conseils.