A vous de parler : pecheur.com

Cette semaine interview d’O. Bernasson, aux commandes de pecheur.com.

Pouvez vous vous présenter rapidement ?

Je suis président co-fondateur de Pecheur.com qui, comme son nom ne l’indique pas, distribue du matériel pour les loisirs nature (Pêche, chasse, camping randonnée, nautisme, animalerie… et plus si affinités).

Qu’est ce qui vous a poussé à faire du ecommerce ?

La faim. En clair : le besoin de générer, en 2002, quelques revenus pour, au moins, amortir les coûts de fonctionnement de Pecheur.com, à l’époque site communautaire entièrement gratuit (créé en 2000) pour lequel les ressources mobilisées, compte tenu de sa notoriété et de son trafic, commençaient à peser lourd sur nos activités courantes. Du coup depuis 2004 on ne fait plus que ça…. On a donc basculé d’un site communautaire à un site marchand, progressivement, jusqu’à ne plus avoir que la partie marchande depuis 2005.
En fait nous avons connu deux mutations.
1 – Le passage du site communautaire à la place de marché puisque dans un premier temps les produits sur notre site étaient proposés par des partenaires marchands dans la vraie vie…
2 – Le passage de la place de marché à une activité e-commerce complète avec achat, vente, logistique… toute la chaine quoi !

Etiez vous déjà commerçant avant de vendre sur le net ?

Non pas du tout. A moins qu’on considère que se vendre soi-même est du commerce… Je dirigeais une société d’éditions graphiques et publicitaires ainsi qu’une web agency. C’est d’ailleurs dans le but de montrer notre savoir-faire à nos clients que nous avions à l’époque créé Pecheur.com. Le site nous servait aussi d’outil de recherche et développement pour des modules fonctionnels que nous pouvions ensuite placer sans crainte sur les sites de nos clients.
Et pour te rassurer, ce n’est pas moi qui m’occupe du commerce sur Pecheur. On a des spécialistes pour ça. Acheter, négocier, choisir, établir une politique de prix, c’est un métier !

Quelle plateforme utilisez vous ?

Sur Pecheur.com tout est fait maison avec des technos Microsoft (Asp, dotnet BDD SQL Server…)

Utilisez vous un ERP, une CRM ?

Oui mais là aussi on s’est tout construit sur mesure pour notre modèle, notre fonctionnement. Ces outils évoluent d’ailleurs en permanence au fur et à mesure de nos besoins.

Externalisez vous certaines tâches ? (logistique ou graphisme par exemple)

La logistique et le graphisme non. Ce sont nos équipes qui gèrent ça. L’externalisation n’est pas dans les gênes de l’entreprise mais nous apprenons peu à peu. Nous externalisons donc désormais certains postes comme nos campagnes Adwords par exemple et avons opté récemment pour Antidot comme moteur de recherche sur notre site et Eptica comme solution de gestion des mails. Ah et aussi, j’allais oublier, nous n’hébergeons pas nous-mêmes nos serveurs.

Quelles difficultés rencontrez vous au quotidien ?

Elles sont tellement nombreuses que je vais devoir faire un tirage au sort. La difficulté gagnante est :
Les chantiers qui prennent du retard en permanence alors que la croissance pousse et oblige à avoir toujours « un train d’avance ». Tout ça avec des jours fériés chaque semaine. C’est vraiment insupportable ! Ils font quoi les informaticiens ?

Pouvez vous nous donner quelques chiffres ?

Oui

Mais encore ? (c’est bon je fais même les questions)

59105 : le nombre de produits en vente sur Pecheur à l’heure ou je réponds
24 : le nombre de personnes qui travaillent chez pecheur
06 : les 2 premiers chiffres de mon numéro de portable

Avez vous des projets pour l’avenir ?

Oui mais c’est vachement secret et je suis très parano…

Si c’était à refaire, que changeriez vous ?

Je créerai Google et Amazon

A votre avis, comment va évoluer le e-commerce ?

Houlà ! j’ai déjà du mal à savoir le temps qu’il va faire demain….
On va dire qu’il va… murir. On va enfin finir par entendre que ça n’est pas un Eldorado facile et que si ouvrir un site de e-commerce est à la portée de tous, faire du e-commerce ne l’est pas.
Tout le monde a le droit de tenter sa chance certes, mais on arrive a des paradoxes qui font que certains aujourd’hui se lancent sur internet, alors qu’en montant une petite boutique dans leur patelin, ils gagneraient peut être mieux leur vie au final…

Quelles actions vous ont permis de décoller ? (pub, blog, produits de niche…)

Rien ne nous a fait « décoller ». On a d’abord rempli la condition préalable pour avancer: on a mis sur pied une équipe qui regroupe les compétences indispensables. Les rôles et les domaines d’intervention sont bien partagés et complémentaires. Et puis on a investi. Et puis on a investi
On bosse juste beaucoup et surtout depuis longtemps. On fait très attention à ce qu’on fait et on ajuste en permanence.
Pour être honnête quand même, la levée de fonds intervenue fin 2006 nous a permis d’accélérer le rythme de nos investissements et donc de maintenir notre croissance. Mais bon, elle était faite pour ça.

Un coup de gueule ?

Pleins ! en vrac :
La tendance, dans l’air du temps, à dé-responsabiliser les consommateurs.
Les poux du e-commerce, ceux qui copient, qui abusent, qui trompent, qui combinent… bref tous ceux qui profitent de la jeunesse du secteur et de l’immaturité des consommateurs. Ceux qui arrivent à faire croire que les prix magiques ça existe ! Ceux qui arrivent à croire que les prix magiques ça existe.
Les gens qui se barrent avant qu’on ait eu le temps de boire un coup (comprenne qui pourra)

Un coup de coeur ?

La Fevad. On est adhérent depuis 2006 mais depuis peu je participe, je rencontre, et c’est un vrai plaisir de constater qu’il y a vraiment des gens (sérieux) qui réfléchissent, qui bossent et qui s’engagent pour le e-commerce, son présent et son avenir.

Commentaire libre

Arrête de taper, j’ai tout dit

8 commentaires

  1. Tout ca c’est bien mais est ce que ca serait possible d’avoir des réductions sur le matériel ?

    Réduc ou pas (enfin j’espère.. :), outre la qualité des produits, et la gestion efficace du site, il est à mes yeux évident que le passé communautaire et la notoriété spontanée alors acquise sont à compter parmi les clés du succès de pecheur.com.

    Bonne continuation !

    PS:Merci d’avance 🙂

  2. Je constate :
    1) que les informaticiens sont partout et toujours les boucs émissaires de tous les problèmes des autres (c’est bien fait pour eux, ils n’ont qu’à pas toujours dire que tout est facile et puis revenir dix jours plus tard en demandant une rallonge de budget parce qu’il y a eu un bug imprévu à cause de Microsoft .net 242 avec la dll 347 sur la requête SQL de mes deux.)
    2) la prochaine fois qu’on essaiera de boire un apéro, ce sera peut-être bientôt, au mois de juillet, mais il faut que je convainque Cobolian de mettre son stratoporteur pour nous envoler vers l’Auvergne

  3. le point 1 n’est pas lié au point 2 (l’apero, quoi que ^^) mais à une réponse d’olivier B sur les difficultés rencontrées au quotidien. Pffff, ces informaticiens, ils ne comprennent rien. Et ca, je crois que c’est lié au point 2.

    En me relisant j’ai l’impression que ce n’est pas clair. Je recommence. Alors au début, il y avait les dinosaures, puis ……..

  4. Merci pour cette ITW. Par contre je me demandais pourquoi avoir complètement abandonné le coté portail communautaire autour de la pêche ? C’est un formidable générateur de trafic non ?

    Trop compliqué / long à maintenir en plus du site ecommerce ?

  5. Bonjour, merci pour ce très bon article, pour vos sorties pêche location bateaux 06 propose des embarcations au départ des Alpes maritimes: Nice et Port Saint Laurent pour vos sessions pêches
    Bateau open et semi rigide de 6 mètres
    A bientôt en mer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Article de : Cobolian

Jacques Terrier Ecrit sur ce blog et ailleurs : Tutos performance web et formation e-commerce sur OSEOX Twitter : Twitter