Swim Island : bien vendre des maillots de bain en 3 leçons

Viendez dans mon île, ouiiiii...
Swim Island : viendez dans mon île, ouiiiii...

Chez Land’s End, visiblement, ils ont tout compris au e-merchandising. J’en veux pour preuve Swim Island, une superbe réalisation, où (si vous êtes une femme) vous pourrez découvrir une collection de maillots de bain avec autant de bonheur que si vous tourniez les pages d’un vrai catalogue en papier (et si vous êtes un homme, cliquer sur les pages de SwimIsland vous rappellera sans doute la même sensation que lorsque vous étiez un adolescent prépubère et que vous feuilletiez en cachette les pages lingeries du catalogue 3 Suisses).

1) une interface full-flash interactive de toute beauté

Faire rêver, tel est mon nouveau crédo. Ici, l’internaute est transporté dans une île paradisiaque avec des filles superbes dans une ambiance tropicale style Vacances à St-Tropez, mais aux Bahamas

2) une présentation des produits en grand

Pas besoin de zoom, puisque tout est déjà affiché en grand. Les photos produits sont superbes et les détails facilement accessibles grâce à une présentation en pied plus que maline.

3) une ergonomie à la hauteur

L’interface est ludique, simple à utiliser, pas besoin de s’appeller Einstein pour la prendre en main.

Tout ça est superbe. Chaque produit est relié à sa fiche produit côté boutique. Il ne reste plus qu’à mettre au panier et payer.

Evidemment (je sais), ça n’est pas à la portée de toutes les bourses. Mais on peut aussi apprécier l’exploit technique, non ?

Chaque catégorie a ses têtes de gondoles (je parle pas des filles, mais des maillots de bain)
Chaque catégorie a ses têtes de gondoles (je parle pas des filles, mais des maillots de bain)
Il y a plusieurs manières de naviguer dans Swim Island. Ici, le mode "runway" qui permet de faire défiler les mannequins comme dans un casse-pipe. Il est ensuite possible de zoomer sur le mannequin et/ou d'accéder à sa fiche produit sur le site de Land's end
Le zoom permet d'étudier de près le produit de dos ou de face.
Le zoom permet d'étudier de près le produit de dos ou de face.
Une autre manière de naviguer est le mode Mix and Match qui permet de composer son maillot de bain 2 pièces
Une autre manière de naviguer est le mode Mix and Match qui permet de composer son maillot de bain 2 pièces

7 commentaires

  1. Le site est nickel !
    Mais exit le process d’achat, à part jouer avec les modèles et les mannequins, ce site n’a pas la vocation d’aller plus loin et ne s’inscrira pas dans le temps.

  2. Entièrement d’accord avec toi sur les commentaires à propos de ce site. Comme pour Uniqlo, nous avons ici des interfaces très novatrices qui créent de « la désirabilité » (point clef évidemment) et participent fortement au positionnement des marques.

    Néanmoins, avons-nous des infos sur les taux de transformations de ces interfaces ? Des idées aussi de ROI vs le coût de mise en place qui ne doit pas être donné évdiemment ?

    Benoit

    PS : bravo pour le blog très pro tout en restant potache ! C’est parfait.

  3. @Loic + Benoit : ces sites montrent que de plus en plus souvent, la séparation entre la séduction et le processus d’achat sera forte à l’avenir. Je suis prêt à prendre le pari que d’ici 2 ou 3 ans, ce genre de sites ce sera généralisé pour les plus grands distributeurs online (tout au moins, dans la mode)

  4. Je ne suis pas tout à fait en phase. C’est beau , certes, mais pas très efficace commercialement parlant. C’est du beau merchandising de séduction mais le passage vers les fiches produits et globalement le site marchand donne un sentiment de retour au grand froid. Pourquoi ne pas proposer de créer un panier virtuel directement dans l’animation flash ? Il existe des solutions type webservice pour exporter les prix et la disponibilité dans ce genre d’animation flash. Ensuite, le process de paiement (check out) peut être externalisé dans le vrai site e-commerce qui se doit de rester « froid » et efficace.

  5. @Sylvain : « commercialement parlant », il faudrait avoir les chiffres pour juger. Sinon, ok pour l’intégration du panier en Flash, mais, attention, aux problèmes que cela peut engendrer comme les pb de montée charge, la complexité des requêtes, etc. En gros, intégrer un panier suppose que tout ton catalogue soit en Flash : quid de la maintenance ? quid des équipes capables de gérer ce genre de techno ? quid des évolutions ? Etc.

  6. Nan, mais dites, vous avez vu qu’on peut utiliser le bouton retour du navigateur ? et mettre un signet sur n’importe quelle page ?
    c’est une technique connue ?

  7. je dirai que le graphisme est réussi. En revanche, les défauts dus à la lourdeur des animations Flash sont rédhibitoires.
    On passe son temps à attendre le chargement d’animations.
    Comme il a été dit justement, il n’y a pas de panier et l’accès au site de vente est lui aussi assez lent.

    Quant aux produits, même si c’est subjectif, je les trouve ringards.

    Que vaut ce concept par rapport à un site innovant comme knickerpicker.com ? Voila un site qui utilise parfaitement les atouts des présentations et vidéos en Flash

Répondre à Matthieu Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.