Simplecart : une solution ecommerce à moins de 20 Ko

Découvrez une solution de ecommerce écrite en javascript et pesant moins de 20 Ko

Une simple page faite avec SimpleCart
Une simple page faite avec SimpleCart

Tout le monde n’a pas besoin d’implémenter un Magento ou un Prestashop, ni même se payer les services d’un Oxatis ou d’un Powerboutique. Parfois, il suffit simplement d’un peu de code, un compte Paypal, et voilà, le tour est joué, vous avez votre boutique.

Quelques lignes de javascript suffisent

Si vous avez quelques produits à vendre, pas de temps à perdre en finition et êtes pressé par le temps, Simplecart est fait pour vous. Ecrit en javascript, cette solution de panier s’installe rapidement et ne nécessite aucune connaissance en programmation. Il vous suffira juste de quelques notions de HTML et de CSS pour accomplir le rêve de vos rêves : devenir ecommerçant.

Comment ça marche ?

Simplement, en insérant le code suivant dans une page de votre site :

<script type= »text/javascript » src= »simpleCart.js »></script>

Puis de rajouter les produits « à la main » comme ceci

<div class="simpleCart_shelfItem">

<h2 class="item_name">Awesome T-Shirt</h2>

<span class="item_price">$35.95</span>

<input type="text" class="item_quantity" value="1">

<a href="javascript:;" class="item_add">Add to Cart</a>

</div>

De la même manière, il est ensuite possible d’afficher sur la même page le panier avec son contenu et le montant total de la commande. Pour le paiement, un lien vers Paypal suffit dès lors à transformer votre simple page HTML en véritable site ecommerce.

Evidemment, ne vous attendez pas à transformer votre simple site en véritable plateforme ecommerce, mais avec SimpleCart, tout ceux qui voudraient s’amuser à intégrer simplement dans leur site perso ou leur blog une petite page de vente en ligne peuvent le faire très simplement.

Bonne ventes !

>>découvrir SimpleCart

15 commentaires

  1. Excellent ! Après les one page e-commerce, voici l’ultra light website e-commerce. De quoi jouer un peu au e-commerçant mais il ne faut pas avoir trop de choses à dire dans la fiche produit ni devoir montrer ses produits en grand 🙂

  2. Cool. Bon, pour ceux qui surfent en ayant désactivé javascript, ça peut poser problème, mais ça doit être une infime (non j’ai pas dit infâme) minorité de quelques % … :=)

  3. J’adore ce concept ultra light.
    Pour un site désirant mettre quelques produits en vente (une dizaine max) sur un site, c’est la solution idéale.
    Mis en place très rapidement pour un cout très faible, adaptable sur n’importe quel site (autant du bon vieux html statique, qu’un CMS dernière génération). On obtient donc un retour très rapide de l’investissement.
    Bon part contre l’argument ça pèse moins de 20Ko je vois pas vraiment l’intérêt de nos jours (à part pour le défi techo)

  4. @ Marco : c’est parce que tous les grands sites e-commerce sont désormais sensibilisés au temps de réponse et qu’un site de 20ko, ça fait rêver 🙂

  5. @Marco : au contraire, avec l’augmentation des débits de connexion, les internautes sont de plus en plus impatients. Le moindre Ko de gagné, c’est une course contre le temps (de téléchargement) de gagné. Certains ergonomes considèrent toujours qu’une page ne devrait pas dépasser au total entre 60 et 120 Ko.

  6. Le concept est très intéressant et apporte toujours plus de souplesse au e-commerce.
    Par contre j’ai de gros doute sur la sécurité d’une boutique en ligne basée uniquement sur le Javascript. Cela se modifie et se pervertie facilement avec des outils comme firebug et cela pourrait causer de situations désagréables pour le e-commerçant. Pour le moins cela l’obligera à vérifier systématiquement la validité des commandes (voir si le prix correspond au nombre d’articles, etc).

  7. J’avais plutôt entendu la valeur de 400Ko et surtout un temps de l’ordre de la seconde.
    Sur le site d’exemple j’arrive quand même à 603Ko pour la page et 29Ko pour le script.
    Les vignettes pèse entre 22Ko – 33Ko et il y a un fond noir de 249Ko!!!
    Selon moi un gain de temps s’oriente plus par une optimisation des images qu’un fichier java.
    Dans le cas de cette application je trouve que le gain du au DHTML (pas de rechargement de la page, temps de réponse hyper rapide) et nettement supérieur celui du à la taille du script.
    D’où le 20Ko je vois pas l’utilité à part le challenge. Après 1Ko de gagné reste 1Ko de gagné je suis d’accord.

  8. Je confirme les dire de Romain : on va jusqu’à Paypal en ayant cassé tous les prix grâce à Firebug sans aucune difficulté (ouvrez Firebug, cliquez sur le bouton « Inspect(ez) », cliquez sur le prix à changer : le code HTML se cale au bon endroit, modifiez le code, ajoutez au panier ! Capitaine Modérateur : si tu veux supprimer cette parenthèse, pas de soucis !).
    Ok, Mme Michu ne sait pas faire, et ne sais pas installer Firebug, mais toute personne qui développe du site web un minimum, elle, sait.

    Personnellement j’éviterais vraiment de mettre cette solution en production. (l’équipe semble être au courant, mais ça n’a pas l’air de l’affoler plus que ça – consulter les commentaires de Brett sur l’annonce de la v2 : http://www.thewojogroup.com/2008/10/simplecartjs-paypal-e-commerce-in-minutes/)

    Question subsidiaire : Comment se gère l’annulation d’une vente sur Paypal ? Combien ça coute…

  9. Ce post date un peu, mais simplecart fonctionne très bien.
    Après avoir longuement hésité à mettre en place prestashop, je me suis lancé sur simplecart que vous trouverez ici : http://wwww.madeinusb.com

    Je travaille dès à présent sur un nouveau design et avec un designer que je rémunère, nous allons essayer de faire quelque chose d’encore plus sympa, ce qui vous donnera un exemple qui ne court pas les rues. En tous les cas sur des ecommerce français.

    Si vous avez besoin d’un coup de main, je peux vous aider pour la mise en place qui est très rapide.

  10. Bonjour,
    J’utilise également Simplecart sur Blogger, c’est excellent ! Mon site est en cours de construction…Le gros interêt de blogger c’est le réferencement par Google et la gratuité de l’hébergement sans limitation du flux de visiteur. Donc un Ecommerce sur Blogger c’est possible ! Ceci dit j’ai un soucis dans mon script, car mon panier étant en euros, lorsque je « checkout » le panier et est redirigé vers Paypal, le montant passe en $ et la TVA n’est pas incluse, alors que j’ai effectué les changements dans mon javascript…Peut-être avez vous une idée la-dessus.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.