Salon Ecommerce Paris 2009 : la véritable histoire de mes collants verts

Quand une légende vous colle à la peau, il est bien difficile de vous en défaire, même si à priori, elle ne vous porte pas préjudice. C’est exactement ce qui m’arrive avec mes fameux collants verts. Tout commença dès mon arrivée au salon du Ecommerce, hier. Arrivé tard sur le salon et  tandis que je me présentais à l’accueil en tendant mon badge, l’hôtesse préposée au scan, fort jolie au demeurant, ne put s’empêcher de s’esbaudir :

« Mr Sauvage ? Capitaine Commerce ? Mais, vous n’avez pas mis vos collants verts, s’esclaffa-t-elle  .

– Non, non,… je ne les porte jamais dans la journée, lui répondis-je en hésitant.

– Oh quel dommage, ils doivent si bien vous aller, continua-t-elle.

– Oui, oui,  mais maintenant je dois y aller, lui-dis je un peu énervé avant de filer dans les travées bruyantes du salon. »

Ce ne fut que le premier incident d’une longue suite qui connut son apothéose au cocktail BLOG2BLOG organisé en partenariat avec les organisateurs du salon. Dès mon arrivée, ce fut la curée. Un premier blogueur que je rencontre me tend la main et me dit :

« Hey, Captain, t’as pas mis tes collants verts ?

– Non, ils sont au pressing, je suis venu en civil, aujourd’hui. »

Cinq minutes plus tard, un autre :

« Alors Capitaine, ils sont où tes collants ?

– Non, je les ai pas mis, y’avait un trou dedans… »

Qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir me voir porter des collants verts ? J’ai le droit de me ballader habillé normalement, quand même ! D’ailleurs, j’aurais l’air de quoi avec des collants et une veste de costume ? Je vous le demande !

Et à ce propos, il serait temps de faire une mise au point sur mes fameux collants verts.

  1. D’abord, ils ne sont pas verts, ils sont blancs. C’est très visible sur le petit dessin en haut à gauche qui illustre mon blog.
  2. Ce ne sont pas des collants, mais des fuseaux très élégants, très soyeux et très agréables à porter.
  3. Je ne les porte qu’en mission lors de mes innombrables voyages dans la webosphère à la recherche d’un site original ou d’un concept innovant.

Vous voyez, aucune chance  de me rencontrer en collants verts à moins que vous n’ayez comme moi le pouvoir de vous transmuter en électrons libres au sein du réseau du réseau.

Alors pourquoi cette obsession des collants verts ? J’ai plusieurs explications :

  1. Les collants verts sont le signe de héros positifs qui sauvent les gens,  comme Robin des bois et Peter Pan, et l’on m’attribue des qualités inhérentes à ce type de héros. D’où les collants verts qui m’auraient poussé autour des cuisses et des mollets comme des excroissances de mon héroïsme et que les gens voient comme affectés d’une sorte de daltonisme pantalonien (sic).
  2. Voir un homme porter des collants est forcément l’occasion pour tous de faire des remarques humoristiques sur ma potentielle homosexualité. D’où ma question : un homme qui porte des collants est-il forcément un homosexuel ? Et y a-t-il de quoi rire devant un homme parce qu’il est homosexuel ? Je ne crois pas, non.
  3. Tout le monde aimerait porter des collants verts, mais personne n’ose, parce que, malheureusement, la mode des jupettes et des collants est passée depuis plus de 800 ans et que rire des hommes qui portent des collants est une sorte de jalousie de ceux qui n’osent pas mettre autre chose qu’un banal jean ou pantalon de flanelle grise
  4. Les collants verts font penser au Géant Vert, ce qui est forcément drôle

Cela dit, je dois avoué avoir passé un fort bon salon, très fatigant, mais très revigorant aussi. Parmi les nombreuses personnes rencontrées étaient Fred Cavazza qui a pris en charge la rédaction d’un livre blanc suite au cocktail BLOG2BLOG, François Ziserman, of course, Olivier Bernasson, avec qui, comme d’habitude je n’ai pas eu le temps de parler, Olivier de 42stores avec qui nous avons échangé sur la nouvelle plateforme Big Little Market, un concept fort intéressant selon moi, et puis d’autres encore qui me pardonneront si je ne les cite pas. On m’a aussi fait (virtuellement) rencontrer mon homonyme et sosie, un certain Olivier Sauvage de Montpellier. Olivier, si tu me lis, je te salue !

Au cocktail BLOG2BLOG
Au cocktail BLOG2BLOG
photo (2)
Plici et ses sites ecommerce en boîte

Forgeos, la solution Ecommerce opensource de Webpulser, en démo
Forgeos, la solution Ecommerce opensource de Webpulser, en démo

16 commentaires

  1. C a été sympa de mettre un visage sur vous tous… Fred est un grand monsieur je confirme… François, toujours aussi souriant et cool… Et toi Olivier, tu as un style incomparable… Et moi en mode energy low (et oui debout depuis 4h00 du matin ca use) Vous m excuserez d avoir été un peu éteint et gagné par la fatigue 🙂

  2. Salut Capitaine,
    Et oui, la légende du collant vert te revient en pleine figure. J’ai une cinquième explication sur l’obsession de tes collants verts. Rappelle toi ce doux billet que tu as écrit le 13 juin sur le changement des habitudes. C’est ça le changement d’ergonomie et ça s’applique aussi à notre Capitaine préféré ;-).

  3. Cher Capitaine
    La remarque sur l’absence des collants ne tient peut être pas aux collants eux-même mais plutôt au fait qu’il est toujours étonnant de voir un super héros en slip dans un salon e-commerce… Bref, le prochain coup, mets au moins un jean…
    Pour la discussion on finira par y arriver 😉
    Y’a les favoris Fevad le 26/11 … Prévoyez de repartir un peu plus tard que l’année dernière ?

  4. Bonjour Mon captitain

    hmmmm sur la photo du blog, je vois plutôt un super héros qui a mis son slip blanc par dessus ses collants……….verts lol

    Tous les super-héros font cela sauf chuck norris car c’est le plus fort.

    Bonne continuation.

    Atch

  5. Je confirme que le Capitaine a un sosie qui s’appelle aussi Olivier Sauvage et qui habite, comme moi, à Montpellier. Qui plus est, il est également dans l’informatique. Il y a des coïncidences troublantes…

    Je vais essayer de le contacter pour qu’il mette un mot sur ce post.

    Paul

  6. Bonjour mon capitaine.
    Effectivement tout le monde parle de tes collants car c’est la manière la plus rapide de te retrouver parmi la foule présente sur le salon. A part miss conversion, il n’y avait moins de monde « habillé » cette année, ce qui rendait ta reconnaissance plus « délicate » 😉

    J’espère que nous n’auront pas à attendre l’année prochaine pour te revoir sur notre stand 🙂

  7. Oui oui Messieurs, j’étais bien là avec mes collants orange moi !! > Alban, j’avais même mis mes bottes blanches en caoutchouc, la totale !

    Capitaine, l’année prochaine je veux te voir en collant, vert ou blanc peu importe, promis je ne rigolerai pas. Oui les collants filés c’est bien notre grand pb, c’est pour ça que j’ai toujours une paire de rechange sur moi. Maintenant tu n’as plus d’excuses !!!

Répondre à tOma Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.