[Humour] Comment reconnaitre un bon consultant

Vous avez certainement été approché soit par Maitre Blabla Consulting ou par le Grand Mage Référencement Inc – et quiche que vous êtes, vous en avez peut être déjà fait les frais ! Vous ne savez donc pas faire la différence entre un bon consultant et un bon consultant !

Heureusement, nous sommes là pour vous aider. C’est assez simple, pour détecter un bon consultant, il faut d’abord vérifier certains détails :

Le costume.

Tentez discrètement de distinguer la marque. Il faut absolument bannir ceux qui portent des costumes à petit prix, ou pire, ceux qui n’en portent pas. Vérifiez les prix sur le net. Un consultant n’échappe pas à la règle : l’habit fait le moine. Dans ce métier le jogging et les chemises hawaïennes sont proscrites. Sinon ça serait le bordel. Notez qu’un bon consultant possède une garde robe identique à celle d’un croque mort. En cas de reconversion c’est pratique.

nonoui

Les chaussures.

Elles doivent également être de marque, bien cirée du matin et luire dans le noir. Vérifiez que sous la semelle ne se trouve aucune trace de terre. S’il y en a, c’est un paysan qui s’est déguisé. Si elles sont usées, attention, c’est peut être un sportif.

pompes

Les mains.

Elles doivent être immaculées, les ongles manucurés. Evitez à tout prix un consultant aillant des cals, ou de grosses mains. Cela signifierait que le quidam était soit maçon, ou pire encore boucher chevalin avant de se tourner vers une profession moins pénible.

La pilosité.

Evitez absolument les barbus et les moustachus – qui sont en fait des moitiés de barbu si l’on y réfléchi bien. Les spécialistes RH sont tous unanimes la dessus : un barbu cache quelque chose d’honteux.  Par extension on préférera les chauves. Un poilu du crane cache forcément quelque chose, probablement un secret terrible enfoui. C’est prouvé par de grandes études internationales, alors inutile de nier. Regardez autour de vous, les blondes ont souvent les cheveux longs. C’est quand même pas pour rien.

D’ailleurs, Loic Lemeur a bien compris ce que je vous dit, la preuve en image.

consultant_blonde

Heureusement, il n’était pas barbu.

Les délais et tarifs.

A moins de 1500 € HT/J après négo et un délai de 3 mois avant de commencer le boulot, vous êtes sûr de tomber sur un charlatant de première.  Si en plus pour bosser il vous demande vos statistiques, et qu’il vous pose des questions, vous êtes en présence d’un concurrent déguisé. Foutez moi ça vite à la porte.

Posez discrètement des questions.

Prenez un ton badin et sondez le gaillard. Parlez lui un peu de technique. Si par malheur il vous réponds correctement – avec l’oeil qui brille d’intérêt –  vous êtes probablement tombé sur un ancien dev. Vous pouvez être sur que peu de temps auparavant il avait les cheveux gras, de grosses lunettes à cul de bouteille et une vilaine peau. Méfiez vous de lui, il trouvera certainement moyen de vous emmerder avec des considérations qui n’intéressent que ce genre de pauvre type. Genre les perfs du site ou pire, la validité W3C. Accompagnez le à coup de pied dans le derche jusqu’au parking.

N’hésitez pas à creuser sa vie personnelle.

En fouillant un peu partout sur le web, vous trouverez probablement des informations importantes sur ce pauvre type. Par exemple vous découvrirez que le soir il s’adonne à World of Warcraft. Et pire que tout, il a un elf niveau 60. C’est donc une espèce de dragqueen numérique refoulée, pas un warrior du marketing. Et s’il joue un nain me direz vous ? Relisez donc la section sur les barbus. Il joue à WoW, et WoW c’est le mal. Point final.

lepire

Fuyez.

Les résultats.

Quel que soit le contrat, il faut bien entendu qu’il y ait du résultat. Dans le cas du référencement, c’est forcément la première position de Google, sur tous les mots clés, même ceux sans rapport avec votre activité. Certains vous proposeront également la première page de l’annuaire version papier. C’est que c’est du sérieux. Pour du marketing, c’est encore plus simple, puisqu’il s’agit du coef multiplicateur de CA. En général c’est vous qui le déterminez, de x2 à x100.  Un bon consultant n’émet jamais le moindre doute et ne vous remet jamais en cause. Il est payé assez cher pour jouer les lèches bottes. Sinon un bon coup de batte de base ball dans les parties devrait le remettre dans le droit chemin.

Cette liste n’est pas exhaustive.

Je ne parlerai pas ici de ceux qui ont un blog (de dangereux communistes qui jettent leur savoir en pature leur savoir à la plèbe pour pas un rond) ni de ceux qui n’habitent pas Paris (rhaaaaa les bouseux). N »hésitez pas à compléter cette magnifique liste dans les commentaires.

29 commentaires

  1. Je pense que tu oublies qu’un bon consultant a un CV de winner, il a été élu par ses pairs à de nombreuses reprises (certes, c’était en République Dominicaine, mais quand même), il conseillait les plus grands PDG à à peine 25 ans, il n’a jamais connu l’échec et au contraire de nombreuses multinationales lui sont redevables de leur croissance folle…
    … et curieusement, avec une fortune personnelle forcément immense (avec son CV de winner, nul doute qu’il a dû se faire payer des montagnes d’or), il s’intéresse à ton misérable quotidien, voire serait prêt à te facturer quelques chiures pour t’adresser la parole.

  2. on pourrait ajouter que le consultant aime ponctuer ses discours de mots clef (en english de preference) type « Blue Ocean Strategy », « solution Win Win », « believable brand », « vision 360° », « Twitter », « core business », … bref le consultant est un champion du bullshitbingo.

    Le consultant est egalement un maitre en matiere de presentation powerpoint, il est capable de faire des graphiques que même chez microsoft ils savaient pas qu’il etait possible de faire des trucs pareils avec powerpoint.

    Bon je vous laisse, je dois commencer mes missions de consultance.

  3. Je veux pas être mauvaise langue, mais il est évident que les sites vakooler et kasskooye nous manquent sérieusement. Ça nous rajeuni de dix ans, et c’est limite inquiétant de voir les mêmes zozos tourner autour de nous avec leurs audis et leurs blackberry comme des chats affamés de Sheba.

  4. Vous oubliez qu’un bon consultant a un TRUST aux îles vierges et qu’il importe des bananes pour le compte de total via sa société offshore sur laquelle il dépose ces honoraires pour se payer sa porsche. Porsche qu’il paie à crédit sur sa société offshore en lui payant des intérets qui le rémunèrent encore plus.

    Vive le monde moderne !

  5. Billet très réaliste xD

    Il ne faut pas oublier l’indispensable BlackBerry ou Aiefaune, ainsi que le superbe attaché-Case (en couuiir, siouplait).

    Méfiez vous également du nombre, car il peuvent se balader en meute tel des hyènes. Si vous croisez plus de 3 ou 4 énergumènes qui semblent être jumeaux et sortis tout droit de Men In Black… Fuyez !

  6. @ Da Scritch : Kasskooye existe encore… même si plus du tout mis à jour (http://tinyurl.com/yd2kurl). M’enfin, tant qu’il reste le générateur de business plan… tout va bien et ça maintient le PIB français à flots 😉

    Bonne tranche de rigolade, merci. Mais le consultant n’est-il donc qu’un homme ? Pas d’évocation de la business woumane en tailleur impeccable, cheveux lissés, ongles impeccablement vernis, valisette à tirer-avec-le-portable-dedans et sourire vissé ?

  7. Bon et bien moi je cherche un consultant qui voudrait bien m’expliquer comment je vais rentrer chez moi ce soir avec ce qui tombe… ou bien un qui aurait un chasse neige… mais vite !
    Môssieu Cobolian aurait il ça parmi ses (peu recommandables) relations ?

  8. @olivierb. J’appelle Dieu, c’est un pote. En lui graissant la pate, d’ici juin ca devrait être réglé. Sinon quelle idée aussi d’habiter en montagne.

  9. Excellent article, notamment le point sur la pilosité : anéfé j’ai moi-même publié un ouvrage (en vente dans toutes les FNAC) ou un chapitre spécifique traite de cet aspect capillaire et pileux : oui, le poil est l’ennemi du bien, oui on peut reconnaître et identifier un communiste, un alter-mondialiste, un mauvais consultant ou un instituteur à son collier de barbe. Le poil est une tare : preuve en est, Neandertal, particulièrement pileux a été éradiqué de la planète…

  10. un bon consultant sera en retard parce qu’il est débordé, méprisant avec le client parce qu’il sait tout, capitaliste parce qu’il veut devenir le roi du monde (d’ailleurs il pense qu’il l’est déjà)… et surtout l’inoubliable, il est convaincu que son savoir datant d’il y a 10 ans ne doit pas être « mis à jour » puisqu’il a tjs plein de clients qu’il fature au moins 1500 € / jour (les mauvaises années).

    finalement, le bon consultant vous envoit toujours une super carte de voeux électronique remplie de brols en flash qu’il a fait faire par une agence de com hyper chère mais tout cela parce que :

    « vous le valez bien » 🙂

  11. Putain, le coup du powerpoint, j’en pleure encore de rire ……

    Allez, pour le plaisir de le relire :

    « Le consultant est egalement un maitre en matiere de presentation powerpoint, il est capable de faire des graphiques que même chez microsoft ils savaient pas qu’il etait possible de faire des trucs pareils avec powerpoint. »

    merci Geoffrey

    P.S : je connais des gars dans ma boite qui doivent avoir le fibre consultant parce que je peux dire qu’ils feraient chialer James Cameron avec leurs powerpoint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Article de : Cobolian

Jacques Terrier Ecrit sur ce blog et ailleurs : Tutos performance web et formation e-commerce sur OSEOX Twitter : Twitter