Killer Concept : Groupon.com

groupon

Voilà bien longtemps que je n’avais découvert un nouveau concept utilisant le web pour proposer des deals à des tarifs très très préférentiels. Avec Groupon.com, je pense qu’on tient un véritable killer concept qui ne demande plus qu’à être cueilli ici en France.

Comme son nom l’indique Groupon est un outil d’achat collaboratif. Le principe est simple, et on l’avait déjà vu à l’oeuvre sur le web, il s’agit d’obtenir un deal à un tarif très attractif si suffisamment de personnes acceptent de participer à ce deal.

Un usage intensif des réseaux sociaux

Je vous donne un exemple, ça sera plus parlant. Mettons que moi, Capitaine Commerce, je tienne en ville, on va dire à Paris, un petit commerce de perçeuses et dévisseuses électriques. Groupon vient me voir et me dit qu’en une journée, il est capable de vendre en moins de 24h plus de 1000 de la dernière perçeuse Bosh qui perce des trous avec un rayon laser. D’abord, je le regarde d’un oeil dubitatif, puis quand Groupon m’a expliqué la manière dont il comptait m’amener 1000 clients, j’accepte son deal incroyable et lui propose de vendre mes 1000 perçeuses à 100 € au lieu de 200 € (offre qui déchire).

C’est là que Groupon passe à l’action. Aussitôt le deal conclu, il alerte par email, par Twitter, par Facebook et par tous les autres réseaux sociaux sa base de clients potentiels qui aussitôt informés du deal ont la possibilité soit de craquer, soit de partager ce deal, toujours via les réseaux sociaux, avec leurs amis. En moins d’un quart d’heure les 1000 personnes sont trouvées et le deal est conclu pour de bon.

Vous n’avez rien compris à mon explication ? C’est pas grave, il y a la vidéo juste en dessous qui vous l’expliquera super bien (mais en anglais avec un accent américain à couper au couteau à dents).

Learn How Groupon Works! from The Point on Vimeo.

Originalités du concept de Groupon

  1. Plutôt que de proposer des deals sur des produits, Groupon propose surtout des deals sur des services
  2. Groupon fonctionne en mode local. Les deals sont négociés avec des sociétés basées dans des grandes métropoles amércaines (seul exception pour l’instant, Londres, en Europe) et les clients potentiels sont sélectionnés selon leur géolocalisation. Autrement dit, si vous êtes newyorkais, vous ne pourrez être alerté que des deals qui ont lieu à New York

Ce qui est intéressant dans Groupon, c’est l’utilisation intelligente des réseaux sociaux qui permet de démultiplier très vite et à moindre frais la surface d’une proposition commerciale. A partir de seulement quelques dizaines d’internautes, des milliers d’autres peuvent être touchés via Twitter ou Facebook. Le coût de promotion s’avère donc faible pour Groupon.

L’autre point qui me plaît, c’est le côté local et l’immédiateté du service. On imagine aisémment qu’il peut très vite devenir extrêmement addictif pour les accros du shopping qui doivent surveiller en permanence du coin de l’oeil l’annonce du deal sur leur Iphone ou leur Blackberry (pas encore possible pour l’instant). Tout est basé sur la vitesse et ce principe rappelle indubitablement celui des ventes privées. « Il faut être le plus rapide pour profiter d’une offre ».

En revanche, si le concept parait séduisant, il parait difficilement adaptable tel quel à la France à cause de la trop petite taille des villes françaises (exceptée Paris) qui risquerait sans doute de limiter le potentiel de rentabilité des offres.

Et si vous voulez en savoir encore plus sur le concept, lisez ceci : Groupon’s five key lessons for all companies. Ou encore : Groupon mise sur la force du groupe pour économiser.

51 commentaires

  1. Le concept est séduisant. Surtout avec la montée en puissance des réseaux sociaux et des mobiles. Reste à juger du degré de fidélisation des clients amenés par Groupon.

  2. J’avais une idée de business comme ça. Le problème pour la rentabilité est comme tu le dis la masse critique.

    Ex: si tu marges à 1€ net du client, pour te verser un salaire honnête (chacun y met sa définition) sur une couverture locale, avec un taux de pénétration qui dépassera pas les 5% d’internautes vent dans le dos, cela montre la taille de la ville à cibler. Moralité, sur la France, à part Paris, Lyon et Marseille, peut-être Toulouse, t’es un peu coincé, mais avec quelques perspectives de diversification intéressantes.

    Si quelqu’un veut en parler, je suis dispo.

  3. je sais pas si vous savez, mais Lille fait partie de la zone ou la population est la plus dense d’europe, elle est à la porte d’entrée coté France d’une zone qui compte + de 20 millions d’habitants, cette mégalopole va de lille à Brussels en passant par Gend et Antwerpen, il y a un certain potentiel… ; ) C’est clair que je fais pas 50 km pour une promo sur une brosse à dent, mais sur une bagnole… pas de problemes, donc un concessionnaire qui lance ça sur Lille (vu que l’on parle de la France) touche je pense beaucoup de monde.

  4. @Raphael : d’accord sur le fond, mais sur la forme, je pense qu’il s’agit d’un autre modèle, assez proche de celui de vente-privée, d’ailleurs, qui est basé sur la sollicitation d’un besoin immédiat et urgent. On n’est pas dans l’achat raisonné, mais dans un achat impulsif titillé par l’espoir de la bonne affaire, de l’occasion unique.

  5. Clust, Clust, mais vous avez oublié LetsBuyIt, vous vous souvenez, la petite fourmis, mais d’ailleurs, le site fonctionne toujours c’est juste devenu un comparateur de prix maintenant.
    Perso, j’ai jamais compris pourquoi l’achat collaboratif avait disparu quand on voit la montée des ventes privées.
    Heureusement, j’en avait profité à l’époque, de bonnes affaires, car le produit proposé est comparable chez d’autres sites, donc c’est pas comme les ventes privées où tu ne connais pas le tarif initial du produit.

  6. A combien, en %, estime-t-on une bonne affaire?
    Et surtout en comparaison avec un vente-privée?

    Cela dresse-t-il une tendance, du moins dans un premier temps, d’un VP qui parle aux fabricants (puissance de l’existant) et d’un site collaboratif qui parle aux commerçants?

    Ce qui est sympa avec l’achat collaboratif c’est de pouvoir inverser la tendance avec des demandes venant du marché.
    En ce moment, toi marchand, 200 personnes veulent une perceuse, tu en veux?

    Mais limite pour les premiers inscrits l’achat d’impulsion. En revanche, le favorise pour les suivants (au 200ème inscrit, un email part aux 200: plus que 50 personnes et la perceuse est demain à 50%, faîtes circuler! Et là pour le coup les 50 sont sur le pur achat d’impulsion.)

  7. C’est vrai que l’idée est séduisante.
    La taille des villes Française risquerait d’être très problématique pour la rentabilité, effectivement.
    Mais ça déchire 😀

  8. Le concept n’est pas nouveau (avec effectivement clust qui a rendu les armes car beaucoup de déçus) et avec les ventes privées…
    Le point fort est l’aspect local à voir et peut être avec les réseaux sociaux à suivre…

  9. Ping : marketee.fr
  10. J’aime le concept mais ca m’a l’air d’etre fait avec Drupal ou wordpress.. Qu’est ce que vous en pensez ?
    Comment ils gerent comment les paiements, ils disent qu’on est pas cherge si le deal ne passe pas ?
    Je suis curieux de savoir …

  11. @jean luc : je ne me souvenais plus que j’avais écrit un article sur Groupon. Si j’ai bien compris, skoopon en est à la phase de lancement en France. J’ai d’ailleurs reçu récemment un joli communiqué de presse

  12. Bonjour Cap’tain,
    Pour information, Groupon est arrivé en Europe via le rachat de CityDeal qui avait été lancé en février en France et ailleurs en Europe.

    Pour l’instant, le site n’est pas encore aux couleurs de Groupon, mais cela ne saurait tarder.

    Damien de Citydeal/Groupon.fr

  13. Idée ô combien séduisante en effet, et promise à un bel avenir.

    D’ailleurs Damien, hormis des commerciaux, vous embauchez des profils E-Commerce chez Groupon ?

    Laurent

  14. Monsieur, je vous ai fait parvenir un courrier de réclamation avec pièces jointes : j’en attends une réponse depuis le 19 octobre et à ce jour RIEN. Pas mal d’offres m’intéressent mais sans réponse à mes questions je ne m’inscris plus pour bénéficier de vos offres.
    Je vous remercie de votre attention en attendant une réponse.

  15. Tout ça est trés bien jusqu’au moment ou le système grippe par la faute d’un « commerçant » qui ne tient pas le deal . L’effet boule de neige explose et la confiance s’envole .

  16. Bonjour a tous, je suis moi aussi un « courtier en réductions » a ce titre je m’intéresse bcp aux sites tel groupon, kgb, trader etc … ce qui est intéressant c’est la stratégie de ces sites, ils mise sur la compulsion de l’acheteur – les gens achètent la réduction plus que le produit – si vous regardez de près, on fait 65% de réduction sur l’achat d’un menu a 27€, sauf que le menu en question, (un sandwiche, un dessert industriel et un café) ne coute en réalité que 10€ voir 8€ !! Ce qui est en cause c’est la viabilité de ce commerce, en sachant qu’il faut une forte réduction pour attirer du monde et faire dessus un bénéfice (ils gardent 50% du chiffre produit, et paye le commerçant hors taxe donc environs 60% pour groupon et 40% pour le commercant sur les 45% qui lui reste c’est a dire presque rien! on peu aisément comprendre qu’un restaurateur, ou un institut de beauté ne peu pas faire 80% et être rentable, comme ils me le dise : mieu vaut rester a la maison et regarder un bon match ;p… Il est obligé de tricher (le commerçant) … soit sur le prix de base, soit sur le service, ou les deux … Pire, si il ne triche pas, il refusera les clients en prétextant une classique rupture, ou une salle déjà pleine … Groupon a compris un truc très intéressant: en sachant que environs 1 personne sur 3 n’est pas satisfaite ou a découvert le poteau rose, ou le découvrira tôt ou tard, ils assomment le web de publicité, sans cette publicité on peu dire que le « bouche a oreilles » ne fonctionnerai pas vraiment … pour s’en convaincre ils suffit de taper : « groupon arnaque » dans un moteur de recherche pour avoir deux semaines de littérature !!! et en français svp ;p – a terme ils devrons renoncer a leur 60% de bénéfice sur les offres et passer a 30% ou 20% ce qui a déjà été commencer par certains concurrents, par la suite ils ne ferons plus assez de bénéfices sur 2 ou 3 ans, de plus leur stratégie de « terre brulée » (ils se moque totalement de mettre un commerçant en faillite) fera que de moins en moins de commerçant se ferons avoir, en plus la clientèle n’est pas choisie car l’accès au deal est gratuit (hormi le deal lui même..) elle ne répond que rarement aux attentes des commerçants … Et le déclin commencera, sans remorts, les bénéfice auront été bons ;p … Google n’est pas très malin de vouloir acheter ce site pour 6 milliards USD, il ne faut que 4millions € pour pour mettre en place le « Ben Ali » de ce site …

    Voilou !

    en attendant si vous voulez vraiment profiter de réductions intéressantes en régions Toulousaine, jetez un coup d’oeil sur http://www.pg.1blog.eu

    Et bonne continuation capitaine-commerce.com !

    Hugo

    1. @Max31 J’aime assez ton analyse et je la rejoins. J’avoue que j’ai encore un peu de mal à comprendre pourquoi Google s’est tant empressé de faire une offre aussi démesuré à un acteur qui n’a que deux ans d’existence. On tombe dans l’hystérie financière, bien dangereuse, pour ceux qui se souvienne de la première bulle.

  17. Voila une parfaite illustration de ce que je disait:

    Le Deal du jour : Offre duo : venez déguster les authentiques saveurs indiennes avec un menu complet au Rajpoot pour 49 euros au lieu de 112

    Comprenant un menu complet, avec pour chacune : un apéritif, une entrée, un plat, un naan et un dessert

    — Hors gambas tandoori en entrée —

    Bon je prend un BON resto indien pour l’exemple:
    Le Monica qui est deja au dessus du Rajpoot …
    et pour 12€ on as « le MENU MONICA 12€ »

    ENTREE ASSORTIMENTS Samosa Légumes + oignons Parkora + Begun Bhaji
    PLAT PRINCIPAL AU CHOIX Poulet Kurma ou Agneau Kurma ou Poulet Tandoori ou Poulet curry ou Agneau curry (servis avec Riz pulao)

    DESSERT AU CHOIX DANS LA CARTE
    http://www.toulouseweb.com/le-monica/
    Donc pour 24€ j’ai deux menus très correcte ….

    le commerçant à gonfler ses prix des 60% pour la marge de Groupon, et Groupon fait croire de manière totalement frauduleuse que le menu vaut 112€ (il n y a même pas une bouteille de vins !!!)
    …une escroquerie … ;p

  18. je n’ai pas trouver le site du « Rajpoot »…

    Mais tous les resto indiens sont sur le même modèle, c’est culturel…
    tu peux en prendre 50 différents, tu auras les même prix a +/-15%, les même plats, et le même vins en général « cabernet shiraz, ou Groover Vineyard … ;p

  19. Il y a des offres à proximité des grandes villes, par exemple pour Lille il y a des offres à Lomme, Villeneuve d’Ascq, Tourcoing, etc… donc à guetter pour les autres villes je ne sais pas.

  20. CQFD —- >

    l’offre du jour : http://www.groupon.fr/deals/toulouse/norma/210540
    L’offre

    * Un repas complet dans le restaurant Norma: 1 entrée, 1 plat, 1 dessert et 1 coupe de champagne
    * Au choix sur l’ensemble de la carte (hors côte de bœuf)
    * Un cadre et une cuisine tendance pour satisfaire les gastronomes de Montauban

    Les prix du prestataire :
    http://www.resto-norma.fr/pages_restaurant/formules.php

    il faut se basé sur la « formule midi » car l’offre est « hors côte de bœuf » et ajouter une coupe de champagne à 4€ … en plus le client devra payé de sa poche une boisson 🙂

    non seulement la publicité est mensongère (42€ ???) mais en plus elle induit le client en erreur dans le but de faire un profit, ce qui est, de toute évidence une escroquerie*

    Un vrai attrape nigauds, Un pure piège à cons !! Xd lol 🙂

    *Les peines encourues pour escroquerie. Personnes physiques : 5 ans d’emprisonnement, 375.000 € d’amende et interdiction ou confiscation de certains droits

    Je m’excuse de revenir avec ca mon Capitaine, mais je n’ai pas aimer que tu ai trouver mes argument léger l’autre fois 🙂

    Bonne continuation !! et prenez soin de vous !

  21. @Max31 :
    Encore une fois, tu compares deux choses différentes : la formule « midi », n’est valable que le midi, et ce deal n’est pas pour une formule mais pour un choix sur la carte. Le soir, le restaurant doit sûrement faire des tarifs plus chers (ils ne sont pas sur son site, c’est son problème), mais je suis sûr que si tu prends des plats à la carte le soir (1 entrée, 1 plat, 1 dessert + 1 coupe) tu rentres dans tes clous.

    Arrête de tirer sur la caravane et va négocier des offres pour ton site Privilège Gourmets qui a l’air pas mal.

  22. Non, je suis juste avec une marge d’erreur inférieur 1€, ça coule de sens !-j’ai visiblement été retiré de leur mailing 🙂 – C’est un sujet que je maitrise un peu pour éditer le meilleur carnet de réduc du sud Français.
    Je ne tire pas sur la caravane, (ca ne l’empêchera pas de passer 🙂 et c’est tant mieux car elle m’inspire, j’ai un dev de geni dans mes relations … Au national je peux péter Groupon en un an 😉

    J’étais curieux de savoir si ce modèle avait plus d’avenir que le miens… Me remettre en question 😉

  23. Killer, c’est ler cas de le dire, j’ai acheté 2 deals qui ne me serviront plus à rien, mes invités étrangers devant repartir. C/C de mes courriels « groupon » restés sans réponses autres que « OK on vous écrira!!!! »

    Vous avez enregistré ma commande le 20/01.

    Le 21/01 vous confirmez la validation de ce deal. Nous avons le plaisir de vous confirmer la validation du Deal « Poisson-clown, murène, étoile de mer »

    N’ayant rien reçu de votre part je vous en ai fait la remarque une première fois à laquelle vous avez répondu le 30/01 que vous accusiez réception de mon message et que vous apporteriez une réponse dans les plus brefs délais.

    Le 2/02 pressé par mes amis bénéficiaires, je vous ai envoyé un autre message auquel vous avez répondu même chose « Une réponse vous sera apportée dans les plus brefs délais. »

    Hier, j’ai donc téléphoné au 0 82601040100 (n° payant) où après 15 mn d’attente et répété plusieurs fois mes coordonnées et références du deal, la personne m’a assuré qu’elle m’envoyait immédiatement ce deal avec un code barre que je devrais photocopier.

    Aujourd’hui je suis furieux, car n’ayant toujours rien reçu, j’ai rappelé ce même n° et l’opératrice a recommencé comme la dernière fois; mieux encore, elle m’a laissé en attente en me disant qu’elle allait faire des recherches. De qui vous moquez-vous?

    Je ne vous cache pas que je suis très déçu, et que sans réponse rapidement à ce courriel, j’utiliserai tous les moyens à ma disposition par les médias (internet, facebook, tweeter, RMC etc… Répression des fraudes) pour que d’autres personnes qui vous font confiance ne tombent pas dans le même piège que moi.

    J’espère que cette fois ci vous voudrez bien me répondre, car je tiens à récupérer les 19€ que vous m’avez fait payer, et je n’entends pas non plus à gaspiller mon argent avec des coups de téléphone où on me prend pour un imbécile.

  24. Attention Groupon n’est pas aussi bien qu’il n’y parait. Le consommateur est souvent très déçu par la prestation voir il lui est impossible de bénéficier de l’offre. Dans le cas où le consommateur ne peut plus bénéficier de l’offre qu’il a acheté, Groupon peut mettre plusieurs mois avant de le rembourser.

    Pour le commerçant se n’est pas du tout avantageux, il se fait piéger sans le savoir. Le contrat qu’il signe avec groupon est un véritable piège. En effet ce contrat comporte plusieurs clauses plus ou moins douteuses. Ce contrat n’est pas publié publiquement et pour cause.

    Le commerçant est lié avec groupon pour 24 mois renouvelable par tacite reconduction pour 12 mois Le commerçant n’aura aucun regard sur les offres publiées par groupon. En clair groupon pourra mettre autant de fois qu’il le souhaite l’offre du commerçant pendant la durée du contrat sans l’accord du commerçant. Sachant que groupon encaissera 50% du coupon. On comprend dans ce cas que groupon à tout intérêt à publier plusieurs dizaine voir centaine de fois le deal pour empocher un maximun au détriment du commerçant qui lui bien entendu n’est pas forcément d’accord.

    Ensuite le commerçant ne peut plus faire d’opération commercial comme il le souhaite avec un autre prestataire pendant la durée du contrat.

    Au final le commerçant est floué voir il dépose le bilan car il fini par travailler à perte.

    Donc méfié vous de Groupon.

    Source : Émission Capital, reportage sur Groupon et ses dérives le dimanche 6 mars 2011

  25. Encore une arnaque planétaire…..
    Visiblement le but du « créateur » est de valoriser au maximum sa société pour la revendre + de 10M$ à Google!
    Rien d’autre!
    Par ici les pigeons du web…

  26. Le premier principe de ces sites n’est pas de vous permettre d’avoir les meilleurs prix et les meilleures prestations, encore moins de permettre à un commerçant de « vivre ».

    Non, le premier principe (et cela est naturel, c’est le rôle de toute entreprise) est de faire de l’argent en vendant le travail des autres … tout simplement …

    A cela : je dis bravo ! L’idée est géniale !

    Ruiner la richesse d’une entreprise tout en en prélevant 25 %, laisser ensuite les clients s’affronter à ces « partenaires » et aller dénicher d’autres prestataires pendant ce temps : tout simplement génial …

    Usagers : qui se souvient que toute peine mérite salaire ? Qui est prêt, ici, en lisant ces lignes, à partir travailler demain pour 25% de son salaire habituel ?

    Commerçants : pensez-vous réellement, après avoir proposé 25% de votre tarif, que vos client va revenir à 100% du tarif ? Au mieux, il ira sur une autre offre, au pire, il vous prendra pour un voleur puisqu’après tout … vous vivez bien en divisant votre revenu par 4 …

    Ami(e)s consommateurs/trices : bon week-end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.