Améliorer mon taux de clics sur la page de résultats Google ? J’optimise mes descriptions !

La description (snippet en Anglais) du blog Capitaine Commerce
La description (snippet en Anglais) du blog Capitaine Commerce

Toute personne se penchant à un moment donné sur des problématiques de référencement et a fortiori d’affluence se retrouve confrontée à une même donnée : où et comment optimiser les descriptions de mes pages affichées dans les moteurs de recherches ?

LA BALISE META DESCRIPTION

Bon à savoir : cette balise n’est pas prise en compte par Google dans le calcul du positionnement. En d’autres termes elle n’influence pas votre référencement naturel mais contribue à l’augmentation du taux de clics et donc de vos visites.

Quelques bases élémentaires

Bout de code présent dans l'en-tête d'une page, entre <head></head>
Bout de code présent dans l'en-tête d'une page, entre <head> et </head>

Les limites affichées par les moteurs : la balise doit contenir de 150 à 160 caractères (espaces compris).

Cette balise, située entre et , permet au propriétaire d’un site de résumer en quelques mots le contenu d’une page.

Première étape : veillez à ce que cette balise soit présente sur toutes vos pages.

Deuxième étape : les pages de votre site affichent toutes un contenu différent ? Cette balise doit donc être différente sur toutes ces pages.

Troisième étape : « OK. Et j’y mets quoi ? ».
Un court descriptif de ce que contient votre page. N’oubliez pas, les moteurs de recherches sont censés utiliser cette balise pour leurs pages de résultats ! Il faut donc que ce résumé soit rédigé de manière intelligente, pertinente et suffisamment convaincante ! En outre, pour un même sujet ou un même produit une bonne description peut grandement vous avantager face à vos concurrents. Démarquez-vous !
En étant à la fois concis et différents, d’une part vous augmenterez votre taux de clics et d’autre part diminuerez votre taux de rebond.

A faire :

  • Description convaincante, pertinente et intelligemment construite;
  • Description en rapport direct avec la page à laquelle elle se rapporte;
  • Description différente sur toutes les pages.

A éviter

  • Copier-coller un bout de texte présent dans la page (un classique !) ;
  • Les suites de mots clés ;
  • Les descriptions similaires à celles de vos concurrents.

POUR ALLER PLUS LOIN

Google n’affiche pas ma description !

« J’ai renseigné mes balises META DESCRIPTION, mais Google m’affiche autre chose ».

En effet, c’est courant. Sur certaines requêtes, Google capte algorithmiquement des bribes de textes présents dans votre page et choisit d’afficher celles-ci (technique informatique du boilerplate). Si Google le fait, c’est qu’il juge plus pertinent ces bouts de paragraphes plutôt que votre description.

Posez-vous alors les questions suivantes :

  • Est-ce que je viens de changer cette description ? (Google met du temps avant de mettre à jour celle-ci);
  • Ma description reflète-t-elle réellement ce qui se raconte sur ma page ? Si oui, ne changez rien.

Google qualifie la balise description en y substituant des termes. Il se base pour cela sur la requête de l’internaute. Il est fort Google !  Il s’agit de l’answer highlighting, technique mise en place depuis janvier 2010 basée sur Google Squared.

Exemple avec le blog du capitaine :

Voici la balise META DESCRIPTION de la page d’accueil :

La balise META DESCRIPTION de la page d’accueil
La balise META DESCRIPTION de la page d’accueil

Requête : [Capitaine Commerce]

Résultat de recherche sur [Capitaine Commerce]Google affiche bien la balise META DESCRIPTION.

Requête : [Capitaine Commerce 2.1]

Résultat de recherche pour : "Capitaine Commerce 2.1"

Google substitue la description pour un bout de texte présent en bas du blog : « Capitaine commerce 2.1, blog collaboratif traitant d’ecommerce, d’ergonomie, d’usabilité, de web marketing, est sympathiquement (…)  » qui contient les termes de la recherche « Capitaine Commerce 2.1 ».

Tant que la description reste cohérente, aucune inquiétude à avoir !

La balise META DESCRIPTION ne doit pas nécessairement contenir des phrases !

Gardez à l’esprit que la balise META DESCRIPTION, n’a pas de valeur pour le référencement naturel et que son seul objectif est de guider les utilisateurs sur les pages de résultats et générer des clics !

Partant de ce constat, il est parfois plus pertinent de ne pas utiliser de phrase. Ce qui est fortement valable pour les sites e-commerce !

Une page produit doit contenir dans sa balise META DESCRIPTION : prix, marque, taille etc. (textile) ou auteur, éditeur, prix, nombre de pages etc. (livre) … Exemple avec la requête [Robe Rouge]

Ici la description du site leguide.net (il en existe moult, de la première position à la dernière.)

Meta Description actuelle pour leguide.net
Meta Description actuelle pour leguide.net

De nombreuses raisons font que cette description n’est pas bonne :

  1. Les mots robe et rouge sont des duplications complètes d’informations déjà présentes dans le titre.
  2. Les informations dans la description sont elles-mêmes dupliquées : le mot robe est répété huit fois (oui, oui, je cherche bien une robe)
  3. Aucune information dans la description n’est clairement identifiable : mais qui est Karen ?
  4. La description est tout simplement illisible.

Et si la description avait été :

Meta Description optimisée pour leguide.net
Meta Description optimisée pour leguide.net

Beaucoup mieux, non ? Nous aurions pu afficher également le nombre d’évaluations d’internautes sur le produit, voire la note générale laissée par ces derniers.

Notons que certaines informations sur les produis (prix, marque, évaluations) peuvent aujourd’hui être formatées dans le corps de vos pages, en n’utilisant que des classes et attributs XHTML, afin d’être réutilisées comme métadonnées par Google.

Il s’agit des microformats, un des pendants du Web sémantique. L’objet d’un futur article.

N’hésitez pas à partager vos remarques !


Lectures complémentaires :

http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2010/01/google-seo-resources-for-beginners.html
http://googlewebmastercentral.blogspot.com/2007/09/improve-snippets-with-meta-description.html
http://googleblog.blogspot.com/2010/01/understanding-web-to-make-search-more.html

19 commentaires

  1. Très intéressant.
    Dans les conseils je suis d’accord pour dire que le snippet ne doit pas être une suite de mot clefs (et surtout pas une répétition contre productive du même mot clef) mais les mots clefs principaux de la page doivent, si possible, être présent dans la méta description. Cela évite le cas que tu as justement mis en avant « cpt comm 2.1 ». Si 2.1 est un mot clefs important (en terme de trafic), il aurait du être inclu dans le snippet pour que Google ne construise pas un snippet plus ou moins aléatoire.

  2. Article très intéressant, merci,
    j’édite un tout nouveau blog, dans WordPress, et quand on cherche le nom de mon blog Google affiche la description:

    « Notre agence s’adresse exclusivement aux enseignes de prêt à porter qui souhaitent se lancer ou se développer dans le ecommerce »
    sans date, et donc on dirait le site d’une agence alors qu’en réalité c’est un extrait d’une interview donné à une agence …

    Bref, c’est pas terrible.

    Savez-vous par hasard comment forcer Google à prendre une description fixe depuis un blog édité dans WordPress svp ?

    Merci et à bientôt

  3. 100% d’accord. C’est pour cette raison que je souligne dans l’article l’une des questions à se poser dans le cas d’une non prise en compte par Google de la balise META : « Ma description reflète-t-elle réellement ce qui se raconte sur ma page ? ».

    La logique voudrait que les éléments importants d’un article puissent être retrouvés à un moment dans la description, à condition également qu’ils aient un sens pour l’internaute.

  4. @Ecommerce Wall – la balise META DESC a t-elle était bien renseignée et parametrée sur votre page d’accueil ? Si oui, elle doit contenir une description pertinente et convaincante de votre métier.

    L’avez-vous changer récemment ?

    Il n’existe pas de moyen pour « forcer » Google à afficher la balise description.

  5. « En d’autres termes elle n’influence pas votre référencement naturel mais contribue à l’augmentation du taux de clics et donc de vos visites. »
    Ben moi je ne serais pas aussi affirmatif 😉 Je dirais plutôt qu’elle n’influence pas directement votre référencement naturel. Car, si Google analyse aussi le taux de rebond (m’enfin plutôt de retour à sa page de recherche – en ayant pourquoi pas calculé au passage la durée passée sur le site cible), la meta description peut ainsi bien influencer le référencement naturel d’un site.

    Illustration (où je me glisse dans la peau d’un Googlebot) :
    Meta attractive => clic => visiteur content car il n’est pas revenu me voir sur cette même recherche => si ça se reproduit souvent, je fais grimper ce site ou cette page, car je peux le/la considérer comme pertinente.
    Meta attractive => clic => visiteur pas satisfait car il est (déjà) de retour sur ma page de recherche => si ça se reproduit souvent, déclassement, car l’internaute n’a pas l’air d’avoir trouvé ce qu’il cherchait.

    [Bon, tout ceci n’est que supposition bien sûr, comme toujours avec Google, mais c’est en tout cas mon idée, oui oui ;)]

    En espérant avoir été clair, et en espérant ne pas être le seul à penser ainsi 😀

  6. Oops, j’ai oublié la conclusion : globalement, vaut sûrement mieux avoir une meta description pas super sexy mais néanmoins en adéquation avec sa page cible, plutôt qu’une meta description « aguicheuse » mais pour qui la page cible ne tient pas les promesses attendues.
    La première devrait logiquement mieux convertir que la seconde.
    Bon, l’idéal est bien sûr d’avoir une meta sexy liée à une page qui l’est tout autant 😉

    (Ca me fait penser aux profils renseignés sur les annonces de rencontre tout ça tiens, aux différences entre ce qu’annonce la personne et la réalité ^^)

    Bref, quel pavé, désolé 😐

  7. @Bert non vous n’êtes pas le seul.

    Effectivement il est possible (à prendre avec des pincettes) que Google utilise les données chiffrées issues de son outil d’analyse d’audience (Analytics) pour impacter le calcul des positions.
    Cas de certains webmasters qui installent Analytics et qui perdent quelques places dans la SERP.

    De plus, un coup d’oeil sur le code d’une page de résultats nous montre que Google comptabilise bien les clics.

    Donc, oui, nous pourrions dire que la META DESCRIPTION contribue indirectement au SEO. Mais rien n’étant prouvé et Google clamant le contraire, j’ai préféré ne pas évoquer ces sujets ici… mais pourquoi pas dans un futur article ! 😛

  8. merci pour cet article !
    je cherche souvent des moyens pour optimiser le referencement de la boutique, j’ai lu tout et son contraire, j’ai toujours continué à remplir les balises, cela demande un vrai effort de reflexion , de choix de mots etc. ce qui n’est pas toujours evident à faire pour des listes de produits se ressemblant. Donc, je suis bien contente de finalement ne pas avoir perdu mon temps..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Kevin Ha

Article de : Kevin Ha

Plongeur dans les méandres du Web, Kevin HA arpente les ruelles de l'Internet depuis 2000. Growth Hacker au profil hybride, il est actuellement Directeur des Opérations chez Alice's Garden (vente d'équipement d'extérieur exclusivement en ligne, 20 millions de CA).