E1 : le Web toulonnais a du talent

Daniel Broche, Mathilde Lerouzic et Eric Dupin réagissent joyeusement à une saillie drôlatique de Jacques Froissant, mais j'ai oublié ce que c'était (la saillie)

Me voici de retour du E1, l’évènement web de cette fin d’année (scolaire) auquel était convié une palette de personnages notables de la blogosphère et du web à qui Mathilde Lerouzic et son team était venu demander de prêcher la bonne parole sur ses terres de Toulon.

Non, Toulon n’est pas qu’un port de guerre

Rassembler un aussi beau plateau dans une ville dont le sex appeal dépasse à peine celui d’une cité minière après la crise était un défi et il a été relevé avec brio par l’équipe organisatrice de l’évènement. Celle-ci a su largement séduire et démontrer qu’on pouvait faire du web partout, même dans un port de guerre. Pour preuve, le nombre important de visiteurs, mais aussi la découverte, à ma grande surprise, d’un véritable tissu local d’entreprises innovantes :

  • Uncadeau.com de Mathilde LeRouzic
  • Weecast de Nicolas Chaunu
  • Metycea
  • Berceau Magique…
  • Et d’autres encore

Leur dynamisme montre qu’il est possible de bâtir des projets, même dans des villes dédiées à l’art de la guerre sur les flots. E1 initiera-t-il un mouvement migratoire de certains parisiens ou nordistes sur les rivages de la méditérannée ? Leur donnera-t-il l’envie d’y établir leurs bases ? Je ne sais pas si c’est le pari en tête par leurs organisateurs, mais, pour ma part, j’ai été largement emballé par l’opération séduction.

Un évènement convivial

Convivial parce que proche du public et parce qu' »anti commercial ». Je ne veux pas dire par là que personne n’était venu « vendre sa soupe », mais la bonne caractéristique de l’évènement était vraiment que des spécialistes viennent partager leurs connaissances et leur savoir-faire en toute humilité avec un public curieux et affamé d’en savoir plus sur l’univers encore jeune et bouillonnant du web.

Beaucoup d’étudiants étaient donc présents à la manifestation, mais aussi des professionnels en recherche d’idées et de bonnes pratiques (à l’instar de l’atelier que j’ai pu coanimer avec Daniel Broche de Discounteo, François Ziserman d’Araok, ainsi qu’Hervé Bourdon d’Oxatis. Une bonne retranscription de cet atelier a d’ailleurs été réalisé par Gregory Beyrouti de Wizishop, merci à lui). Autrement dit, espérons que l’évènement continue à garder cet état d’esprit, bien que le lieu utilisé pour cette première édition manquait peut-être un peu d’air (de lumière, d’espace et d’un peu de prestige).

On recommence ?

J’attends avec impatience la prochaine édition, pas uniquement pour les festivités organisées en à-côté par l’équipe d’accueil, mais également pour le sentiment que c’est grâce à ce genre d’évènement que le web à la française existe aussi et qu’il forme une véritable communauté qui ne se rencontre pas que sur Twitter ou Facebook (où mes piteux clichés avec iPhone sont exposés).

En savoir plus sur le E1

12 commentaires

  1. Merci Olivier pour ton accessibilité pendant cet événement, votre interventions finale avec discounteo et toute l’equipe était parfaite.
    @ bientôt
    Ludovic, from Montpellier

  2. Je suis content d’être fraichement toulonnais, Toulon est sur le point de devenir une très belle silicone valley 🙂 félicitations aux participants de l’E1 😉

  3. @Vincent: c’est quoi ces insinuations tendancieuses ?
    ce n’est pas parce que j’ai eu le scoop de la photo des collants verts de capitaine commerce qu’il faut poser des questions comme ça ! 😀

  4. Merci d’avoir relayé cet évènement. Il est vrai que la qualité de cet évènement rattrape largement les pauvres conférences azuréennes sur le web qui commencent par  » Vous savez ce qu’est un URL? ».
    J’attends aussi la prochaine édition avec impatience.

  5. Excellent évènement, des intervenants très passionnés qui ont partagé leurs expériences avec une grande proximité.

    Tien, c’est marrant, parcque sur l’atelier sur l’e-reputation, il était question de l’extime, et de l’acte volontaire d’apparaître sur facebook.

    Une des principale théorie portée par Emery est « tombée à l’eau » en voyant « la personne » qui a posée la première question à cet atelier en bikini sur tes photos !!

  6. Ah ben bravo! C’est du joli de parler comme ça: « Rassembler un aussi beau plateau dans une ville dont le sex appeal dépasse à peine celui d’une cité minière après la crise… »:-)
    Je suis triste pour toi, Mr aux collants verts que personne n’ai daigné t’emmener dans les vrais beaux coins de Toulon qui, je le rappelle, est une ville « coincée » entre la montagne (LE Faron) et la mer. Ya pire comme cadre…
    En même temps, ne pas faire trop de pub pour Toulon me rend service: on verra moins de Parisiens en tong sur nos plages cet été. 🙂

    Amicalement,

    LE Toulonnais 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.