Inspecteur Analytics #6 : en direct du trafic direct !

Lundi matin, place de la Bonne Aventure, quartier de Wazemmes à Lille. Inspecteur Analytics s’est installé dans un café de la place et attend son rendez-vous en lisant la presse régionale. Au bout de quelques instants, Renaud Delcutts, patron d’une quincaillerie en ligne, entre dans le café et s’installe à sa table.

« Je vous remercie de vous être rendu disponible aussi vite », commence Renaud Delcutts. « Nous sommes quincaillers à Wazemmes dans ma famille depuis 3 générations et je viens de reprendre la suite de l’affaire. Je réalise une grande partie du chiffre d’affaires le dimanche pendant le fameux marché de Wazemmes, qui est l’un des plus importants de France et qui attire des visiteurs de toute la région. Le reste de la semaine, c’est beaucoup plus calme et j’ai décidé de développer une partie de mon activité sur l’e-commerce.»

« Cela me semble une bonne approche . Qu’avez-vous fait pour y arriver jusqu’à présent ? », demande Inspecteur Analytics.

« J’ai fait mettre en place un site d’e-commerce par Jacques Terplekke et son associé Olivier Robinson. Vous savez, ce sont les deux entrepreneurs qui ont mis en place un site de vente de produits régionaux en ligne qui marche très bien et qui font de l’open-source. », explique Renaud Delcutts.  « Aujourd’hui, j’ai plus de 5 000 fiches produits en ligne et je base ma stratégie d’acquisition du trafic exclusivement sur le référencement naturel. »

« Ah bon, pourquoi n’utilisez vous pas d’autres moyens d’acquisition ? », demande Inspecteur Analytics, étonné.

« Vous savez, dans mon secteur, on ne fait pas beaucoup de marge si l’on veut rester compétitif par rapport aux grandes surfaces. », explique Renaud Delcutts. « Je peux difficilement rétrocéder une partie de ma marge à des affiliés ou bien à de l’achat de mots clés. Pour ce qui est des médias sociaux, je n’ai pas vraiment le temps et les moyens de faire quelque chose de pertinent.  Mon problème aujourd’hui c’est que le trafic en provenances des moteurs de recherche s’est effondré ces dernières semaines, mon chiffre d’affaires est en baisse et en même temps j’ai de plus en plus de trafic direct. C’est quoi exactement le trafic direct ?»

« Le trafic direct, c’est le trafic qui provient normalement des personnes qui tapent directement l’adresse de votre site dans la barre d’adresse de leur navigateur ou bien qui ont mis en place un signet avec l’adresse de votre site.  Une augmentation du trafic direct peut aussi être une indication qu’une partie de vos provenances n’est pas enregistrée par votre solution de Web Analytics, c’est ce que l’on appelle la perte de référent », explique Inspecteur Analytics.

« Comment se fait-il que toutes les provenances ne puissent pas être enregistrées par ma solution de Web Analytics ? », s’inquiète Renaud Delcutts.

« Il y a deux possibilités . », continue Inspecteur Analytics. « Tout d’abord, si vous envoyez des Emailings sans code de tracking spécifique, une partie des visites en provenance des utilisateurs de logiciels de messagerie comme Outlook apparaîtra dans la catégorie Trafic direct. Ensuite, si vous avez plusieurs re-directions d’URLs lorsque l’on clique sur un lien pour atteindre votre site, comme c’est souvent le cas avec des serveurs de publicité ou les systèmes d’affiliation, cela peut aussi provoquer une perte de référent ».

« Que peut on faire pour mon site alors ? », demande Renaud Delcutts.

« J’ai un accès 3G avec mon ordinateur portable. Laissez moi accéder aux données de votre solution de Web Analytics, et je vais voir ce que je peux faire tout de suite pour vous. », répond Inspecteur Analytics.

« C’est parfait ! Voici les codes d’accès à ma solution de Web Analytics. En attendant que vous trouviez la solution, vous prendrez bien une petite bistoule avec moi ? », propose Renaud Delcutts.

« Ah, je ne connais pas la bistoule. Qu’est ce que c’est ? », demande Inspecteur Analytics.

Tasse de café« Ah vous les jeunes, vous n’êtes plus vraiment au courant des traditions. Le mot bistoule vient du patois « bis », deuxième fois, et « touiller », qui veut dire mélanger. On mélange une première fois le café avec le sucre et une deuxième fois avec une goutte de genièvre. », explique Renaud Delcutts.

« Ouh là là ! Je veux bien essayer pour vous faire plaisir, mais juste un petit fond de tasse », répond prudemment Inspecteur Analytics.

Quelques bistoules plus tard, Inspecteur Analytics réussit à relever péniblement le nez de son ordinateur et demande à Renaud Delcutts : « Dites Monsieur Delcutts, que s’est-il passé exactement il y a 3 semaines sur votre site ? Le trafic a été interrompu pendant plusieurs heures et votre trafic direct a ensuite fortement augmenté à partir de cette date ».

« Ah oui, maintenant que vous m’en parlez, j’ai oublié de vous dire qu’il y a eu un problème avec notre hébergeur qui avait supprimé notre site par mégarde sur son serveur. Du coup,  l’hébergeur a dû restaurer en urgence une sauvegarde du site. Par chance, nous n’avons perdu aucune donnée. Mais en quoi cela peut-il affecter les données de ma solution de Web Analytics ? », s’inquiète Renaud Delcutts.

« En fait, en réinstallant le serveur, il y a eu une erreur au niveau du paramétrage de votre page d’accueil. Lorsque l’on veut accéder à votre site, on est d’abord re-dirigé vers une page defaut.html, puis vers une page index.html. Cela ne se voit pas directement dans le navigateur, mais il y a bien cette re-direction du côté du serveur. Du coup, la provenance du site est perdue dans la re-direction et cela explique pourquoi votre trafic direct a autant augmenté. », répond Inspecteur Analytics.

« Ah bon, je suis soulagé, donc cela veut dire qu’il n’y a pas de problème avec mon référencement », s’enthousiasme Renaud Delcutts.

« Ne vous emballez pas trop vite, les moteurs de recherche n’aiment en général pas du tout ce genre de re-directInspecteur Analyticsions sur la page d’accueil. Du coup votre site a commencé à être pénalisé dans les moteurs de recherche, ce qui explique pourquoi l’audience globale de votre site a commencé à baisser. Si vous ne faites rien au niveau de la re-direction de la page d’accueil, votre site finira par ne plus être référencé par les moteurs de recherche. », explique Inspecteur Analytics.

« D’accord, bien compris, j’appelle aussitôt mon hébergeur pour qu’il fasse les changements nécessaires. Un grand merci pour tout ! »

Affaire réglée. Inspecteur Analytics décide d’aller faire un tour à vélo jusqu’à la Citadelle de Lille pour se remettre des bistoules.

13 commentaires

  1. Pour les redirections, il est possible d’en voir certaines a l’aide de Firebug. Le mieux est d’utiliser un proxy local qui va mettre en log tous les retours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Article de : Nicolas Malo

Consultant et formateur en Web Analytics chez Optimal Ways, Nicolas Malo est également auteur du blog "Web Analytics & E-commerce" et co-auteur du livre "Web Analytics : mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web".