Inspecteur Analytics #10 : épilogue

Jeudi soir, quartier des Bois-Blancs à Lille. Inspecteur Analytics est en route pour EuraTechnologies afin de participer au rassemblement annuel du C2ELKT (Cercle des E-commerçants de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai) où il a été invité. Aussitôt arrivé dans les locaux de l’ancienne filature Le Blan – Lafont qui a été reconvertie en incubateur high-tech, Inspecteur Analytics prend l’ascenseur pour l’Espace VIP du dernier étage où se déroule l’événement.

Il y retrouve des têtes connues comme Eric Van den Croix (épisode #1 et épisode #5), Yann Kougloff (épisode #2 et épisode #4), Jacques Terplekke (épisode #3 et épisode #9), Renaud Delcutts (épisode #6), Damien De Mesmaeloos (épisode #7) et Lionel Vandamme (épisode #8).

Thibaut Chevalier, président du C2ELKT, vient à sa rencontre pour l’accueillir avec une coupe de champagne à la main : «  Bienvenue Inspecteur Analytics ! Je suis bien content de vous rencontrer, car plusieurs membres du cercle m’ont parlé de vos enquêtes réussies dans le domaine du Web Analytics. Si vous n’y voyez pas d’inconvénient, j’ai quelques questions à vous poser, mais tout d’abord souhaitez une coupe de champagne ? »

« Ce sera avec grand plaisir ! Pouvez vous me raconter ce que vous a amené à l’e-commerce ? », répond Inspecteur Analytics en attrapant au passage quelques petits fours.

Champagne« Ah, c’est une longue et drôle d’histoire ! », commence Thibaut Chevalier en se dirigeant vers la terrasse panoramique. «  J’ai commencé ma carrière comme expert comptable et je me suis rapidement installé à mon compte. Un jour, l’un des mes plus importants clients a eu des difficultés financières et n’arrivait plus à me payer. En analysant leur situation financière plus en profondeur, je me suis rendu compte qu’il n’arrivait pas à écouler son stock assez rapidement, ce qui plombait sa trésorerie. Comme mon client faisant de la revente d’électroménager, j’ai eu l’idée de lui faire vendre ses machines à laver et réfrigérateurs invendus sur des sites d’enchères en ligne. Le succès a été immédiat et j’ai ensuite proposé de reprendre l’affaire que j’ai réorienté vers la vente en ligne, notamment sur des produits de niche qui ne sont pas proposés par les distributeurs traditionnels. Aujourd’hui, mon site réalise près d’un millier de commandes par mois. »

« Effectivement, c’est un beau succès ! Est-ce que vous suivez la performance en ligne de votre boutique ? », demande Inspecteur Analytics une vérine de tartare au saumon à la main.

« Oh, j’aimerais bien, mais je n’ai pas encore eu le temps de regarder cela de près. Vous savez, j’ai été pas mal absorbé par des problématiques logistiques ces derniers temps, car nous importons, vendons et livrons des produits qui sont assez lourds, fragiles et volumineux. Mais bon, en écoutant les autres membres du club me raconter les enquêtes que vous avez pu résoudre, je me demande si les données des solutions de Web Analytics sont vraiment fiables et si cela vaut la peine que j’y passe du temps. Qu’en pensez vous ? », interroge Thibaut Chevalier tout en reprenant une coupe de champagne.

« C’est sûr que si vous avez l’habitude des systèmes comptables, qui fonctionnent dans un périmètre bien standardisé et contrôlé, vous ne retrouverez pas le même degré de précision avec les solutions de Web Analytics, qui évoluent dans un environnement en constant changement avec des sources de données multiples et externes. », commence Inspecteur Analytics.

« Que voulez dire exactement ? », l’interrompt Thibaut Chevalier.

« Dans une solution de Web Analytics, les données proviennent des solutions d’achat de mots clés, de gestion des bannières publicitaires, des moteurs de recherche, de l’outil de gestion de contenu, de la solution d’e-commerce, etc… pour mesurer les provenances, la navigation et la transformation du site. Afin d’avoir une bonne qualité des données collectées dans la solution de Web Analytics, il est nécessaire d’investir régulièrement du temps afin de s’assurer que l’ensemble a été bien paramétré et configuré, et qu’il n’y a pas de dégradation à l’occasion du lancement d’une nouvelle rubrique, d’une nouvelle campagne, etc. », répond Inspecteur Analytics avant de terminer sa coupe de champagne.

« Ah d’accord, ce que vous me dites me semble tout à fait cohérent. Il me semblait qu’il suffisait d’ajouter un bout de code Javascript sur les pages de mon site, et que cela suffisait à mettre en place ma solution de Web Analytics. », explique Thibaut Chevalier.

« C’est malheureusement une impression qui est un peu trop répandue. Pourtant, si l’on prend une discipline connexe comme le marketing direct et le CRM, il ne suffit pas de collecter des informations de sources multiples sur les prospects et les clients et de les envoyer ensuite dans une base de données. Sans investissement significatif et régulier de temps pour suivre et améliorer la qualité des données collectées, votre base de données CRM finit par devenir inutilisable. Au bout du compte, même si vous n’arriverez jamais à avoir le même degré de précision avec une solution de Web Analytics qu’avec un système comptable et financier, ce qui est important c’est de conserver une méthodologie homogène de collecte des données afin de pouvoir les analyser ensuite en tendance et sur la durée. », répond Inspecteur Analytics.

« Ecoutez, tout ce que vous me dites me semble très pertinent et je comprends mieux maintenant pourquoi certains membres du cercle ont insisté pour que vous participiez à notre rassemblement annuel. Si vous êtes d’accord avec cela, j’aimerais proposer à l’assemblée générale des membres que vous rejoigniez officiellement le cercle, même si vous n’êtes pas e-commerçant. », propose Thibaut Chevalier, enthousiaste.

« Si c’est possible, ce serait un grand honneur. », répond Inspecteur Analytics.

« Si vous voulez bien patienter une dizaine de minutes sur la terrasse, je vais commencer aussitôt l’assemblée générale et proposer votre adhésion à l’ensemble des membres du cercle. »

Quelques instants après, Thibaut Chevalier revient vers Inspecteur Analytics avec un grand sourire : « J’ai une bonne nouvelle à vous annoncer. Les membres ont accepté à l’unanimité votre adhésion au cercle. Je dois toutefois vous prévenir qu’il y a une petite cérémonie pour chaque nouveau membre qui est inspirée du vivat flamand. »

« Cela m’a l’air très sympathique. Pouvez vous m’expliquer ce qu’est le vivat flamand ? », demande Inspecteur Analytics.

« C’est une tradition où la personne honorée est assise sur une chaise, tandis que deux personnes tiennent horizontalement une serviette au dessus de sa tête ; une troisième personne verse du champagne sur la serviette et le tout est accompagné d’un chant en latin et en français. », explique Thibaut Chevalier.

« Et bien allons y ! », répond Inspecteur Analytics à la fois intrigué et inquiet.

Inspecteur Analytics entre dans la salle où l’attendent Eric Van den Croix, Renaud Delcutts et Damien De MesmaInspecteur Analyticseloos comme maîtres de cérémonie avec des sourires jusqu’aux oreilles. Après que le  champagne ait été déversé sur la serviette pendant le chant traditionnel, l’assemblée applaudit Inspecteur Analytics et l’accueille chaleureusement pour une soirée qui s’annonce fort conviviale.

Après toutes ces affaires réglées, Inspecteur Analytics décide d’aller prendre un peu de repos dans la baie de Wissant, avec char à voile et pêche à la crevette grise au programme.

Note de l’auteur : Et voilà, c’est fini pour cette série de 10 articles d’introduction au Web Analytics ! J’espère que vous avez apprécié le contenu de ces articles et je tiens à remercier vivement Olivier Sauvage de m’avoir donné la formidable opportunité de rédiger dans les colonnes de Capitaine Commerce. Je tiens aussi à remercier la joyeuse bande de blogueurs du Nord de la France qui m’ont inspiré pour inventer les personnages et les histoires des différents épisodes.

16 commentaires

    1. voila monsieur,je suis un nouveau commerçant et j’aimerai bien de trouver un nom pour ma boutique et je vend des montres, plaqué or, parfum, sacs …ets on peut dire article de bazar, et je trouve pas le nom qui correspond a ma petite boutique, veuillez agréer monsieur mes salutation les plus respectueux. merci d’avance.

  1. Merci beaucoup! C’est avec beaucoup d’engouement que j’ai suivi cette série, tant elle était instructive et ludique.
    Au plaisir donc de lire les nouvelles tribulations de notre inspecteur favori dans notre belle région qu’est le nord! :p

  2. Merci Nicolas pour cette belle série.
    J’ai suivi les 10 épisodes,
    Merci pour le clin d’œil à euratechnologies 😉
    vous êtes toujours les bienvenu(e)s
    A très bientôt

  3. Merci Nicolas !
    Je crois que les producteurs sont déjà sur le coup pour faire une série TV qui remplacera avantageusement certain inspecteurs déjà célèbre comme Moulin ou Barnaby.

    signé Damien (de Mesmaeloos)

  4. Bonjour,
    et merci inspecteur analytics & Capitain Commerce de nous informer avec simplicité et efficacité !J’ai toujours autant de questions dans la tête donc si vous cherchez des sujets à exploiter, n’hésitez pas à revenir vers moi !
    =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Article de : Nicolas Malo

Consultant et formateur en Web Analytics chez Optimal Ways, Nicolas Malo est également auteur du blog "Web Analytics & E-commerce" et co-auteur du livre "Web Analytics : mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web".