Interview de créateur : Samuel Demonchy de echappee-laine.fr

Un site qui donne envie de se faire une petite partie de pelote

Voilà un bien joli site ! Original, qui plus est ! Echappee-laine.fr fait dans l’aiguille et la pelote. Avec un style à la Archiduchesse (enfin, presque), il devrait trouver sa voie dans le ecommerce. Samuel Demonchy, son fondateur a donc bien voulu accepter de répondre à quelques unes de mes questions.

Bonjour Samuel, pouvez-vous vous présenter ?
Nous avons deux profils professionnellement complémentaires et nous sommes en couple dans la vie privée !
Je développe des sites internet à Lille de façon professionnelle depuis 7 ans en freelance et j’ai réalisé mes premiers sites dès 95! Un vrai passionné du web…
Sandra, après plusieurs années en studio photo, est maintenant photographe à Lille  en freelance et s’est spécialisée dans la photo produit.

Pouvez-vous présenter votre site ?
L’échappée Laine est un site de vente de laine à tricoter de qualité et d’aiguilles à tricoter.
Nous avions pour objectif dès le départ de faire un site simple dans la manière de naviguer et sobre dans son design, la couleur étant amenée à travers les visuels. Ces visuels sont pour nous capitaux. Trop souvent les entrepreneurs qui se lancent ont tendance à passer tout leur budget dans la création du site et à ne garder que des miettes, pour ne pas dire rien, pour les photos. C’est regrettable car la photo fait vendre et permet de se différencier !
Nous essayons également de ne pas avoir un message trop formel pour ne pas créer une distance supplémentaire qu’impose le média internet entre le client et le vendeur.
Enfin pour aller plus loin, L’échappée Laine sponsorise de jeunes créateurs pour proposer prochainement à la vente des modèles de tricots contemporains.

Qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans le ecommerce ?
Sandra qui est passionnée par le tricot et par la matière première qu’il représente, la laine, m’a parlé de son idée un soir. A la vue de nos profils complémentaires, j’ai tout de suite accroché à cette idée de boutique en ligne (ceux qui me connaissent savent que je réponds souvent présent pour débattre d’idée web) et j’y ai également vu une excellente vitrine pour nos deux activités.
Un mois après le site était prêt et nous l’avons lancé au début de cette année 2011.

Vous êtes-vous fait aider ? Avez-vous fait appel à des organismes ?
Comme évoqué plus haut, nous avons en interne les compétences nécessaires pour lancer et développer le projet. Pas besoin donc d’aller chercher plus loin.

Qu’avez-vous fait en interne et qu’avez-vous fait faire par des prestaires extérieurs ?
Nous avons juste fait appel à une amie infographiste, Tiphaine Dubois D’Enghien, pour la réalisation de la petite pelote du logo. Le design, le développement et le marketing ont été assuré par mes soins. Le sourcing produit et l’ensemble des photos produits et photos d’ambiance ont été réalisé par Sandra.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous aujourd’hui ?
Obtenir un contrat monétique avec la banque ! 🙂
L’internet et le ecommerce en particulier sont des domaines qui requièrent une grande réactivité pour exister et être performant. Les banques, ce n’est pas vraiement un secret, sont trop peu réactives. C’est un peu le constat global sur la partie administrative du projet.
En France, on y perd malheureusement encore trop de temps et d’énergie.

Et qu’est-ce qui vous procure la plus grande satisfaction ?
C’est le fait que notre vision communune du ecommerce fonctionne.
On va droit à l’essentiel, on essaye de présenter au mieux les produits en les accompagnant de visuels de qualité qui reflètent la réalité – le client ne doit pas être déçu lorsqu’il recoit sa commande. On essaye aussi d’aborder les choses de manière simple, pratique et de garder à l’esprit en permanence la rentabilité du projet que l’on veut d’entrée de jeu et non pas après 1 ou 2 ans. Une rentabilité, certes faible au début, mais qui assoit les bases pour un bon avenir.

Quel est votre objectif pour cette année ? Et pour dans 3 ans ?
Les premiers résultats sont très positifs et dépassent nos estimations.
Nous allons dans un premier temps nous focaliser sur la largeur de la gamme. Essayer de l’élargir régulièrement pour garder une dynamique et proposer aux internautes de nouvelles choses. Nous réfléchissons à différents types de financement pour celà.
Les campagnes web-marketing déjà lancées, vont aussi être à valider pour juger de la pertinence et de la marge de progression de ces différents leviers.
Enfin la laine fait partie des loisirs créatifs qui est un domaine très présent sur la blogosphère et sur les réseaux sociaux. Il ne faudra pas être uniquement présent mais bien acteur sur ces supports.

Si c’était à refaire, le referiez-vous ?
Sans hésitez et avec autant d’envie et de passion.
D’autres projets sont déjà dans nos têtes…
Nos connaissances et nos retours d’expériences respectifs nous ont vraiment aidé à ne pas faire d’erreurs de démarrage et à ne pas perdre de temps.
Allez chercher les compétences qui vous manquent et surtout, formez vous vraiment au média internet en lisant des blogs ecommerce (y en a un pas loin), en twittant des références du web, en lisant des bouquins et celà de manière continue. Personnellement je passe au moins une heure par jour à lire différentes sources pour rester au goût du jour et essayer d’avoir un peu d’avance.

Une petite phrase “historique” pour la fin ?
Que chacun avec ses compétences fasse ce qu’il sait faire et n’interfaire pas dans le savoir-faire des autres.
Pour terminer je dirais : La laine is back ! La laine is fashion ! 😉

Samuel, je vous remercie. (PS : vous ne faites pas des collants verts en laine ? Ca m’intéresserait)

16 commentaires

  1. J’adore la charte graphique du site !
    C’est vrai qu’il y a un petit côté archiduchesse mais c’est le secteur d’activité qui doit faire ça…
    Les photos sont très jolis et en plus le site est optimisé pour le référencement naturel !
    Bref un vrai projet ecommerce qui se donne les moyens de durer sur le long terme.
    Bonne continuation 🙂

  2. Ce site mérite vraiment d’être connu de tous les professionnels ou amateurs du tricots !

    Bravo à Sandra et Samuel !
    Bon vent à vous !

  3. Le site est vraiment très beau, et respire la douceur, la fenêtre zoom pourrait être encore agrandie. Et la fonction commentaire sur la page produit façon blog-style, j’en rêve mais je ne sais pas faire. Le e-commerce 2.0 c’est bien !

    C’est basé sur Prestashop ?

  4. Je suis « tombée »par hasard sur cette interview des deux créateurs de L’ Echappée Laine, en me promenant sur le blog…….C’est valorisant pour une ………. de lire cela !! Bravo à vous deux, et surtout bonne continuation…….

  5. Merci pour vos retours positifs.

    Oui effectivement c’est Prestashop (je délaisse un peu Magento ces derniers temps).

    Et il y en a un qui a tellement aimé la charte graphique qu’il a tout pompé pour développer son site en gardant même le nom du thème : echappeelaine !!! (une boite à Marseille pas très pro… j’ai rien contre les marseillais, même s’ils m’énervent avec leur soleil qu’on a pas trop à Lille).

    Le côté Archiduchesse vient à mon avis du coté carré des visuels sur les pages listes. En tous cas la comparaison ne peut-être que flatteuse. 😉

  6. Jolie charte graphique, et réalisation propre.
    Un mois pour faire ça ? chapeau ! Qui plus est à deux.

    Une remarque.
    Je regardais les produits et ça ne m’a pas sauté aux yeux que le produit était déclinable en plusieurs teintes.
    Cela malgré le libellé « Disponible en x coloris ».

    Comme vous avez les variantes en photo, il serait sans doute plus pertinent de dupliquer les produits par teintes, cela sera plus évident pour la recherche.
    A moins que ce soit un choix personnel (pour le référencement en outre).

    Cordialement

  7. Juste pour signaler la présence d’un petit bug : lorsque l’on ajoute la référence « Laine Cascade 220 Sport » x1 au panier, ce dernier indique qu’il contient 2 produits ?!
    Autre point un peu gênant (avec « Knit Pro pointes interchangeables Symfonie » par exemple) : la liste de choix des options n’indique pas les stocks. Du coup, si l’on choisit 10mm comme option pour l’exemple donné et que l’on ajoute au panier, on se retrouve avec un message d’erreur (cette référence n’étant visiblement pas en stock mais, sauf erreur, rien ne l’indique). Ne serait-il pas plus judicieux de mettre en grisé avec la mention indisponible les options pour lesquelles le stock est à zéro ? Sinon, comme tout le monde l’a déjà dit, très très belle réalisation.
    +++

  8. @Ilan Dans la rubrique « laine » tous les produits sont déclinés en fonction de la couleur. Ce qui n’est pas le cas dans les rubriques de marques.
    A priori (c’est pas moi mais Sandra la pro) les gens choisissent une type de laine puis une couleur d’où cette non déclinaison dans les rubriques marques. L’analytics nous aidera à choisir la meilleure présentation…

    @Supermaury héhé sympa le ptit débuggage ! Je n’ai pas réussi à reproduire le problème de x2 lors de la mise au panier. En revanche je viens d’indiquer dans le menu déroulant les stocks dispos et de rendre non sélectionnable les refs à 0.

  9. C’est du rapide avec vous les modifications 🙂 Bien vu pour l’option en disabled et grisé, je l’aurais fait à l’identique. Concernant le bug, il est bien caché le bougre. Impossible à reproduire de la même façon. Petite capture pour ne pas passer pour un fou : http://goo.gl/t0tmO
    A mon avis, c’est aussi une histoire de stock zéro dans les listes de coloris. Exemple avec le produit « Laine Cascade 220 Wool Heathers ». Par défaut, c’est le coloris « bleu vert » qui est sélectionné avec un stock zéro mais il est quand même possible de l’ajouter au panier (pas bien :)). On tombe alors sur le message d’erreur. En cliquant sur le lien « retour » qui s’affiche et en choisissant un autre coloris, j’arrive à reproduire l’erreur de comptage… 1 fois sur 30 🙂 Bon courage pour la chasse au bug. De toute façon rien de bien méchant, les totaux sont bons. Personnellement j’en trouve encore de bien cachés sur mon site qui a 10 ans de bons et loyaux services à son actif ! +++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.