3 questions à Jean-Luc Bernard, Président de Netwave.eu

Jean-Luc Bernard est le Président de Netwave , une entreprise de 40 personnes avec une croissance de 400% en 6ans qui propose des solutions de gestion/développement e-commerce / VAD (software et outsourcing).

Tous les services de Netwave sont disponibles sur www.netwave.eu

Alors Jean-Luc, qu’est-ce que Le Web Boosting?

C’est une technologie destinée à donner l’instinct du vendeur aux sites marchands. Le web boosting c’est tout d’abord une technologie de rupture, essentiellement basée sur des algorithmes inductifs encapsulés dans un processeur d’analyse situationnelle, mise au service de l’optimisation de la performance des sites marchands.

Cette technologie a été traduite dans un outil logiciel que nous avons baptisé WebSAles Booster. Elle permet de mieux comprendre la situation et les attentes d’un internaute, de mieux le reconnaître tout en préservant son anonymat, d’interagir avec lui en temps réel en lui délivrant le message le plus proche de ses attentes ; de surcroît elle auto améliore sa performance sans faire appel à des opérateurs.

Grâce au web boosting : L’e-commerçant fait la différence en s’adressant en mode One-to-one et en temps réel à l’internaute ; le web boosting lui permet d’augmenter son taux de conversion et son panier moyen tout en diminuant ses coûts d’administration de la performance.

L’internaute est mieux reconnu par le site, mieux compris par le e-commerçant et reçoit « on line » une communication qui a plus de sens au regard de ses attentes ; ses visites étant plus satisfaisantes et productives, sa fidélité et sa préconisation en sont démultipliées.

Et ça s’adresse à qui ?

La technologie du web boosting adresse les sites marchands qui peuvent revendiquer une volumétrie minimale de 100.000 connexions / mois. En effet l’auto apprentissage, qui est l’une des innovations majeures de l’application, trouvera une pertinence d’autant plus forte que la base statistique sera importante.

En deçà de ces 100 000 connexions / mois, la solution reste d’actualité mais son efficience sera moins élevée.

En quoi est-ce innovant ?

Le web boosting apporte 3 innovations majeures dans le e-marketing.

Tout d’abord il s’agit de la première application à utiliser des algorithmes d’analyse situationnelle inductive qui permettent de modéliser les situations qui génèrent les comportements. A la clef, une connaissance tout à la fois plus fine et plus riche des attentes réelles des internautes et donc une capacité plus avérée à les satisfaire. Intérêt additionnel : elle permet de faire du « 1to1 », en prenant en compte chaque situation individuelle de manière individualisée, et non plus simplement un « 1 to few » plus ou moins pertinent. La logique inductive, c’est celle du vendeur dans un magasin qui en analyse de manière plus ou moins consciente un ensemble de paramètres sur ses visiteurs (âge, vêtements, comportements de visite, …) et interagit sur la base cumulée de sa perception de la situation de son visiteur et de sa propre expérience. C’est ce que permettent les algorithmes inductifs encapsulés dans notre processeur.

La deuxième innovation est issue des capacités d’apprentissage automatique de l’application. Chaque réaction à un input (message commercial) est historisée et immédiatement utilisée par WebSAles Booster pour améliorer sa performance sur les connexions suivantes. De ce point de vue la solution se comporte également comme un vendeur dans un magasin : chacune de ses expériences, réussies ou avortées, lui permet d’augmenter sa pertinence future. Par ailleurs, c’est aussi cette capacité qui permet de faire réellement du « 1to1 ». Les centaines de paramètres à prendre en compte… puis à analyser… puis à reparamétrer en fonction des résultats de l’analyse pour améliorer la performance constituent, du fait de la complexité impossible à prendre en compte en temps réel, le vrai frein au « 1to1 ». Avec le web boosting l’opérateur n’est plus nécessaire : la solution auto-administre l’optimisation de sa performance.

La troisième innovation tient au temps réel : les capacités d’analyse et d’action « en continu » de notre processeur d’analyse situationnelle et de notre moteur d’action éliminent le délai lié au modèle traditionnel « analyse préalable / réaction différée ». L’attente de l’internaute est identifiée et satisfaite pendant qu’il est sur le site et pas après sa déconnexion. Pour conserver l’analogie du vendeur en magasin, celui-ci intervient quand son client potentiel est encore dans le magasin, pas quand il l’a quitté pour se rendre chez un concurrent ou chez son dentiste…

Et combien cela coûte ?

La solution est accessible en mode SaaS. Sa tarification est simple : elle se fait au nombre de connexions traitées par le processeur d’analyse situationnelle. Avec des dégressifs volumiques. Le prix du pack de base (1 million de connexions traitées) est de 10 000€.

Pour conclure, y’a-t-il des prochaines surprises à venir chez Web Boosting?

Bien sûr. La solution est actuellement en cours de bêta test dans sa version « recommandation-produit » sur plusieurs sites marchands. Nous voyons d’ores et déjà apparaître des besoins additionnels auxquels le web boosting pourrait apporter des réponses plus pertinentes que celles proposées actuellement : recommandation de navigation, recommandation conseil, aide au management de site, enrichissement CRM / BI par la dimension situationnelle.

Par ailleurs cette expérience nous a fait découvrir de nouveaux besoins d’analyse situationnelle qui nous permettront d’enrichir encore la finesse de la compréhension des attentes des internautes par la création de nouveaux moteurs d’analyse situationnelle (il y en a actuellement 50). Entre l’approfondissement des capacités d’analyse de notre processeur et l’élargissement de notre domaine fonctionnel, les up grade ne manqueront pas au cours des prochains mois.

Merci jean-Luc

10 commentaires

  1. @ c.Benoit
    Pas du tout. C’est exactement le contraire, faisons une analogie avec le vendeur en magasin : lorsque vous rentrez dans un magasin, vous trouvez naturel qu’un vendeur vous propose une aide ou un conseil, par contre, lorsque vous sortez, vous trouveriez déplacé que le vendeur vous poursuive pour vous parler de ses produits. Nous sommes dans la même démarche : nous lui apportons aide et conseil pendant qu’il surfe pour rendre sa navigation plus pertinente et lui faire gagner du temps dans ses recherches s’il en a besoin.

    @ Olivier
    Je vous contacte pour vous en dire plus si vous le souhaitez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Mecano Commerce

Article de : Mecano Commerce

Alexis Sauvage aka Mecano est webmaster du blog Capitaine Commerce. Dans le civil, il travaille comme webmaster/intégrateur freelance pour des E-commerçants (PME et grands comptes).