Pinterest, quel pinterêt ?

Par Capitaine | mars - 20 - 2012 | 23 commentaires  
Auteur de ce billet : Olivier Sauvage, l'auteur, est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence d'ergonomie digitale pour le ebusiness. Il travaille pour les plus grands comptes du ecommerce en France et est spécialiste de l'optimisation des sites sur mobile, tablette et web. Pour plus d'informations sur cette critique, n'hésitez pas à le contacter ou à l'appeler directement sur son portable.
» Voir tous les articles de Capitaine

Une interface très très visuelle et tirant parti à fond des réseaux sociaux

LE phénomène à la mode en ce moment, c’est Pinterest. Si vous êtes un geek ou un commerce addict, vous avez sûrement déjà entendu parler de ce réseau qui irait plus vite que Facebook, Google et Twitter réuni. Sinon, c’est que vous êtes un plouc ou vivez dans le désert avec une connexion Edge défectueuse. +4000% de croissance en nombre d’utilisateurs en 6 mois. Plus de 20M d’utilisateurs, dont 0,1 en France.  Un engouement pas possible au niveau d’une population de non geeks, une majorité de femmes. Le nouveau réseau social à la mode a tout pour interpeller et la presse et les médias spécialisés qui s’en sont déjà largement fait les échos.

Pinterest a vite compris l'intérêt des ecommerçants pour sa plateforme. Voici un exemple de page produits.

Alors que reste-il à dire sur Pinterest ?

Un : méfiance. Pour les vieux de la vieille ou les porteurs de collants verts, comme moi, l’engouement pour ce type de phénomène est presque devenu une ritournelle du web et on en a déjà vu passer des réseaux aussi bruyant qu’éphémères. Le phénomène est certes intéressant, mais mérite tout de même un certain attentisme avant de s’y investir. Evidemment, si vous n’avez que ça à faire, pintez, pintez (ou pinez, pinez, mais c’est pas très classe), il en restera toujours quelque chose, mais n’espérez pas faire déjà décoller vos ventes avec Pinterest.

Deux : attention. Pas mal de problèmes de droit ont déjà été évoqués concernant notamment celui du droit d’auteur des images. Une des perversité du système est que, certes vous pouvez pintez les images que vous voulez, mais, il est également possible de les rediriger vers un lien de votre boutique. Autrement dit, il devient très pratique de pinter tout et n’importe quoi et de rediriger toutes les images de votre board vers votre boutique. C’est, de mon point de vue, totalement illégal et même si Pinterest a déjà réagi en permettant à n’importe quel site diffusant des images d’interdire le pin, inutile de dire que cette mesure sera largement insuffisante pour contrer les déjà 20 millions d’usagers de la plateforme.

Trois : un succès phénoménal, mais pas si étonnant que ça. Au contraire de ses précesseurs, Pinterest ne vient pas défricher le terrain. Il vient juste profiter de l’aubaine des réseaux sociaux existants en récoltant les graphes sociaux de vos amis sur Facebook, sur Twitter et même Google. Vu l’implantation de ces réseaux parmi les internautes, il devient plutôt facile de faire « gonfler la pâte », si je puis dire, à une époque ou les réseaux sociaux sont un fait et non plus un mirage ou un rêve.

Quatre : de l’intérêt de l’ergonomie. Faut-il encore le répéter ? La simplicité d’usage et la simplicité fonctionnelle sont les deux recettes du succès des réseaux sociaux. Que ce soit pour Twitter ou Facebook, c’est évident. Fonctionnellement, les deux mastodontes en la matière ne relèvent pas de la Théorie de la relativité. En revanche, c’est leur simplicité qui leur a valu un grand succès. Même ma grand-mère, Gertrude Commerce, y arriverait. Avec Pinterest, c’est encore mieux. Mais cela me rappelle un certain réseau (Digg) dont on avait beaucoup parlé à une époque, mais qui a quasiment disparu des radars (du moins en Europe).

Cinq : le principe de Pinterest n’est pas si nouveau que cela. Qu’on pense à Flickr (trop compliqué) ou à Polyvore dont j’avais souvent parlé, on retrouve à peu près le même type de cible (les femmes), même si ces réseaux n’ont pas connu le même succès.

Six : le dernier, mais pas le moins important de ces points et qui mérite qu’on s’intéresse à Pinterest

Pour une fois, Pinterest n’est pas un réseau de geek et d’early adopters. Aux Etats-Unis, son décollage a été du à un usage intensif des femmes pour la déco et la cuisine. Voici la preuve qu’il existe donc des moyens de faire décoller des plateformes sans passer d’abord dans les mains des développeurs et des bricoleurs du web.

L’avenir ?

Comme pour tout ces réseaux sociaux, ça passe ou ça casse. Ca passe si la plateforme arrive à proposer des fonctionnalités qui dépassent le simple amusement ou la procrastination et si, bien sûr, un volume minimum d’utilisateurs est atteint (mais ça, c’est déjà le cas, quoique si on pense au destin de mySpace, on peut se dire que tout n’est pas gagné). Ca casse, si comme d’habitude, une fois l’engouement retombé les utilisateurs retournent à leurs occupations favorites : Facebook, Twitter. Mais ça casse également, si les gros du web réagissent rapidement. Et je ne vois pas ce qui les empêcherait de le faire vu la simplicité de programmation de Pinterest.

Je partage cet article sur Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInDigg thisPin on PinterestShare on Tumblr

23 commentaires pour l'instant.

  1. fredcavazza Fred Cavazza dit :

    J’adore quand tu m’appelles « Mr » ;-) En un mot comme en cent : Je pense que pour Pinterest ça va passer, passer de mode.

    • Capitaine Capitaine dit :

      T’es au taquet !
      Oui, je pense qu’il ne faut pas non plus s’énerver. Le service n’a franchement rien d’original et je ne vois pas ce qui empêcherait ses concurrents de faire de même (notamment Facebook). Ce que je m’explique mal, c’est cette croissance hyper rapide. Est-elle achetée ??

  2. webbax Webbax dit :

    Hello,

    Le fait que ce type de service soit déjà en anglais, est un frein pour la communication. Comment dire, du côté francophone, on se retrouve avec justement beaucoup de « Geek », je verrai mal le voisin de palier se promener sur ce type de site.

    Actuellement, le net éclabousse beaucoup, mais qui va rester sur la durée ? Le temps nous le dira ;)

  3. Robin dit :

    Salut,

    Je suis aller faire un tour sur le fameux « Pinterest », ma première impression : « ça tire dans tous les sens , on comprend rien !!! », suis peut etre trop vioque…

  4. Hervé dit :

    C’est clair que la langue va freiner pas mal de gens surtout en france. Pour l’instant j’ai l’impression que ca sert aux mecs qu’on rien à faire au bureau et qui cherche des images un peu wtf à twitter. En tout cas ont peut le prendre en compte pour le SEO d’un eshop.

  5. cadeaumaestro sylvain dit :

    Un intérêt que je vois à cette plateforme, c’est le sourcing produit, ou comment être visible rapidement quand on crée quelque chose d’original.
    Je l’ai testé pour chercher de nouvelles idées de produits à diffuser pour ma boutique.

  6. TheBestOne dit :

    Pas mal, cette incitation aux liens spammy.. j’y avais pas pensé, mais cela donne des idées.

    Sinon, il existe une laternative beaucoup plus amusante pour nous les hommes (les vrais): manterest.com

    • maponos dit :

      Si pinterest n’a pas d’avenir ne perdez pas votre temps. Que Pinterest dure ou pas je m’en fiche. Tout ce qui m’intéresse c’est la clientèle anglo-saxonne à portée de main. Je dirais même que c’est dommage que Pinterest connaisse une croissance si forte. Le niveau CSP tend vers le bas maintenant.

  7. Bertrand dit :

    J’ai testé pour vous. C’est vrai qu’ils ont l’art de s’engouffrer dans la brèche des réseau sociaux avec un concept relativement original et qui n’a pas été défriché.
    Pour ma part, je ne pense pas que cela dure longtemps, quelques mois peut être un an maxi. Ensuite, si ce nouveau concept marche vraiment, les réseaux sociaux établit vont passer dessus au rouleau compresseur pour le récupérer et ce sera la fin de Pinterest.

  8. Geek Tunisie dit :

    Pour l’instant j’ai l’impression que ca sert aux mecs qu’on rien à faire au bureau et qui cherche des images un peu wtf à twitter.

  9. [...] ecommerce : Pinterest, quel pinterêt ? Une interface très très visuelle et tirant parti à fond des réseaux sociaux LE phénomène à la mode en ce moment, c’est Pinterest . Si vous êtes un geek ou un commerce addict, vous avez sûrement déjà entendu parler de ce réseau qui irait plus vite que Facebook, Google et Twitter réuni. Sinon, c’est que vous êtes un plouc ou vivez dans le désert avec une connexion Edge défectueuse. +4000% de croissance en nombre d’utilisateurs en 6 mois. [...]

  10. Un site créé pour ravir la ménagère de moins de cinquante ans. Concept original certes mais ergonomie du site fait à la va vite. Par contre, le réseau social a déjà commencer à durcir son règlement: « Nous nous réservons le droit de supprimer tout contenu qui ne serait pas en accord avec notre charte ou pouvant créer un risque de préjudice physique ou mental auprès de nos internautes ». Le début de la fin, non???

  11. Tout à fait d’accord avec cette article.C’est un concept plutôt original mais qui reste simple…cependant l’engouement risque de rapidement retomber, car il manque l’aspect conversationnel, un facteur clé dans la réussite des réseaux sociaux.

  12. Muriel dit :

    J’y vois un intérêt professionnel plutôt que privé. Un graphiste peut y présenter son book, faire de ses boards des carnets d’inspirations… Les entreprises commencent à créer leurs comptes pour y présenter les produits vedettes (notamment les vêtements pour femmes) et parfois la viralité permet de diffuser l’image, et donc le lien de la boutique en ligne. Je pense par exemple au compte Pinterest de Monoprix.

  13. Je ne pense pas que cela modifie la stratégie de vente online. Le trafic de Pinterest étant plutôt dans l’optique de partager des belles photos de vêtements, décos, goodies, un peu comme un magazine féminin ou l’équipe magazine. On regarde mais on n’achète pas.

  14. rAnDoM dit :

    Au passage, je ne sais pas où tu as trouvé tes 20 millions d’utilisateurs… ?

  15. Labuj dit :

    Je suis allé faire un tour sur Pinterest et c’est un peu bordélique. Je connais un autre site dans le même genre qui a aussi une appli c’est thefancy.com beaucoup plus épuré.

  16. [...] avons tous entendu parler un jour de Pinterest, un « nouveau réseau de social shopping qui va tout casser ! ». Et si ça ne [...]

  17. [...] LE phénomène à la mode en ce moment, c'est Pinterest. Si vous êtes un geek ou un commerce addict, vous avez sûrement déjà entendu parler de ce réseau qui irait plus vite que Facebook, Google et Twitter réuni.  [...]

Rédiger un commentaire


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.



Blogs ecommerce et sites amis à visiter : Ecommerce Squad - Exciting Commerce - I Love Web - Ludovic Passamonti - Pauline Pauline - Rich Commerce - Tablette Tactile - Ziserman.com

Site hébergé par NBS System, spécialiste de l'hébergement ecommerce NBS System

Copyright © 2006 - 2014 Capitaine commerce - Le Blog du Commerce Digital - Ce blog utilise WordPress - Webmaster : Alexis Sauvage aka Mecano Commerce

[ Capitaine Commerce SARL - RCS Lille B 789 520 046 - SIRET 78952004600010 ]