Interview de créateur : Sylvain Bruyère de Cadeau-maestro.com

Par Robin | décembre - 5 - 2012 | 1 commentaire  
Auteur de ce billet : Alexis Sauvage aka Robin est l'assistant du Capitaine pour la gestion technique et éditoriale du blog. Dans le civil, il travaille comme intégrateur pour des e-marchands (PME et grands comptes). Twitter : @alexissauvage
» Voir tous les articles de Robin

 

La magnifique team de Cadeau Maestro

La magnifique team de Cadeau Maestro

Bonjour Sylvain, pouvez-vous vous présenter ?

Merci tout d’abord de m’accorder un peu d’espace sur votre blog ! Je suis Sylvain Bruyère, gérant de la société Cadeau Maestro, qui édite le site web éponyme www.cadeau-maestro.com, ainsi que le site www.laporteaclefs.com.

J’ai un profil mi-technique, mi-marketing, avec une maîtrise informatique et un master marketing. Un peu perdu après mes études, je me suis vite lancé à mon compte fin 2008, avec très peu de moyens, et finalement en voyant un peu petit. J’ai ainsi commencé seul, chez moi, avec un site home made, avec beaucoup de e-commerçants (aujourd’hui, avec du recul, je ne le conseille à personne ).

Pouvez-vous présenter votre site ?

Cadeau Maestro est une boutique proposant du « cadeau » sous de nombreuses formes : hi-tech, jeux, gadgets, déco, … Le fil conducteur est l’originalité des produits, cherchant ainsi à provoquer l’étonnement des heureux receveurs des produits.

Notre particularité, c’est notre hyperspécialisation malgré des produits très différents. Ainsi, l’objectif est de présenter nos produits que comme des produits à offrir, et conseiller pour chaque produit l’événement et la personne à qui il peut convenir. Un travail important est réalisé sur les fiches produits.

Pour être complet, nous proposons également des produits plutôt rares sur Internet : du papier cadeau, des cartes de vœux et des bougies (ces dernières sont moins rares) en vente.

L’offre produit est complétée de services étudiés pour notre clientèle : livraison le lendemain avant 13h00 pour une commande effectuée avant 17h00 le jour-même en métropole, une carte de vœux en couleur gratuite avec un message personnalisé, paquet cadeau à 0,99 € en option, …

Notre second site web La Porte à Clefs, sur une niche très particulière (les accessoires de clés), propose quant à lui une gamme de porte-clés, cache-clés et accroche-clés muraux pour chouchouter notre trousseau !

Qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans le ecommerce ?

Lancer un site de cadeau était à la base une idée née de ma propre expérience du cadeau. On se faisait (au passé, car le temps nous manque maintenant) beaucoup de petits cadeaux avec mon amie. Les idées commençant à manquer, la création de ce site s’est imposée d’elle-même.

Depuis, ma conjointe m’a rejoint ! On a lancé une boutique physique 11 mois après le site web, qui nous permet d’avoir un contact avec notre clientèle, et un retour sur nos produits. La boutique nous aide beaucoup à améliorer le site, et le site à l’inverse nous oblige à avoir de bons prix en boutique.

Nous sommes 5 à temps plein aujourd’hui, et 7 ou 8 en période de fêtes.

Vous êtes-vous fait aider ? Avez-vous fait appel à des organismes ?

Très peu finalement, je n’y connaissais rien en commerce, et rien sur le net. J’ai appris sur le tas, de mes erreurs et de mes bons choix. L’entreprise grandie en réinvestissant le résultat d’une année sur l’année suivante.

Pour la création, la case CCIT était indispensable, et quelques aides financières (prêts à taux 0 notamment) on pu aider à donner un petit coup de départ. Cependant, en 2008, beaucoup de banques nous ont refusé un prêt de 3000 €, ce n’était pas si simple…

Qu’avez-vous fait en interne et qu’avez-vous fait faire par des prestataires extérieurs ?

Au début, je faisais tout en interne, car j’aime maîtriser tout la chaîne. Evidemment, pour avancer, j’ai dû lâcher du lest, et donner la refonte du site à une agence sympathique de ma ville, Saint-Etienne : Axome (connue notamment pour la créa des sites de Patrice Cassard).

On conserve la logistique, le référencement naturel, les relations presse, l’emailing, et une partie de la créa graphique en interne.

Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous aujourd’hui ?

De conserver une rentabilité tout en continuant notre croissance. On est parti de tout en bas, mais notre croissance est correcte : environ 50 % par an. Là où un entrepreneur seul trouve rapidement la rentabilité en maîtrisant ses charges, on apprend ce que sont les charges patronales, la CVAE, ou l’IS.

Autre problème, on sent le vent tourner chez nos amis de Google. La publicité Adwords devient de plus en plus incontournable, mais de moins en moins rentable. On travaille donc à la diversification du chiffre d’affaire, avec les ventes aux pros (cadeaux d’affaire), la sous-traitance, et pourquoi pas la multiplication de boutiques. Finalement, la vente en boutique physique est presque rassurante.

Enfin, 2013 risque d’être l’année de la concurrence, avec de nouveaux sites qui ouvrent tous les jours, et des marges qui ne font que baisser depuis plusieurs mois.

Et qu’est-ce qui vous procure la plus grande satisfaction ?

Vendre un produit que l’on a mis en ligne il y a à peine 2 minutes ! On a l’impression que l’on aurait du faire ce produit depuis des mois…

Mais de façon générale, ma satisfaction se fait tous les jours, lorsque l’on fait des vidéos produits, que l’électricien nous termine un petit studio photo maison, que le stock est parfaitement rangé, ou que l’on code une petite fonctionnalité sur le site qui nous fait gagner 10 minutes par jour.

Quel est votre objectif pour cette année ? Et pour dans 3 ans ?

Objectif pour le prochain bilan, c’est d’atteindre le 1er million d’euros de chiffre d’affaires, et de passer en responsive design. Pour dans 3 ans, c’est d’ouvrir au moins une autre boutique physique, et de lancer une marque de produits.

Le tout, évidemment, en prenant toujours autant de plaisir au boulot !

Si c’était à refaire, le referiez-vous ?

Oui, mais différemment. Il est clair qu’il faut se donner les moyens pour réussir ! Finalement, pour créer une entreprise, il faut être un peu inconscient et oublier le risque…

Une petite phrase “historique” pour la fin ?

Vivement début décembre, pour faire exploser les compteurs 

Partagez cet article avecTwitterFacebookLinkedInDiggPinteresttumblr

Un commentaire pour l'instant.

  1. Je pense qu’il manque des personnes comme vous sur le net. Des idées surprenantes et originales pour faire plaisir à tout le monde, du plus petit au plus grand! Félicitations.

Rédiger un commentaire




Blogs ecommerce et sites amis à visiter : Ecommerce Squad - Exciting Commerce - I Love Web - Ludovic Passamonti - Pauline Pauline - Rich Commerce - Tablette Tactile - Ziserman.com - Ecommerce Live

Site hébergé par NBS System, spécialiste de l'hébergement ecommerce NBS System

Copyright © 2006 - 2014 Capitaine commerce - Le Blog du Commerce Digital - Ce blog utilise WordPress - Webmaster (et contact PRESSE) Alexis Sauvage aka Robin

[ Capitaine Commerce SARL - RCS Lille B 789 520 046 - SIRET 78952004600010 ]