Comment démarrer dans le e-commerce ?

Par Arthur Derop | juillet - 26 - 2013 | 19 commentaires  
Auteur de ce billet : Arthur Derop, rédacteur spécialiste des sujets relatifs a l’emploi. Indépendant, Arthur propose un service de rédaction de contenu et de référencement et écrit des articles sur de nombreuses autres thématiques : marketing, sport, musique, hi-tech, éducation, etc.
» Voir tous les articles de Arthur Derop

ecommerce_firststart

Si le e-commerce connaît un essor considérable, on ne s’improvise pas pour autant vendeur en ligne sans y être préparé ! Le candidat à un emploi marketing en ligne devra réunir un éventail de compétences assez large : logistique, gestion de relation clientèle, référencement naturel sur les moteurs de recherche, le parcours réservant parfois des surprises et les erreurs peuvent coûter cher!

Le choix de la plate-forme

Le site de e-commerce d’un auto-entrepreneur diffère de celui d’une TPE ou PME. Il conviendra de parfaitement définir ses besoins avant de se lancer et de choisir les instruments qui permettront de travailler et de gérer une boutique en ligne comme un CMS (Content Management System) ou gestion de contenu, recommandé pour les sites de e-commerce.

En effet, en temps qu’auto entrepreneur, votre budget ne vous permettra pas d’employer du personnel dédié à la gestion de votre site et vous en assurerez, dans un premier temps en tout cas, la maintenance, les modifications et les mises à jours de vous-même.

Vous pouvez tout à fait confier la réalisation de votre site a un tiers, mais il vous faudra ensuite pouvoir ajouter du contenu vous-même afin de l’alimenter et de le rendre visible et intéressant pour les visiteurs que vous allez chercher à attirer. Vous aurez aussi sans doute à modifier les descriptions de vos produits ou services, ou leur prix, pour constamment adapter votre offre en fonction des performances de votre site.

Le choix des produits ou des services

Il est recommandé de se spécialiser dans un marché de niche, dans un segment particulier de commerce correspondant à un produit ou service très spécifique mais suffisamment important pour développer un business rentable. Cela implique d’être expert en ce domaine, ou de le devenir !

Car dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, grâce à l’Internet, il est devenu possible de devenir un véritable expert ou d’en obtenir l’image, grâce aux ressources inépuisables présentes sur la toile.

En vous informant précisément sur tout ce qui concerne votre niche : acteurs principaux, population cible, diversités des offres proposées, vous allez pouvoir vous positionner face à la concurrence. Et ainsi estimer avant d’investir le moindre euro s’il existe effectivement un marché et si vous pouvez y trouver votre place.

Car vous devrez en effet choisir de commercialiser un produit ou un service en fonction de son potentiel et non l’inverse. Grace aux moteurs de recherche, à la publicité en ligne et aux sites de vente en ligne pour particuliers, vous pouvez tout à fait tester la viabilité de votre entreprise avant de la lancer réellement.

Le choix des fournisseurs

Il est évidemment important de privilégier les fournisseurs offrant un bon suivi de leurs produits, des négociations de tarifs, des promotions, des délais de livraison rapide… Et ce qu’il s’agisse du fournisseur du produit que vous (re)vendez, ou de celui qui vous fournit votre connexion internet, l’hébergement de votre site, un service de centre d’appel ou d’un moyen de gérer votre newsletter…

Pour en revenir à ce que l’on appelle communément un fournisseur, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez optez de choisir un produit finit, et d’en commander en quantité et régulièrement afin d’en gérer le stock et les envois vous-même. Ou décider, si votre produit le permet, de vous fournir et pièces détachées que vous assemblerez vous-même.

Vous pouvez également chercher un fournisseur qui puisse gérer votre stock et envoyer les produits directement à vos clients, ou encore avoir recours à un tiers qui prendrait en charge cette même logistique. Ces choix vont dépendre des sommes que vous allez investir au départ et de votre connaissance du marche.

Cette réflexion est ensuite à appliquer sur tous les postes de votre petite entreprise d’e-commerce, dès sa création ou en fonction de sa croissance, en se posant la question de l’externalisation pour tout process : retours et gestion client, marketing, community management, secrétariat et administratif, etc.

La création du site

Pour bien fonctionner, un site sera clair et simple d’utilisation et devra :

- Proposer des paiements sécurisés par chèque, CB ou Paypal.
- Posséder un nom de domaine en « .fr » ou « .com »
- Offrir une vraie boutique en y associant un blog afin d’améliorer le référencement naturel
- Exposer des conditions générales de ventes les plus explicites possible. Ces conditions devront préciser les délais de livraison, les modes de paiement, les conditions de livraison, de retour….
- Afficher les coordonnées du site de manière bien visible indiquant un contact en ligne avec une personne physique, spécialiste dans les produits mis en ligne.

Le marketing

Le site sera de préférence développé par une agence Web qui réalisera un design professionnel, avec des pages bien affichées. Le client pourra ainsi plonger dans l’univers du site grâce à une charte graphique attrayante et lui donnera envie de poursuivre son exploration… et ses achats !

Les photos mises en ligne se devront d’être d’excellente qualité. Les fiches produits répondront aux questions que l’acheteur potentiel se pose et mentionneront des mots clé centraux et secondaires.

Il est indispensable de bien choisir son nom de site et de domaine. Il doit être facilement mémorisable et rappeler la marque. Cependant cela ne suffit pas ! Pour attirer les clients, le site doit être facilement indexable par les moteurs de recherche à travers un référencement sur des annuaires et un référencement naturel (SEO) riche de mots clés centraux, dérivés et étendus qui optimiseront la place du site dans les résultats de requête sur un moteur de recherche. Les 3 premières lignes sont celles qui apparaissent sur les résultats Google et dans la remontée des fiches produits.

Avant la mise en ligne

Il est conseillé d’annoncer la prochaine arrivée du site de e-commerce par le biais d’un blog qui servira au référencement naturel mais permettra aussi de recruter les premiers clients. Le blog devra par la suite vivre en étant alimenté et mis à jour régulièrement. Pour lancer le site on proposera des offres promo spéciales de lancement à travers des newsletters, des communiqués, des alertes promos…

Au delà du lancement, qui se prépare des mois à l’avance par de multiples messages ayant pour but d’attiser la curiosité de votre auditoire, un blog vous permettra de construire cet auditoire, de le conserver et de bénéficier ainsi d’un vivier de client potentiel à qui vous pouvez communiquer directement. Ce qui, au passage, est véritablement inestimable.

L’aventure dans laquelle vous vous lancez sera longue et semée d’embuches, mais si vous la vivez avec un esprit ouvert et une volonté de vouloir toujours apprendre, en restant à l’écoute de ce qui se passe autour de vous et en apprenant de vos résultats, vous ne pourrez qu’en ressortir gagnant !

 

Je partage cet article sur Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInDigg thisPin on PinterestShare on Tumblr

19 commentaires pour l'instant.

  1. [...] Si le e-commerce connaît un essor considérable, on ne s’improvise pas pour autant vendeur en ligne sans y être préparé ! Le candidat à un emploi marketing en ligne devra réunir un éventail de compétences assez large : logistique, gestion de relation clientèle, référencement naturel sur les moteurs de recherche, le parcours réservant parfois des surprises et les erreurs peuvent coûter cher!  [...]

  2. Pour le coup cet article est assez « creux » et sonne très commercial à mon goût ;) Je ne suis pas d’accord (pourtant gérant d’agence web) car un magnifique design ne sert à rien sans les bons produits / stratégie marketing. Inversement de bons produits et une stratégie solide peuvent très largement fonctionner sur un site même un peu bancal ;)
    Enfin, ça n’est que mon avis :p

    • Robin Commerce Robin dit :

      « creux », merci pour Arthur. « sans les bons produits / stratégie marketing. », d’accord la dessus.

    • ArthurD dit :

      Je ne dirais pas commercial, mais plutôt orienté fonctionnel.
      N’oublions pas que le titre de l’article est « Comment démarrer dans le e-commerce? ». Cette entrée en matière me semble pertinente et ne mérite pas de tomber dans l’ultra-spécialisé ou le technique! :)

  3. Neocamino dit :

    Un article plein de bon sens !

  4. alleix dit :

    Piqûre de rappel des bases du e-commerce, c’est toujours utile et instructif. Mais dommage que trop de sites, ne suivent pas encore le BA-B.A en la matière… Richard

  5. [...] Le Blog du Commerce Digital  [...]

  6. [...] Si le e-commerce connaît un essor considérable, on ne s’improvise pas pour autant vendeur en ligne sans y être préparé ! Le candidat à un emploi marketing en ligne devra réunir un éventail de compétences assez large : logistique, gestion de relation clientèle, référencement naturel sur les moteurs de recherche, le parcours réservant parfois des surprises et les erreurs peuvent coûter cher!  [...]

  7. [...] Si le e-commerce connaît un essor considérable, on ne s’improvise pas pour autant vendeur en ligne sans y être préparé  [...]

  8. [...] Si le e-commerce connaît un essor considérable, on ne s'improvise pas pour autant vendeur en ligne sans y être préparé ! Le candidat à un emploi marketing en ligne devra réunir un éventail de compétences assez large …  [...]

  9. Merci pour ces conseils utiles. Pour ma part, je conseille de faire tout ce qu’il y a à faire pour que ça marche et d’avoir de la patience quant au résultat. Il n’est pas facile de lancer sa propre affaire.

  10. Petit dit :

    Il est quand même important de signaler, quand on est un petit poisson, il est très difficile de rivaliser avec les moyennes et grandes structures, qui ont de très gros moyens financiers.
    Car quoi que l’on dise, si on veut se faire connaître sur le net, cela à un coût non négligeable.
    Il ne faut pas rêver, si l’on veut faire quelque chose qui tienne la route, il y aura un investissement en temps et en argent qui très souvent dépassera le budget.
    Donc mieux vaut prévoir trop large que pas assez. Mais bon c’est une chouette expérience que je recommande à tous et toutes, mais n’oubliez pas de garder les pieds sur terre !!

  11. comment réussir à personnaliser son e-commerce et augmenter son chiffre d’affaire?? http://bit.ly/1b9M9f6

  12. Sebastien dit :

    La semaine dernière encore je rencontrais un nouveau e-commerçant qui avait investi énormément d’atrgent dans le développement de son site internet sans prévoir la moindre stratégie de lancement.
    Et bien sur, il n’avait plus de budget à consacrer à sa communication et au recrutement de clients.

    Débuter dans le e-commerce ne s’improvise pas. Je dirais même que se lancer en e-commerce sans connaissance des complexités de ce secteur est maintenant quasiment un suicide programmé !

    Je conseillerais à ceux qui veulent se lancer d’intéresser un professionnel du e-commerce dans leur projet pour bénéficier de son expérience.

  13. Kaven dit :

    Choisir une niche très précise et en devenir le spécialiste, c’est probablement la façon la plus facile de réussir un nouveau site e-commerce.

    Vous voulez compétitionner sur le prix ou sur l’offre de produits avec un nouveau site? Bonne chance, Amazon et les autres grands joueurs ont des sites plus efficaces et un pouvoir d’achat plus grand.

    Il vaut mieux offrir plus d’information et un meilleur service dans une niche avec des produits moindrement complexes. C’est là que les grands joueurs qui s’attaquent à tout peuvent manquer d’expertise.

  14. Vincent dit :

    Je suis actuellement en train de relever le défi…

    J’ai créé moi même mon site e-commerce au début de l’année sans trop savoir ou j’allais… Je me suis dis que je pouvais regrouper toutes mes connaissances et les faire jouer entre elles pour voir ce que cela donnerait.

    J’ai peut être brûlé quelques étapes effectivement et aujourd’hui je dois faire marche arrière pour comprendre pourquoi certaines choses ne fonctionnent pas… Mais pour se lancer il faut avant tout AIMER le e-commerce et le monde du web je pense.

    Un novice aura du mal à rester plus de 7 heures derrière son ordinateur lorsque les problèmes arriveront… Il faut aussi partir du principe que nous ne savons pas grand chose de ce qu’il se passe derrière les moteurs de recherche malgré tout ce qu’on peut entendre ou dire… Mais si on en sait beaucoup on peut éviter des pièges !!!

    Après il faut croire à son projet et y croire jusqu’au bout ! On ne donne jamais suffisamment !

  15. Emy dit :

    Article intéressant qui donnerait presque envie de tenter l’aventure! C’est vrai qu’on a l’impression que le e-commerce à un côé plus facile, car tout est centralisé sur le web. Seulement, il est de bon ton de savoir se débrouiller un tant soit peu sur la toile et en informatique et/ou de s’entourer d’une excellente équipe à jour sur de nombreux nouveaux procédés. Merci pour cet article en tout cas qui donne à réfléchir..

Rédiger un commentaire


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.



Blogs ecommerce et sites amis à visiter : Ecommerce Squad - Exciting Commerce - I Love Web - Ludovic Passamonti - Pauline Pauline - Rich Commerce - Tablette Tactile - Ziserman.com

Site hébergé par NBS System, spécialiste de l'hébergement ecommerce NBS System

Copyright © 2006 - 2014 Capitaine commerce - Le Blog du Commerce Digital - Ce blog utilise WordPress - Webmaster : Alexis Sauvage aka Mecano Commerce

[ Capitaine Commerce SARL - RCS Lille B 789 520 046 - SIRET 78952004600010 ]