[Etude] Les habitudes de consommation de la famille connectée Française !

Ordinateur, smartphone, tablette : les Français accros à Internet !

Les Français passent en moyenne plus de 4h par jour à surfer sur Internet depuis leur ordinateur, 2h sur leur mobile et 2h sur leur tablette. Le pic de connexion sur les ordinateurs et les tablettes se situent en début de soirée. Les smartphones sont logiquement très sollicités sur l’heure du déjeuner au détriment de l’ordinateur. Les tablettes sont également utilisées à la maison tôt le matin ou en soirée, confirmant ainsi son statut d’appareil domestique plutôt que mobile.

France
Merci Robert, ça m’évitera d’aller au Drive ! Pas le temps de t’offrir un café , suis sur Facebook …

Consultation des emails, utilisation de services bancaires et shopping en ligne constituent la routine digitale des Français. 75 % des Français font du shopping en ligneC’est la 3ème activité préférée des français, en 4ème et 5ème position viennent les réseaux sociaux et la consultation des news.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les hommes font aussi beaucoup de shopping en ligne, autant que les femmes (70% pour les hommes, 67% pour les femmes), les françaises sont légèrement plus adeptes des réseaux sociaux (57 %) que les hommes (52 %), et les deux sont accros aux news avec une pratique légèrement plus développée chez les hommes (57 % contre 51%).

La différence entre les hommes et les femmes est plus marquée quand il s’agit des activités liées au divertissement, par exemple, les hommes sont de plus grands consommateurs de biens culturels. 38 % d’entre eux téléchargent de la musique ou des films, contre 22% des femmes.

Les femmes consultent largement plus les sites de santé, 45% des femmes pour seulement 26% des hommes, alors que ces derniers se connectent en ligne pour connaître les résultats sportifs (37% des hommes contre 14 % des femmes). Enfin, les hommes sont également plus nombreux que les femmes à visiter les sites de paris en ligne et à chercher l’âme sœur sur Internet.

Portraits de la famille française connectée

L’activité en ligne des Français : un réel miroir des différences générationnelles de la société

Le shopping en ligne est l’activité fédératrice par excellence, le shopping étant de loin la catégorie d’activité la plus homogène du point de vue générationnel.

En effet, 70 % des personnes interrogées de 18 à 54 ans ont fait au moins un achat sur Internet en 2012.

Deux visions d’Internet se dégagent lorsque l’on regarde les raisons pour lesquelles les Français se connectent sur Internet : l’une que l’on pourrait qualifier d’« utilitaire », privilégiée par les générations qui ont grandi dans un monde sans Internet, et celle du « tout digital », expérimentée par les plus jeunes, la génération des « digitales natives ». 

  • Le jeune connecté (18-24 ans)

Le jeune connecté possède un ordinateur portable (87 %) et un smartphone (78%). Il consomme toutes les activités possibles sur Internet dans une forte proportion. L’étiquette de « digital native » n’est pas usurpée.

Par rapport aux autres  membres plus âgés de la famille connectée, le jeune de 18 à 24 ans est le plus gros consommateur de réseaux sociaux(78%), de vidéos en streaming (52%), de l’écoute en live de radio et de podcast (39%). Il passe plus de temps que les autres à rechercher un emploi (55%) ou des informations sur Internet (54%). Enfin, c’est lui qui télécharge le plus de vidéo et de musique (57%). C’est aussi lui qui blogue le plus (24%), et qui pratique le développement de site web (11%).

De manière assez logique, il utilise moins Internet que ses aînés pour des activités qui nécessitent un certain pouvoir d’achat, tels l’usage de services bancaires ou la réservation de voyages.

A noter également que le jeune connecté entre 18 et 24 ans est moins fan de l’email mais il se rattrape avec la messagerie instantanée, qu’il consomme bien plus que les autres membres de la famille connectée. Il est également un grand consommateur d’actualité, plus que ses aînés ou ses parents.

Malgré un plus faible pouvoir d’achat, les jeunes de 18 à 24 ans sont également de grands fans de shopping en ligne (69%).

Ils achètent des vêtements (40%), des voyages (33%), des livres (32%), des chaussures (22%), des logiciels ou des jeux vidéo (22%) et des entrées pour des spectacles (22%).

  • Le jeune adulte connecté (25-34 ans)

Le jeune adulte connecté privilégie également les ordinateurs portables (79%) et les smartphone (78%). 1 jeune adulte sur 4 possède une tablette.

C’est également un grand consommateur d’Internet, il talonne le jeune connecté sur toutes les activités typiques du « digital native » : les réseaux sociaux, le blog, le jeu online, mais il télécharge moins de biens culturels que son petit frère et regarde moins de vidéo live streaming.

Il est vraiment positionné entre les deux générations : un pied dans le « digital », un autre dans le « réel », privilégiant également l’approche « utile » d’Internet comme ses parents et grands-parents (réservation de billet, services bancaires et administratifs, emails).

La seule catégorie où ils dominent largement les autres générations est la consultation de sites médicaux et de santé (40%), contre une moyenne de 30 % pour les autres générations. Pour autant, cela fait-il de lui l’hypocondriaque de la famille ? Pas si sûr, si l’on considère que cette tranche d’âge est aussi celle des jeunes parents.

Côté shopping en ligne, dont ils sont, comme toute la famille de grands fans, ils achètent beaucoup et tout type de produits : outre les vêtements (50%),leschaussures (28%), et les produits de beauté (24%), ils consomment des articles pour la maison (28%), des livres (40%), de la billetterie (26%) et des voyages (38%). A noter que ce sont eux les premiers acheteurs de produits de puériculture (10%).

  • L’actif connecté (les 35-44 ans et les 45-54 ans)

Avec un comportement proche de son cadet, 1 actif connecté sur 2 possède un smartphone. Il est également équipé en tablette (20%).

Malgré une différence de génération, les comportements ne diffèrent pas beaucoup des plus jeunes pour ce qui est de l’Internet « utilitaire » : email, service bancaire.

Le clivage entre ces deux tranches d’âges apparait dans l’utilisation d’Internet dans sa dimension sociale et de divertissement :

  • Réseaux sociaux : 47 % pour les 35-44 ans, 40 % pour 45-54 ans
  • Messagerie instantanée : 39% pour les 35-44 ans et 28 % pour 45-54 ans
  • Vidéo en streaming : 30 % pour les 35-44 ans et 22 % pour 45-54 ans

A noter tout de même que les 35-44 ans sont ceux qui consultent le plus les résultats sportifs (30%), pratiquent le plus le « dating online » (14%),les forums communautaires (21%), et les sites de paris en ligne (13%).

Les 45-54 ans achètent presqu’autant de vêtements et de chaussures que les 25-34 (47% et 27 %) et sont les plus gros consommateurs de produits de beauté (28%) et de DVD (23%).

  • Le senior (55 ans et plus)

Avec 98% d’entre eux possédant un ordinateur, les seniors ne sont pas multi-connectés. Ils ne sont que 29% à posséder un smartphone et 14% une tablette.

Le Digital Surfer existe bel et bien en France, en effet les plus de 55 ans ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit d’être digitalement actif. Ils sont par exempleles premiers consommateurs d’actualité (61%). Ils consomment presqu’autant de services bancaires et administratifs que les 35-54 ans et sontégalement 40% à utiliser les réseaux sociaux.

24 % des seniors ont déjà utilisé un service de messagerie instantané, 23 % jouent à des jeux en ligne, 17 % ont un blog, 14 % téléchargent des biens culturels.

Même s’ils sont moins nombreux à acheter en ligne (59%), les seniors ne se cantonnent pas à une seule catégorie de produits : ce sont les plus gros consommateurs de voyages (45%), et ceux qui achètent le plus d’objets pour la maison (22%) et de jouets (28%) pour gâter leur petits-enfants.

Par contre, les seniors achètent beaucoup moins de vêtements (32%) et de chaussures (15%) que les autres tranches d’âge.

Où en est la France dans sa transformation vers le « Commerce Connecté » ?

75 % des Français interrogés ont acheté en ligne en 2012, une pratique qui va encore s’accentuer puisque 19% envisagent d’acheter sur Internet plus fréquemment à l’avenir. Les raisons principales invoquées pour cela sont des offres plus avantageuses (20%), la facilité (16%), un plus grand choix de produits (14 %).

Le nombre de familles de produits commandées par acheteur continue de progresser et toutes les verticales sont concernées. La catégorie la plus prometteuse en termes de ventes concerne la nourriture et lesboissons.

Les quelques irréductibles qui ne se sont pas encore convertis au shopping en ligne expliquent ce choix par leur préférence à faire les magasins (67%) et la crainte que le paiement ne soit pas sécurisé (39%).

1 français sur 4 a déjà acheté sur un site étranger, 15% sur un site anglais et 12% sur un site allemand. La principale raison pour faire son shopping en dehors de l’hexagone est de trouver des produits qui ne sont pas disponibles en France (62%) ou qui sont moins chers (54%).

Les raisons pour lesquelles les Français hésitent encore à acheter sur un site étranger sont le manque de confiance (42%) et la peur de la fraude (41%).

Quel objet, pour quel usage ?

57% des français possèdent un smartphone, 19% d’entre eux une tablette

L’ordinateur reste toujours l’appareil numéro un pour accéder à Internet pour toutes les activités recensées, même si plus de la moitié des personnes interrogées reconnaissent avoir plus fréquemment utilisé un autre appareil pour accéder à Internet cette année : 57% via un smartphone, 68% via leur tablette.

Si les français utilisent plusieurs types d’appareils pour se connecter à Internet, ils ne le font pas pour les mêmes raisons.

En ce qui concerne le shopping, la tablette est plus utilisée que le smartphone, principalement pour des raisons de confort d’utilisation (18% vs 6%) tout comme pour le streaming vidéo (33% vs 18%).

Le téléphone mobile est privilégié pour l’usage des réseaux sociaux, c’est d’ailleurs l’une des rares catégories où le téléphone vient concurrencer l’écrasante domination de l’ordinateur (54% pour l’ordinateur, 48% pour les smartphone, et 34% pour les tablettes); le téléphone est donc réservé à un usage individuel et social, il est vécu comme un prolongement de soi tandis que l’ordinateur centralise la vie de famille.

La recherche d’informations (horaire d’ouverture, localisation, comparer les prix) et le côté pratique du smartphone sont les principales raisons invoquées par les personnes qui achètent sur leur téléphone mobile, cependant ces mêmes utilisateurs ne le font pas par choix, en effet, 65 % d’entre eux déclarent utiliser leur téléphone que s’ils n’ont pas d’autres possibilités ; alors qu’ils sont 46 % à aimer faire du shopping en ligne depuis une tablette.

Même s’ils ne sont pas fans du shopping sur téléphone mobile, il ne faut pas pour autant négliger son site ou son application mobile car 40% des Français n’ont pas hésité à se rendre sur un site concurrent après avoir vécu une mauvaise expérience sur leur mobile. En conséquence, 57 % d’entre eux ne recommanderaient plus la marque.

Que doit-on en retenir ?

C’est indéniable, le shopping en ligne s’est fait une véritable place au sein de la famille connectée et est devenu l’activité fédératrice par excellence, toutes générations confondues.

Le marché du e-commerce en France devrait considérablement augmenter, passant de 37 milliards d’euros à 62 milliards d’euros en 2015 (source Ipsos). La plus forte croissance sera réalisée dans la vente en ligne d’aliments et de boissons à mesure que les consommateurs vont se tourner vers l’Internet pour leurs courses.

La prévision pour le m-commerce est en forte augmentation : de 2 milliards à presque 12 milliards d’euro pour la même période grâce à l’essor des tablettes !

Le shopping sur des sites étrangers est une pratique courante avec près de 28% des Français qui ont déjà fait au moins un achat sur l’un de ces sites, principalement pour trouver un produit qu’ils ne parviennent pas à trouver en France.

L’étude Ipsos « Paypal insights: e-commerce and m-commerce » a été réalisée en ligne sur un échantillon de 801 personnes âgées de plus de 18 ans représentatives de la population française entre décembre 2012 et janvier 2013.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Mecano Commerce

Article de : Mecano Commerce

Alexis Sauvage aka Mecano est webmaster du blog Capitaine Commerce. Dans le civil, il travaille comme webmaster/intégrateur freelance pour des E-commerçants (PME et grands comptes).