Leclerc Drive, des crêpes au Nutella directement dans mon coffre

Personne n’aime faire les courses en supermarché, c’est une vraie corvée. Est-ce que faire ses courses en ligne est plus facile ? On va épingler ici quelques travers du site Leclerc Drive, qui pourrait gagner en fluidité.

PAGE DE SELECTION DE MAGASIN
Le site est bien référencé et on arrive rapidement sur une page qui vous permet de trouver un Leclerc Drive.

Leclerc Drive me facilite la vie, je peux me faire livrer mes crêpes au Nutella directement dans mon coffre
Avant de pouvoir recevoir mes crêpes au Nutella directement dans mon coffre, je dois sélectionner un Drive.

PAGE D’ACCUEIL DU MAGASIN
Après cette page plutôt aérée, on accède au magasin qui lui est très compact. Pour peu on se croirait presque chez Cdiscount.

Page d'accueil Leclerc Drive, c'est le souk !

Tu voulais du produit ? Ben tiens, en voilà !

Plusieurs remarques sur cet accueil :
1-Pas vraiment raccord avec la page précédente.
2-On confond vraiment les produits et la navigation, il y en a partout.
3-Les « outils » que va utiliser l’internaute (panier et liens en haut) sont complètement écrasés par l’omniprésence des produits.
4-Ce menu de navigation en interférence avec les produits n’est pas évident pour l’internaute lambda. De plus, il masque une partie de la largeur de l’offre, l’internaute doit faire un effort pour tout voir. Or vous savez que l’internaute est une grosse feignasse (c’est d’ailleurs pour cela qu’il fait ses courses en ligne).

Trop de design, tue le design
C’est qu’on appelle une mauvaise affordance ou une malaffordance en ergonomie. ça veut dire tout simplement que le machin (ici les flèches) ne fait pas le job (ça ne défile pas, c’est juste pour faire joli).

NAVIGATION
A cela s’ajoutent quelques maladresses au niveau du design, comme d’ajouter des petites flèches, non actives, juste pour que ça fasse joli. (Pourtant Ergoman avait fait un article là-dessus « Les trucs d’Ergoman : Faire beau ne doit pas dispenser de faire ergonomique« )

Ou comme d’avoir une sous-navigation inégale suivant les accès. Les trois premiers éléments du menu : « Maxi Format », « Chandeleur », « Nouveautés » présentent les produits en vrac en dessous dans une page liste.

Des promos en veux-tu, en voilà !
Pour les trois premières entrées du menu, les produits sont accessibles directement en mode « Page liste »

Les autres entrées du menu « Viande et poissons », « Fruits et Légumes », « Boulangerie », … détaillent le contenu de chaque rayon, avec un clic de plus.

Mode de fonctionnement différent sur les autres clés d'entrée du menu
Sur les autres clés d’entrées du menu, le mode de navigation diffère. En plus, à cause de la pub, la visibilité et l’accessibilité de la zone d’action sont réduites. Un peu élitiste comme système. Mais bon, les courses sont une corvée, on vous aura prévenus. Et encore, on n’a pas testé sur tablette !

Pourquoi ce n’est pas évident ?
1-On oblige l’internaute à revoir sa façon de circuler sur le site, alors qu’on l’avait habitué dès la page d’accueil à voir des produits directement.
2-Cela pourrait ne pas être trop gênant s’il n’y avait pas confusion, à nouveau entre les produits et la navigation. D’autant plus que le sous-menu de navigation est placé là où se trouvaient les produits avant.
3-Il faut ensuite que l’internaute soit suffisamment aguerri et habile pour faire apparaître le détail de chaque rayon dans un calque bleu au dessus du visuel. Ce n’est toujours pas gagné, surtout quand il y a une publicité qui interfère avec le design, et fait descendre les liens assez bas, obligeant l’internaute à des manipulations supplémentaires pour scroller. L’internaute ne veut pas voir vos publicités, il est venu pour se faciliter la vie en faisant ses courses sur internet.

FICHE PRODUIT
On ajoute par contre, assez facilement des produits au panier. Le lien « accéder au rayon » est assez malin.

Leclerc Drive : j'achète des crêpes
Je prends des crêpes déjà sucrées et parfumées à la vanille. Pas besoin de prendre du Nutella, trop risqué pour mon coffre !

La fiche produit, est assez maligne puisqu’au lieu de s’embêter à saisir toutes les informations détaillées des produits, Leclerc Drive vous propose de zoomer le produit en 360°, comme ça vous vous débrouillez pour trouver les informations qui vous intéressent et c’est beaucoup de travail en moins (et de budget) pour le commerçant.

Leclerc Drive : zoom produit
Je peux voir le produit, comme en magasin ! Trop fort !

PAGE DE RESULTAT DU MOTEUR DE RECHERCHE
La page du résultat du moteur de recherche a aussi ce défaut d’écraser complètement ce qui intéresse l’internaute entre une multitude de produits. Du coup, le message pour dire à l’internaute qu’il doit modifier sa recherche et qui est quand même la priorité dans cette page, passe complètement à la trappe.

Leclerc Drive, Page de résultat du moteur de recherche
Les indications utiles à l’internaute sont complètement écrasées par la navigation et la pub produit en bas de page. Vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez, et bien achetez donc des chewing gums qui donnent bonne haleine !

Le moteur doit également être assez nouveau car le « dictionnaire » ne semble pas encore assez bien rôdé. Un moteur de recherche bien en place fait appel à une base de données de mots proches, équivalents ou similaires pour assister l’internaute dans sa tâche. Oui, car l’internaute n’aime pas travailler, mais en plus il ne sait pas toujours bien écrire.
Un moteur de recherche qui a un peu de vécu et qui a été enrichi en fonction des requêtes des internautes devrait par exemple vous proposer des produits du même registre. Par exemple, si je saisis « crêpe », on devrait aussi me proposer des galettes, et si je saisis un mot avec une faute d’orthographe comme ici « Capitaine Igloo » au lieu de « Captain Iglo », (un de mes héros d’enfance) le moteur devrait m’assister or il me plante et c’est fini pour moi des bâtonnets de poisson panés.

8 commentaires

  1. Il reste du boulot niveau ergonomie c’est clair mais le service est malgré tout bien pratique pour comparer les prix facilement et quand on a pas envie de passer 1h dans les rayons !

  2. @Pierre. Non mais quel fayot tu fais ! On est pas là pour dire que c’est bien, mais pour essayer de faire bouger les commerçants pour que le service utilisateur soit mieux ! Bien sûr que c’est un bon service, mais il a pleins d’améliorations simples qui pourraient être mises en place.

    1. Bonjour à tous,
      Je travail pour leclercdrive, au niveau du e-merchandising et connais capitaine e-commerce depuis un moment bien sur… Merci pour vos remarques et cet article, les critiques sont toujours constructives évidemment. Surtout lorsque nous sommes d’accords !
      Nous travaillons activement sur ces améliorations, notamment sur l’ergonomie du site. Vous avez vu juste, notre moteur est encore jeune et nous avons des améliorations à apporter, ce que nous faisons au quotidien car nous avons énormément de requêtes (surtout pour un site ou les clients ne mettent pas seulement un ou deux produits au panier…)
      Je viendrais vous donner des news !
      A bientôt

      1. Bonjour,

        Ce sujet est déjà un peu ancien mais j’ajouterai bien une suggestion : pourquoi ne pas permettre de trier les produits dans les rayons ou dans les réponses à recherches et en particulier sur le critère prix/kg ou prix/L ?

  3. @Jordan : Merci pour ton ouverture d’esprit et ta franchise. Il faut préciser que nous appuyons sur les 20% du site qui pourraient encore être améliorés, les 80 autres pourcents restant fonctionnent plutôt bien. Donc à la lecture de l’article on a l’impression que tout va mal. Tiens-nous au courant de tes progrès, tu peux même nous donner des maquettes, on demandera leur avis aux lecteurs, ce qui te permettra de réajuster éventuellement avant mise en ligne.

  4. Bien d’accord avec l’analyse faite ! je suis moi même utilisatrice des drives Leclerc et Auchan. Celui d’auchan est assez bien fait niveau ergonomie ! Autant je reste la première adepte des drives autant ils vont vite se planter s’ils ne comprennent pas que les indisponibilités produits sont plus qu’exaspérantes 🙁 surtout quand on est prévenu à la réception de la commande ! pourquoi ne pas proposer ne serait ce qu’un même produit plus cher (tanpis) mais au moins je ne serais pas obligée de faire la queue un samedi après midi juste pour acheter le produit manquant mais vital (comme la pâté pour chat…) qui du coup anéanti tous les effets du drive… C’est d’ailleurs pour cela que je ne commande pas tout le temps malheureusement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Ergonomiks

Article de : Ergonomiks

Vanessa Dupont AKA Ergonomiks : la délicieuse Vanessa a été chef de projet pendant 5 ans en Web Agency, puis a rejoint La Redoute (animation commerciale et optimisation du site web). Elle est désormais consultante indépendante pour Agence Valeane, une agence de conseil.