Yves-rocher.fr : qu’est-ce qu’une bonne fiche produit pour un site de soins du corps ?

Cet article est une brève analyse de la fiche produit du site aves-rocher.fr. N’hésitez pas à partager vos remarques à son sujet !

Après l’application mobile de la FNAC, c’est le site e-commerce yves-rocher.fr qui a reçu le Graal du Graal : le Favori du meilleur site e-commerce de l’année, par la FEVAD. Encore l’occasion pour moi d’aller y faire un tour et d’essayer de deviner ce qui a pu faire craquer ce sacré bon sang de jury. Pas facile. Car quand on analyse un site, il est difficile d’émettre un jugement sans savoir « ce qui se passe à l’intérieur », derrière les rideaux, en coulisse, si je puis dire.

Un point pourtant a fini par attirer mon attention : et s’il s’agit de la fiche produit.

Les produits de soins du corps ont plusieurs particularités dont il faut tenir compte, je pense, avant de juger :

  • Ce sont des produits dont la valeur faciale est difficile à mettre en relation avec le prix que le consommateur imagine. Vous pouvez écrire tout ce que vous voulez sur l’étiquette d’un produit. Vous pouvez le faire sentir, mais tant qu’on ne l’a pas essayé (je pense aux shampoings, par exemple), vous aurez du mal à vous en faire une opinion.
  • Ce sont des produits qu’on ne voit pas en ligne : hormis le packaging, tous les autres éléments sont absents du site web. Couleur, texture et odeur
  • Ce sont des produits qu’on ne trouve pas en magasin (si on n’est pas proche d’un magasin Yves Rocher)
  • Ce sont aussi des produits qu’on ne peut que difficilement comparer avec d’autres produits d’autres marques

La mission est donc difficile pour Yves Rocher, surtout auprès des prospects. Et le travail nécessaire à pallier toutes ces problématiques est complexe. Voyons voir comment cela a été fait sur la fiche produit.

Une forte prépondérance des avis client

La fiche produit est extrêmement riche en informations. Outre une photo et un descriptif, on y trouve des avis clients (beaucoup), différentes informations sur la composition, la couleur, la texture. Le tout, si possible, au dessus de la ligne de flottaison. Ce parti pris entraîne un soucis de lisibilité de la page à cause de polices de caractères très petites et parfois pas assez constratées avec le fond. Choix conscient dicté par le design ? Ce n’est pas certain. Hormis cela, on constate aussi à droite, au dessus de la ligne de flottaison, nombre d’autres produits complémentaires que l’on peut ajouter d’un clic au panier sans avoir à aller sur une autre fiche produit. Plutôt judicieux !

Les fiches produits sont très complètes et essaient tant bien que mal de pallier à l'intangibilité des produits Yves Rocher. (cliquez pour agrandir et voir les légendes)
Les fiches produits sont très complètes et essaient tant bien que mal de pallier à l’intangibilité des produits Yves Rocher. (cliquez pour agrandir et voir les légendes)

Beaucoup d’informations et de détails

Difficile de choisir un produit de soin du corps sans pouvoir le sentir ou le toucher. Pour pallier à ce « petit » inconvénient du monde digital, le site a pris le parti d’afficher, sur une sorte de palette invisible, une « traînée » du produit qui permet de se rendre compte des composantes couleurs et texture. Pour l’odeur, pour l’instant, aucune solution n’existe 🙂

A la place des différentes vues, la vue principale permet d'afficher des informations supplémentaires sur le produit : informations sur l'approbation des utilisateurs, vue de la texture et de la couleur, utilisation et même information sur la plante à la base du produit. Le tout dans un système à onglets qui permet de ne pas descendre dans la page sous la ligne de flottaison.
La vue principale permet d’afficher des informations supplémentaires sur le produit : informations sur l’approbation des utilisateurs, vue de la texture et de la couleur, utilisation et même information sur la plante à la base du produit. Le tout dans un système à onglets qui permet de ne pas descendre dans la page sous la ligne de flottaison.

Globalement, toutefois, j’aurais aimé que la page soit plus aérée, plus légère. Les typos sont vraiment petites, les graphismes parfois assez peu adaptés au web. D’un point de vue esthétique, la même remarque s’applique. Le site manque un peu de modernité, en général, et c’est aussi le cas de la page produit.

Et le mobile ?

Yves-rocher.fr dispose d’une version mobile de son site correspondant en tout point à la version web/PC. C’est un autre point fort de ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.