Spreadshirt optimise son tunnel de commande mobile

L’année 2015 sera-t-elle celle du m-commerce ? C’est en tout cas ce que me disent mes grandes oreilles que je laisse traîner au hasard et un peu partout : beaucoup de marchands cette année investiront dans la version mobile de leur site e-commerce. Une raison à cela : la montée vertigineuse de ce trafic sur leur site web, accompagné, en revanche, d’un taux de transfo plus que très faible (ContentSquare affirmait dans une étude récente qu’il était proche de 0,5%, mais je parierai même qu’il est encore plus faible pour bon nombre de petits marchands).

Peu de sites sont vraiment adaptés au mobile

Or, si l’on veut vendre sur mobile, il faut que le site soit adapté, simplifié, utilisable, ergonomique et tout ce que vous voudrez pour que les gens parviennent à passer commande. Car là où le bât blesse, c’est réellement dans la phase terminale de la navigation : les internautes n’aiment pas commander sur mobile. D’abord pour des raisons pratiques : sur la plupart des sites, le tunnel de commande est une véritable souffrance. Ensuite, pour des raisons psychologiques : beaucoup sont persuadés que sur mobile la sécurité n’est pas la même que sur PC et qu’il est risqué, voire imprudent d’y laisser son numéro de CB (on peut le comprendre quand l’utilisateur est dans un lieu public).

Pourquoi Spreadshirt a optimisé son tunnel de commande

D’où l’importance d’optimiser son site mobile, ce qui est le cas récemment de 3 Suisses (vous pouvez d’ores et déjà aller voir leur nouveau site, testé par mes propres soins avec Wexperience), mais également jeter un coup d’oeil à Spreadshirt qui vient tout juste d’optimiser les parcours clients sur son site mobile (ironie du sort, ce qui fait le métier de spreashirt, la personnalisation, n’est toujours pas optimisée pour mobile, mais… passons !)

Philip Rooke, CEO de Spreadshirt explique : « 2015 sera l’année de l’optimisation dans le secteur du paiement mobile. Aussi, nous continuerons à innover et à améliorer notre plateforme pour transformer le visiteur mobile en client mobile. Nous nous attendons par ailleurs à enregistrer pendant les fêtes de fin d’année une hausse de 20 à 30 % du nombre de visiteurs depuis un appareil mobile. C’est précisément pour répondre au mieux aux besoins de ces consommateurs mobiles que nous avons optimisé notre place de marché mobile et notre page de panier pour faciliter leurs achats de noël. »

Depuis le lancement de la place de marché mobile et du panier optimisé, Spreadshirt a enregistré une hausse de 60 % des transactions effectuées depuis un mobile.

Beaucoup de trafic mobile, mais peu de commandes

Spreadshirt, comme ses homologues, est parti du constat qu’il avait beaucoup de trafic, mais peu de commandes, sur son site mobile. La plupart préférant finaliser leur commande sur ordinateur. C’est donc le tunnel de commande qui a été retravaillé en priorité.

Le tunnel est en une page. Il n’y a donc pas plusieurs étapes de livraison. Ce qui effectivement est un véritable gain de temps en évitant plusieurs fois des temps de téléchargement stressants.

Formulaire mobile Spreadshirt
L’interface est on ne peut plus claire et rapide à télécharger. Les champs non nécessaires immédiatement, comme le code promotionnel, ne sont pas dépliés à l’affichage de la page pour ne pas perturber l’utilisateur. Les libellés des champs sont placés à l’intérieur. Ils sont écrits en italique et en gris clair de manière à ne pas trop surcharger visuellement l’interface et à inciter ls utilisateur à « taper »

Les formulaires sont simplifiés.

Les champs sont empilés les uns sur les autres. Avec une police de caractères pas trop petite. Le formulaire est court. Aucune information inutile n’est demandé.

Formulaire de commande du site Spreadshirt mobile
Une fois l’adresse saisie, celle-ci est réduite et formatée de manière à prendre moins de place sur la page de commande. Un lien, dont la police en vert et agrandie, permet d’être clairement identifié, permet à tout moment de modifier l’adresse. Ce qu’on ne voit pas à l’écran ici, c’est qu’une fois l’adresse saisie, la page scrolle automatiquement vers le bas pour positionner le haut de la page au début de la saisie des informations de livraison.

Les modes de livraison sont également affichés sur la même page et simplifiés dans leur forme. On retrouve deux choix. Et ne sont indiqués que le délai et le prix de livraison. Aucune information supplémentaire n’est proposée. Il n’est pas proposé de lien afin d’aller se renseigner sur une autre page. Ceci avantage le fait que l’internaute reste concentré sur sa commande.

Le paiement est affiché en bas de la page. A noter, l’affichage d’une information de réassurance supplémentaire par rapport au cadenas dans l’url (qui est à peine visible sous iOS), une icône d’encryptage SSL juste au dessus du bouton de paiement.

Formulaire de paiement de la page de commande du site mobile de Spreadshirt
La saisie des informations de paiement reste classique, mais simple. A noter, le cadenas au dessus du bouton de finalisation de la commande, censé rassurer l’utilisateur. Il est probable que ce type de formulaire demeure encore un frein à la commande sur mobile. Et tant que le moyen de paiement des sites ne sera pas intégré « en dur » dans les appareils, cette phase restera une étape délicate de la conversion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.