Uber, victime de son propre algorithme ?

uber_sydney_graphics_700x300_r1

On peut discuter sans fin des pratiques d’Uber en France et ailleurs. Toujours est-il que la startup, valorisée à aujourd’hui plus de 30 milliards de dollar, a le don pour parler d’elle et coller à l’actualité. Et cette fois, c’est grâce à la prise d’otage récente ayant eu lieu en Australie.

Afin de quitter au plus vite le quartier devenu dangereux, des habitants de Sydney ont tenté de recourir au service d’Uber. A des tarifs… multipliés par quatre par rapport à la normale ! Tout ça, par la faute d’un algorithme d’enchère qui fait monter les prix en cas d’affluence. Un excellent moyen de réguler l’offre et la demande, en principe. Mais un peu choquant dans les situations d’urgence. Les passagers qui s’en sont aperçus se retourné contre Uber qui a fini par accepter de rembourser, à contre coeur…

Et ce n’est pas la première fois que ça se produit ! Du moins, pas aux Etats-Unis où Uber a fini, sous la pression encore, par renoncer à son algorithme en cas de situation d’urgence.

Etrange société, qui n’avoue ses fautes qu’après avoir été prise la main dans le sac, et continue à bafouer le minimum morale tant que personne n’élève la voix.

Via NY Times

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.