Mettez de la recherche visuelle dans votre moteur

Cet article s’intéresse à la recherche visuelle et fait un court état des lieux des possibilités dans ce domaine

onlivetracking

Après avoir testé des dizaines de sites e-commerce avec un outil de eye-tracking, je peux vous dire une chose, c’est que les gens cherchent et naviguent plus à l’image qu’au texte. C’est flagrant dans la recherche de produits. Et plus les visuels sont grands, plus ils captent l’attention. Sans vouloir contredire la théorie ou les vrais ergonomes, les internautes se basent beaucoup plus sur les images, en e-commerce, pour chercher que sur les textes.

Est-il plus facile de chercher à partir d’une image ou de mots clés ?

De cette propension, on pourrait facilement en déduire qu’il serait plus facile de chercher un produit de manière visuelle que de manière textuelle. Mais c’est pourtant bien cette dernière manière de chercher qui est largement dominante dans le marché des moteurs de recherche. Dans tous les cas, pour effectuer une recherche, l’internaute entre une série de mots clés, voire une phrase, et espère avoir des résultats fidèles à ses attentes. Le problème est que cela oblige, techniquement, à faire des pirouettes en attribuant des méta-données aux objets sur lesquelles ont fait une recherche : couleur, taille, matière, forme, etc. Car c’est ainsi que la plupart des produits sont indexés. Pratique, mais on peut faire mieux.

Dans une page rayon classique, les internautes regardent en premier et surtout les images des produits. Ici, les parcours oculaires de 4 utilisatrices pendant les 20 première secondes sur une page rayon sans mission particulière (cliquez pour agrandir)
Dans une page rayon classique, les internautes regardent en premier et surtout les images des produits. Ici, les parcours oculaires de 4 utilisatrices pendant les 20 première secondes sur une page rayon sans mission particulière (cliquez pour agrandir)

Une image vaut mieux que mille mots

La recherche visuelle consiste donc tout simplement à permettre à internaute de rechercher un produit non pas à partir de mots clés, mais bien à partir d’une image. Ce qui est beaucoup plus naturel dans certains cas que les mots. Je pense notamment au domaine de la mode dans lequel il est très difficile de décrire un produit par des mots. Pour vous donnez une idée de cette complexité, imaginez un visage humain et essayez de le décrire avec des mots. C’est évidemment, très difficile, même quand on s’appelle Balzac ou Victor Hugo. D’où le développement depuis quelques années déjà de moteur capable de trouver des produits grâce à une image.

En quoi est-ce pratique ?

L’argument est simple : si vous êtes une femme (mais vous avez le droit aussi d’être un homme) et que vous avez vu un sac à main qui vous plaît dans la rue ou dans un magasin, il vous suffit, à partir d’une photo de l’entrer dans le moteur de recherche et de trouver ensuite les produits qui y ressemblent ou sont les mêmes.

Pourquoi c’est pratique : parce que cela demande beaucoup moins d’efforts à l’internaute pour entrer sa recherche et que les risques de se tromper pour le moteur de recherche sont bien moindres qu’à partir de mots clés. Et, deuxième argument, une photo valant bien plus que des mots, ça lui permet de lancer une recherche beaucoup plus complexe qu’une recherche avec des mots clés, beaucoup plus proche de sa façon naturelle de penser.

Pour vous faire une idée des applications e-commerce qui utilisent la recherche visuelle, référez-vous à  Keep Your Eyes on Visual Seach sur Get Elastic qui en a recensé un certain nombre, malheureusement toutes américaines.

Un moyen peu prisé par les sites français

Ce qui est étonnant, c’est pourquoi on ne trouve pas encore ce genre de recherche sur beaucoup de sites en France. Sûrement pour plusieurs raisons :

  • Frein technologique : souvent la recherche visuelle ne tient pas ses promesses. Les résultats sont imprécis et parfois ils sont long à obtenir (notamment sur les applis mobiles). Ce qui a tendance à dégrader l’expérience client.
  • Frein utilisateurs : qu’on le croit ou pas, la recherche visuelle n’est pas non plus innée. Autant les gens se sont habitués à taper des mots clés dans Google, autant « uploader » une image peut parfois paraître compliqué (surtout si on est sur mobile ou tablette, et encore plus sur iOS).
  • Frein économique : du côté du marchand, intégrer un moteur de recherche visuelle, c’est encore augmenter ses coûts de production. Et de ce côté là, j’imagine mal faire un développement interne, étant donné la complexité des algorithme et des besoins en base de données. Il faut donc impérativement se tourner vers un spécialiste en externalisant cette fonctionnalité.

Et pourtant, il est évident que la recherche visuelle sur un site de mode ou de design pourrait faire des ravages. En France, intégrer ce genre de technologie revient à passer par LTU technologies qui s’est spécialisée dans ce domaine. La startup propose plusieurs modalités de recherche en mode Saas ou hébergé.

Shopoon utilise la technologie de LTU
Shopoon utilise la technologie de LTU

Dans un domaine plus restreint, Zoomdle est une jeune startup prometteuse dont l’application permet de reconnaître des articles dans un magazine (vous pouvez essayer avec le dernier Biba) et de les acheter directement en ligne.

Zoomdle en action
Zoomdle en action

Ce sont les deux pendants d’une même technologies : la reconnaissance visuelle et la recommandation visuelle. Dans les 2 cas, elles permettent de simplifier l’expérience utilisateur en évitant de recourir au clavier comme moyen de dicter une requête. Ce serait donc un moyen de lancer une recherche plus pratique notamment sur les terminaux mobiles et ce n’est pas étonnant que c’est de ce côté que l’on trouve de plus en plus d’application de ce type de recherche.

Alors qu’attendez-vous pour vous lancer ?

 

8 commentaires

  1. Merci capitaine pour cet article très complet.

    Dans le même genre Modizy a un fonctionnement un peu similaire: l’internaute se confronte à un mur d’image. Il indique alors les vêtements qu’il aime ou n’aime pas ce qui affine petit à petit les résultats jusqu’à ce qu’il trouve le produit de ses rêves.

    Et vu le nombre d’interactions qu’ils ont sur leur site, je ne peux qu’aller dans ton sens par rapport à l’intérêt des internautes pour ce type de recherches.

  2. Il y a 2 ans nous avions sondé de nombreux e-commerçants utilisant notre moteur de recherche AFS@Store sur ce sujet, et le résultat n’a pas été concluant.

    En effet, compte tenu du coût de mise en œuvre de ces technologies, et du fait qu’elles nécessitent de disposer d’une ou plusieurs images de bonne qualité pour chaque produit du catalogue, nous n’avons pas identifié une vraie demande solvable, y compris pour embarquer un moteur de recherche visuelle dans une appli mobile.

  3. Du point de vue de l’utilisateur, j’y crois beaucoup et dans ma boite, on a commencé à essayer de développer un module de reconnaissance visuelle pour un projet d’application mobile. Ce qui m’amène au point de vue « éditeur de solutions » : on rencontre de nombreux freins. Développer la techno est faisable et ça existe déjà, mais la vraie problématique réside aujourd’hui la qualité des images mises à dispo par les marchands mais aussi la taille de la base d’images dans laquelle il faut rechercher des similarités. Pour le moment ce sera une solution qui va être réservée à des gros marchands ayant un catalogue produit très important, des visuels de très bonne qualité et la capacité à investir lourdement dans ce genre de techno. Bon, à part ça, j’y crois très fort 😉

    1. Il y aurait donc peut-être un marché de la photographie des produits en haute définition. Je me demande si ce n’est pas déjà ce que fait superfish.com aux Etats-Unis. Leurs produits sont rigolos d’ailleurs. Ce sont des applications de recherche visuel. Et il y a « Like that pet » qui permet de trouver un chien à adopter dans son quartier à partir d’une photo.

  4. Le problème de toutes ces applis, c’est que les utilisateurs se retrouvent bloqués après la recherche initiale. Si les résultats ne leur plaisent pas (ce qui est souvent le cas), les clients n’ont aucun moyen d’affiner visuellement leur recherche, ce qui n’est pas pratique.

    La seule solution qu’il leur reste est bien souvent de retourner à l’usage de filtres et de mots-clés… plutôt bof pour de la recherche visuelle…

    La société pour laquelle je travaille (Xilopix) planche depuis 6 ans sur le développement d’un moteur de recherche visuel et tactile différent de ce qui se fait sur le marché.

    La solution que nous avons trouvée est de permettre à l’utilisateur de combiner plusieurs images (et/ou mots-clés, vidéos, etc.) simultanément dans la boîte de recherche. Les images peuvent venir non seulement de son smartphone mais également des produits sur le site marchand. Cette simple idée (mais pas si simple à développer même avec une vingtaine d’ingénieurs et de chercheurs) fait toute la différence.

    En permettant à l’utilisateur de combiner et d’affiner la recherche à l’infini en utilisant les images des produits, on obtient une recherche véritablement visuelle. Et on épargne au client le recours au clavier, aux mots-clés et aux filtres.

    Bien que le moteur de recherche Xilopix soit encore jeune, les résultats (et surtout la nouvelle expérience utilisateur rendue possible) sont vraiment prometteurs 🙂

Répondre à Samuel Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.