Analyse d’un parcours d’inscription au Figaro.fr

S’inscrire à un site de presse peut être parfois très compliqué

Il m’arrive parfois, quand mes préoccupations professionnelles m’en laissent le temps, de penser à la politique, et même, je vous le dis en toute franchise, de laisser des commentaires en réaction à un article.

L’avez-vous constaté vous même ? Cela peut parfois se transformer en parcours du combattant. Et le résultat final est que l’on range sa pensée au placard et qu’on se la garde pour la partager avec des copains autour d’une bière. Au moins là, il n’y aura pas de problèmes d’ergonomie.

Exemple, donc avec le Figaro (et n’en tirez pas de conclusion quand à mes opinions politiques).

Le cas du Figaro.fr

Cahin caha, pris par l’envie soudaine d’exprimer mon avis ô combien important sur une vitale question de société, je prenais mon clavier et ma souris et entamai un parcours de souscription sur le fameux quotidien français.

L'écran de connexion, outre le fait qu'il n'est pas très visible, ne permet pas de se connecter avec un compte Facebook ou Twitter. Mais ça, ça n'est pas bien grave.
L’écran de connexion, outre le fait qu’il n’est pas très visible, ne permet pas de se connecter avec un compte Facebook ou Twitter. Mais ça, ça n’est pas bien grave.
L'écran de connexion est clair et attire le regard vers la création de compte, ce qui n'a pas de sens, lorsque vous avez déjà un compte, mais surtout, il aurait pu être évité en permettant de se connecter directement depuis l'écran précédent.
L’écran de connexion suivant est clair et attire le regard vers la création de compte, ce qui n’a pas de sens, lorsque vous avez déjà un compte, mais surtout, il aurait pu être évité en permettant de se connecter directement depuis l’écran précédent.
J'ai horreur des champs qui se mettent en rouge sans que je sache pourquoi. Mais ce n'est pas le pire ici. Sur mon Mac/Safari, impossible de scroller à l'intérieur de cette fenêtre. Les utilisateurs macs sont-ils interdits de Figaro ?
J’ai horreur des champs qui se mettent en rouge sans que je sache pourquoi. Mais ce n’est pas le pire ici. Sur mon Mac/Safari, impossible de scroller à l’intérieur de cette fenêtre. Les utilisateurs macs sont-ils interdits de Figaro ?
Quand vous êtes là. Vous cliquez sur quoi ? Moi, j'ai trouvé, mais il m'a fallu chercher.
Quand vous êtes là. Vous cliquez sur quoi ? Moi, j’ai trouvé, mais il m’a fallu chercher.
La solution, passer un mode plein écran et, là, miracle, le bouton "Valider" apparait. On se croirait dans un jeu : "Trouve comment naviguer sur mon site."
La solution, passer en mode plein écran et, là, miracle, le bouton « Valider » apparait. On se croirait dans un jeu : « Trouve comment naviguer sur mon site. »

Et c’est pas fini !

Le formulaire de création est sur 2 colonnes. Malin ! Vous pouvez être sûr que la moitié des internautes ne "voient pas" les boutons radio d'opt-in qui se trouvent en bas à gauche de l'écran et s'abonnent à 3 newsletter sans s'en rendre compte. Quoiqu'il en soit, les formulaires sur plusieurs colonnes sont, en général, une mauvaise idée.
Le formulaire de création est sur 2 colonnes. Malin ! Vous pouvez être sûr que la moitié des internautes ne « voient pas » les boutons radio d’opt-in qui se trouvent en bas à gauche de l’écran et s’abonnent à 3 newsletter sans s’en rendre compte. Quoiqu’il en soit, les formulaires sur plusieurs colonnes sont, en général, une mauvaise idée. Par ailleurs, je note que dans le menu déroulant « Profession », le choix Super-héros n’est pas proposé. Et ça, c’est TRÈS GRAVE !
Même motif, même punition. Pour trouver le bouton "valider", il faut scroller. On continue de jouer à cache cache.
Même motif, même punition. Pour trouver le bouton « valider », il faut scroller. On continue de jouer à cache cache.
A nouveau, Le Figaro me demande de faire des efforts : une fois mon inscription terminée, je suis renvoyé en haut de l'article (merci de ne pas faire de commentaires sur le choix de celui-ci), mais surtout, pour une raison bizarre, l'article se retrouve enfermé dans une popup. Et, devinez quoi ? Il n'y a aucun champ pour saisir mon commentaire.
A nouveau, Le Figaro me demande de faire des efforts : une fois mon inscription terminée, je suis renvoyé en haut de l’article (merci de ne pas faire de commentaires sur le choix de celui-ci), mais surtout, pour une raison bizarre, l’article se retrouve enfermé dans une popup. Et, devinez quoi ? Il n’y a aucun champ pour saisir mon commentaire.
Et quand je clique sur le pictogramme de commentaire (en haut à droite), je suis renvoyé en haut des commentaires, sans rien pouvoir faire de plus. Décidément, pas facile de commenter sur le Figaro depuis un Mac (car je me doute bien que sur PC, ça marche beaucoup mieux)
Et quand je clique sur le pictogramme de commentaire (en haut à droite), je suis renvoyé en haut des commentaires, sans rien pouvoir faire de plus. Décidément, pas facile de commenter sur le Figaro depuis un Mac (car je me doute bien que sur PC, ça marche beaucoup mieux)

Je m’arrête là, car ensuite, il me devient tout simplement impossible de déposer un commentaire. Je dois me reconnecter indéfiniment sans que jamais le champ commentaire ne soit visible.

Que faut-il retenir de cet exemple ?

Pour moi, ce parcours d’inscription, pourtant important, n’a pas été suffisamment testé et vérifié. J’ai bien conscience qu’en étant sur Mac, je ne fais pas partie de la majorité des utilisateurs, mais ce n’est pas une raison pour m’empêcher de m’inscrire. Mais surtout, je le trouve assez compliqué et décourageant. Il aurait vraiment besoin d’être simplifié en supprimant le système  de popup et en demandant moins d’informations lors de l’inscription.

6 commentaires

  1. Très bonne analyse de l’expérience utilisateur sur un site de presse comme Le Figaro. Il faut savoir que le principal objectif du Figaro avec l’inscription est d’enrichir sa base de données. Les articles étant très souvent de contexte politique, la modération des contenus est assez laborieux. Selon moi, cela est fait à moitié exprès de perdre l’utilisateur après inscription sur Le Figaro !

    Il ne reste plus qu’à supprimer ton compte ou te désinscrire du Figaro 🙂 !

  2. Pourquoi s’inscrire sur Le Figaro ? Truffé de pubs, de fenêtres surgissantes, de rafraîchissement de pages automatiques pour toucher plus de pub, de vidéos qui se mettent à jouer sans avoir été commandées, d’annonces en entrée au milieu et à la fin d’une vidéo, sur chaque pixel exploité. La démonstration s’arrête là. Heureusement que l’inscription soit ardue ! Vous méritez les pubs si vous réussissez à vous inscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.