Tests utilisateurs vs inspection ergonomique

Pour analyser l’ergonomie d’un site, il y a 2 manières : demander aux utilisateurs, demander à un expert.

Je recommande toujours la première solution, car les utilisateurs resteront toujours, en dernier ressort, les meilleurs analystes de votre interface.

Les tests utilisateurs : pas si facile

studio-wexperience

Mais, il faut être honnête, tout le monde n’a pas toujours le temps, ni les moyens, ni les compétences nécessaires pour mettre en oeuvre un test utilisateur. L’inspection ergonomique reste donc le moyen le plus simple et le plus rapide d’analyser un site.

Elle repose sur des règles, des critères d’analyse, en France, on utilise ceux de Bastien et Scapin, qui permettent de déterminer si une interface est bien construite ou pas. Mais le grand danger à utiliser l’inspection ergonomique est souvent de trop regarder les pages d’une application ou d’un site indépendamment les unes des autres sans les utiliser.

L’inspection ergonomique : rapide et simple, mais…

En effet, ce n’est pas en regardant les pages que vous allez déterminer si le temps de chargement est suffisamment rapide ou pas. Ce n’est pas en les regardant que vous allez pouvoir savoir si les éléments dynamiques s’affichent au bon moment ou pas. Ce n’est pas en les regardant que vous saurez si la recherche ou les filtres vous permettent d’arriver facilement à vos fins.

Une bonne analyse doit donc permettre d’arriver à se mettre à la place de l’utilisateur et « à jouer » avec l’interface pour essayer de comprendre ce qui se passe. A cet aune uniquement, on pourra parler d’une analyse véritable.

Peu de gens analysent vraiment bien une interface

C’est ce que font pourtant peu de gens qui, de manière générale, se contentent de critiquer la position des boutons ou la couleurs des éléments, leur taille ou la qualité des images.  Ça n’est qu’une vision des choses, nettement insuffisante.

Pour ce qui me concerne, un bon moyen d’analyser une interface consiste à :

  • Créer des personas
  • Créer des scenarios
  • Jouer ces scenario avec chaque personas

Cela permet de se mettre véritablement à la place des utilisateurs finaux, en en comprenant les motivations intrinsèques, les freins et les moteurs, et de ne regarder que ce qui est important à regarder. En procédant ainsi, il y a de grandes chances que vous tiriez beaucoup d’enseignements d’une simple analyse de maquette.

Créer des personas

Exemple de persona créé pour une analyse de site mutualiste
Exemple de persona créé pour une analyse de site mutualiste

Il n’y a pas de règles à proprement parler pour créer des personas. L’important, c’est surtout qu’ils recouvrent un ensemble d’utilisateurs qui pourraient être amenés à rencontrer votre site ou application. Donnez leur un âge, un sexe, un nom, une photo, pour les rendre plus simples à utiliser. Mais l’important, c’est de leur inventer une histoire en rapport avec les besoins du site. Exemple : Martine, 32 ans, a besoin de souscrire à une nouvelle mutuelle pour elle et ses enfants (elle est séparée) après avoir quitté son travail. Comment fait-elle pour se renseigner ? Comment fait-elle pour souscrire ?

En imaginant la situation de cette personne et les questions qu’elle pourrait se poser, il devient alors facile de voir comment elle peut réagir en surfant sur un site ou en utilisant une application. De plus, il peut être très efficace aussi de lui attribuer un niveau de compétence informatique (Scrolle-t-elle avec sa souris ou en utilisant la scrollbar ? Utilise-t-elle les tabulations dans les formulaires ? etc..) ainsi que de définir le matériel qu’elle utilise, voire la connexion avec laquelle elle se connecte.

Toutes ces informations vont pouvoir permettre à l’auditeur de mieux se mettre dans la peau d’un personnage extérieur.

Créer des scenarios

Un scenario d'analyse avec, à droite, les critères de succès
Un scenario d’analyse avec, à droite, les critères de succès

De la même manière qu’on crée des personas, on peut également créer des scenarios qui vont demander à chacun de vos personas d’accomplir la même tâche ou mission sur le site.

Exemple : « Renseignez-vous sur le coût d’une mutuelle incluant le remboursement intégral de l’orthodontie » .

En général, 6 à 7 scenarios sont déjà bien suffisants pour couvrir l’ensemble des zones nécessaires à être analysées

L’intérêt d’utiliser de telles techniques, même si elles peuvent paraître un peu longues et fastidieuses, est d’élargir le champ de vision de la personne qui analyse une interface et de la porter au delà des simples préconisations ergonomiques. Ce travail, s’il est complété par des tests utilisateurs peut devenir extrêmement enrichissant, fédérateur et assurer au mieux le succès d’un projet de développement.

5 commentaires

  1. L’expérience client est de plus de plus au cœur des problématiques des e-commerçants (et des commerçants en général d’ailleurs). Enfin un marketing qui prend le consommateur en considération

  2. Article très intéressant !

    Outre les outils que je connais, dont Qualaroo, Heat Map Tracker and Visual Website Optimizer (qui sont malheureusement qu’en anglais), je trouve l’approche simple et rapide suivante intéressante.

    Un expert en webmarketing aux USA mentionnait ceci. En moins de 2-5 sec., les visiteurs doivent pouvoir répondre à ces 3 questions.

    1- Cela a rapport à quoi
    2- Cela a rapport à qui (il faut que cela aille rapport avec le visiteur et non pas la compagnie et leurs produits… erreur souvent faites)
    3- Qu’est-ce que je vais obtenir

    Parfois, des sites web moins beaux remplissent quand même ces 3 objectifs et obtiennent des résultats intéressant, alors que certains site web qui semblent super bien conçu n’atteignent pas ces objectifs.

Répondre à Conception de site web Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.