Moteur de recherche : avez-vous le bon réflexe ?

Superbe jeu de mots de ma part, car je ne fais pas allusion au « réflexe : réponse musculaire involontaire, stéréotypée et très rapide à un stimulus », mais en fait, à l’appareil photo reflex. Mais alors pourquoi, me direz-vous, ce titre trompeur ?

Comment les moteurs de recherche traitent-ils les problèmes de synonymie ou de fautes d’orthographe ?

Eh bien parce que, tombant sur un article de Get Elastic (en anglais) sur les problématiques de synonymie des moteurs de recherche, cela m’a inspiré un petit test pour voir comment, en France, les sites de e-commerce traitaient justement de ce problème.

Oh, il ne s’agit pas d’une étude en bonne et due règle, mais bien d’un petit test pour voir où en était les principaux ecommerçants dans le domaine et voir, aussi, ce qu’on pouvait en tirer comme enseignements.

J’ai donc effectué une petite recherche sur différents sites en glissant volontairement une faute d’orthographe pour mettre à l’épreuve les algorithmes de tous ces beaux moteurs. Comme il fallait s’y attendre, tout le monde n’est pas sur le même niveau de performance.

Résultats du test

Ceux qui ont tout bon ou presque

Ce sont les moteurs qui contournent aisément la faute de frappe ou d’orthographe et qui fournissent la bonne réponse. Je précise cependant une chose : les moteurs de recherche faisant de la suggestion de termes clés sont nettement avantagés par rapport aux autres, car ils aident spontanément l’internaute à corriger ses propres fautes. Ce qui est un très bon point d’ergonomie. Pour ce test, toutefois, je n’en ai pas tenu compte et je me suis mis dans la peau de l’internaute qui était pressé et ne lisait pas les suggestions (il y en a, croyez-moi).

Amazon, c’est plutôt parfait

Amazon n’a même pas essayé de corriger ma faute d’orthographe, et m’a donné immédiatement les bons résultats. Qui plus est, le moteur de merchandising me proposait en parallèle différents filtres me permettant au cas échéant de corriger le tir. Bravo !

Amazon

Rue du commerce ne s’en sort pas mal non plus en me proposant bien des appareils photos, mais en plaçant un objectif reflex en haut de la liste. Pas vraiment grave ! Même les filtres sont plutôt pertinents, notamment le prix, ce que ne fait pas Amazon.

rueducommerce

Boulanger s’en sort aussi plutôt très bien. Lui non plus ne corrige pas la faute d’orthographe mais la prend bien en compte. Les filtres sont mêmes plus pertinents que ceux d’Amazon.

boulanger

Auchan ne dépareille pas avec ses concurrents et malgré quelques petites fausses propositions, a bien répondu à la demande et propose des filtres en adéquation avec la recherche.

auchan

Ceux qui ont à moitié bon

Darty

Darty a bien corrigé le tir, mais propose des appareils photos en bas de page, ce qui fait qu’ils ne sont pas vraiment visibles. En lieu et place des résultats se trouvent des suggestions produits, montrant à la fois des appareils photos ou du matériel photo. Merci, sans doute, le moteur de recommandation ! Mais est-ce bien pertinent de l’avoir placé là ? Je pose la question.

darty

Pixmania

Pixmania présente des résultats mélangeants des reflex et des appareils compacts. Ca n’aide pas beaucoup à la compréhension. Toutefois des filtres sont également proposés à gauche de la page et aident finalement l’utilisateur à s’y retrouver.

pixmania

Ceux qui ont tout faux ou presque

Ce sont les moteurs qui n’ont pas compris mon terme de recherche et sont carrément à côté de la plaque en terme de résultats.

C’est le cas de la FNAC qui m’a proposé un trépied ou un sac photo. Ce n’est pas sans relation avec ma recherche, mais ça ne répond pas vraiment à ma demande non plus. A la décharge de la FNAC, je n’ai pas utilisé le moteur de suggestion qui, lui, en revanche, corrigeait bien le tir de ma faute d’orthographe.

fnac

Carrefour

Plutôt faux. On sent que le moteur de recherche n’a pas bien compris ce qu’on lui demandait et qu’il a répondu en vrac en espérant que ses réponses tomberont dans la cible. Malheureusement ce n’est pas le cas (puisqu’on tombe sur des appareils reflex, du matériel photo, mais également des cartouches d’encre) et on a l’impression que si c’était un vendeur « en vrai » qui avait répondu à la demande on aurait l’impression qu’il aurait pris un coup de rouge en trop à la pause de midi.

carrefour

Cdiscount tombe également à côté de la plaque, mais à sa décharge, je dois dire que j’ai fait semblant de ne pas voir les suggestions de recherche.

cdiscount

Conclusion

Je le répète, ce mini-test n’a pas de valeur représentative ni exhaustive. Seulement, il montre bien à quel point il est stratégique de pouvoir s’adapter au vocabulaire (par les synonymes) et à l’orthographe des utilisateurs. Un vrai moteur de recherche doit être capable de nos jours de passer le cap de la simple compréhension des mots clés. C’est largement devenu possible avec des solutions de merchandising, même si cela demande un travail de fourmi dans la configuration.

D’autre part, il m’est apparu aussi évident que la suggestion de termes de recherche était également aussi devenue indispensable, non seulement pour accélérer la vitesse de recherche de l’internaute, mais aussi pour le guider, voire pour corriger sa demande.

5 commentaires

  1. Je me faisais la même remarque, hier, sur Fnac. J’ai demandé un produit précis mais le moteur de recherche était un peu à côté de la plaque.

    Je pense, en France, qu’il reste encore un énorme travail (mots clés, référencement, moteur de recherche, solutions personnalisées, etc) à faire sur l’e-commerce, le m-commerce.

    Dorothée Oké
    #Strategic Communications Consultant & Press Officer & founder Press-Relations
    pressrelations.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.