Nouveau baromètre de la conversion

[Interview] Loïc, Raoul et Jean-Gabriel fondateur de santediscount.com

Par Robin Commerce | janvier - 6 - 2016 | 2 commentaires  
Auteur de ce billet : Del, Robin, Abdel ... certains pensent que je souffre d'un trouble dissociatif de l'identité ^^ Une chose est sûre, je suis et resterai le principal compagnon d'armes du Capitaine. Vif, agile et aussi beaugoss :) je file un coup de main à votre Capitaine dans sa quête sur le web.
» Voir tous les articles de Robin Commerce

sante discount

fondateursante

1/ Pouvez-vous vous présenter ?

Loïc : Loïc Lagarde, je suis le Directeur Général de Santédiscount depuis octobre 2014. J’ai rejoint l’aventure après avoir passé deux ans chez Google auprès de l’équipe de Larry Page comme Business Operations et, avoir été responsable du pôle divertissement de Youtube France.

 

Raoul : Raoul Chiche, je suis Président et co-fondateur de Santédiscount. J’ai obtenu mon diplôme de pharmacien en 2007. En parallèle de mon activité d’entrepreneur, j’ai repris l’officine familiale à Toulouse.

 

Jean-Gabriel : Jean-Gabriel Carrier, je suis Directeur Général et co-fondateur de Santédiscount. Après avoir obtenu mon doctorat en pharmacie, j’ai rejoint l’officine familiale que je gère toujours, en parallèle de Santédiscount.

 

2/ Pouvez-vous présenter votre site ?

Loïc : Santédiscount est de prime abord un e-commerce de produits parapharmaceutiques. Le site référence plus de 15 000 produits, répartis dans 15 univers, proposés à prix attractifs. Mais nous avons voulu aller plus loin et créer, ce que nous appelons, “la bonne surprise”. Pour ce faire, nous travaillons avec une équipe d’experts de la santé qui sont à la disposition des clients. A tout moment, le client peut demander conseil auprès de pharmaciens et d’esthéticiennes.

Raoul : Cet accompagnement nous a semblé nécessaire. Étant pharmaciens de formation, nous sommes tenus de suivre la santé de nos clients. Nous misons sur ce suivi pour créer un rapport de proximité et de confiance  entre nous et les clients.

Jean-Gabriel : Cette formule fonctionne. Il suffit de voir les votes que nous avons obtenu et le nombre de clients qui nous recommande. C’est une véritable satisfaction car c’est exactement ce que nous avons voulu créer avec Santédiscount, à savoir un site e-commerce qui allie conseils et produits de qualité à prix attractifs.

3/ Qu’est-ce qui vous a poussé  à vous lancer dans l’ e-commerce ?

Jean-Gabriel : L’idée est venue d’un simple constat que nous avons fait avec Raoul en 2008. L’e-commerce connaît une véritable croissance et touche tous les secteurs de l’économie. Nous avons alors voulu anticiper l’arrivée de l’e-commerce sur la parapharmacie et transposer l’éthique du pharmacien sur santediscount.com.

Raoul : En plus, grâce à la reprise de l’officine familiale, nous sommes devenus experts sur les deux modèles de distribution.

Loïc : A l’occasion d’un déjeuner des anciens du lycée, j’ai revu Jean-Gabriel qui m’a alors présenté Santédiscount. Le projet m’a tout de suite emballé et j’ai vu l’occasion de développer un site e-commerce au fort potentiel. J’ai trouvé très intéressant de mettre au centre le pharmacien dans la relation e-commerce.

4/ Vous êtes-vous fait aider ? Avez-vous fait appel à des organismes ?

Raoul :  Nous avons toujours choisi de tout faire nous-mêmes. Il est important de maîtriser tous les aspects de la chaîne de valeur (service client, logistique, achat, marketing), quitte à se faire aider plus tard. Nous avons demandé à Loïc de nous rejoindre suivant cette logique. Après des années à gérer notre référencement tout seul, son expérience chez Google est venu à point nommée.

Jean-Gabriel : En effet, recruter ou s’adosser à des experts est important mais il faut d’abord savoir quoi leur demander et surtout comment mesurer leur efficacité. Pour cela, rien ne remplace sa propre expérience.

Loïc : Santédiscount a bien compris que pour innover sur le web, il fallait le faire soi-même. Je ne suis pas le seul à avoir vu la valeur d’une telle expérience. Fin septembre 2015, nous avons levé 2,5 millions d’euros sous forme de dette auprès de la Société Générale de Boulogne-Billancourt et le Crédit Agricole Toulouse.

5/ Qu’avez-vous fait en interne et qu’avez-vous fait faire par des prestataires extérieurs ?

Loïc :  Il ne faut pas hésiter à s’appuyer sur des outils existants pour accélérer sa croissance e.g. Magento pour créer son site, Botify pour s’aider dans son référencement. Mais, la meilleure façon de progresser est d’apprendre par soi-même et de développer ses propres outils.

Raoul : Nous avons tout commencé en interne et nous comptons continuer dans cette direction.

Jean-Gabriel : Cela nous prend peut-être plus de temps que nos concurrents mais le gain d’efficacité dans le long terme est tellement important que le jeu en vaut la chandelle. C’est dans ce sens que nous avons recruté une bonne équipe de développeurs pour sécuriser notre indépendance technologique.

6/ Qu’est-ce qui est le plus difficile pour vous aujourd’hui ?

Loïc : Je me bats en permanence pour aller plus vite. Avec 50 collaborateurs, nous commençons à être une société de taille conséquente, et l’inertie est mon ennemi.

Raoul : Nous avons mis l’accent depuis le tout début sur la responsabilité et l’autonomie de nos collaborateurs. Cela nous permet ainsi de rester tout de même assez agile.

Jean-Gabriel :  Le plus important pour moi est d’établir une culture d’entreprise dans laquelle il est possible de s’épanouir dans son travail. Maintenir une telle culture en période de croissance est un bon problème à avoir. Cela reste un véritable challenge pour Santédiscount.

7/ Et qu’est-ce qui vous procure la plus grande satisfaction ?

Loïc : Ramener de l’humain dans le web : que ce soit en poussant un service client hors norme avec une vrai proximité du client ou tout simplement en créant des emplois.

Raoul : Démontrer que l’éthique du pharmacien reste pertinente, même dans un mode de distribution 100% web .

Jean-Gabriel : Voir les gens heureux chaque matin en arrivant dans nos locaux, c’est une de mes plus grandes satisfactions..

8/ Quel est votre objectif pour cette année ? Et pour dans 3 ans ?

Loïc : Notre objectif cette année est de poursuivre notre belle croissance. Nous avons quasiment triplé notre chiffre d’affaires comparé à l’année dernière. Nous prévoyons d’atteindre les 15 millions cette année. En parallèle, nous avons investi 2,5 millions d’euros que nous avons levé sous forme de dette. Cet investissement est nécessaire pour nous lancer sur le marché européen. L’opportunité est importante. Les produits parapharmaceutiques, et notamment les dermocosmétiques français, sont reconnus mondialement. Et c’est l’exportation de nos produits que nous souhaitons mettre en avant. Nous avons la chance d’avoir en France de nombreux laboratoires performants.

9/ Si c’était à refaire, le referiez-vous ?

Raoul : Absolument ! C’est énormément de travail mais quelle satisfaction de se dire qu’il n’y a pas si longtemps c’était Jean-Gabriel et moi qui amenions quelques paquets tous les jours à la poste.

Jean-Gabriel : C’est une aventure humaine incroyable. Je ne me suis jamais posé la question.

Loïc :  Je savais que je ne quitterais une société comme Google que pour une autre qui proposerait une culture tout aussi forte. Il n’y a pas un moment où je regrette mon choix.

santediscount

10/ Une petite phrase « historique » pour la fin ?

Loïc : Innovons car je ne peux croire que l’e-commerce d’aujourd’hui sera celui de demain.

Raoul : Des conseils de pharmaciens accessibles pour le plus grand nombre, quoi de mieux pour vivre ma vocation.

Jean-Gabriel : Je rejoins Loïc et suis fier des efforts que nous faisons dans notre service client. Nous amenons notre pierre à l’édifice de l’e-commerce de demain.

Je partage cet article sur Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInDigg thisPin on PinterestShare on Tumblr

2 commentaires pour l'instant.

  1. Patrick Huet dit :

    Je crois que l’essentiel n’est pas n’est pas exprimé dans cet article.
    Toutefois, il apparaît en filigrane.

    En un mot : le professionnalisme. Tout le travail effectué – en amont – et qui exclut le bricolage maison, de celui tout seul derrière son ordi.

    Nous en avons un aperçu avec ce passage « Recruté.. Une bonne équipe de développeurs… »

    Ceci pré-suppose, un travail de recherche et de recrutement, peut-être par le biais d’une agence. Ce qu pré-suppose la préparation d’un cahier de charges, la recherche de financement, etc.
    Et bien d’autres choses pour poser les fondations d’une société stable.

    Cet interview est très bien.
    Je regrette néanmoins que l’on ne parle parle de l’essentiel du travail. Parce que c’est cela qui fait que l’entreprise va réussir ou pas. La qualité du travail en amont.

    Ce serait bien, un jour que ceci soit développé dans un article ultérieur : le véritable travail à fournir pour réussir sur Internet.
    Autrement, les internautes croiront qu’il suffit de cliquer pour ouvrir une petite boutique gratuite sur telle plateforme et, hop ! les poches se remplissent.

    Merci par avance pour cet article.

  2. Audrey dit :

    +1 concernant l’ajout fait par Patrick Huet, qui corrobore ma propre expérience : un ou des développeurs compétents est l’une des conditions de succès d’une e-boutique, et comme le dit Loïc Lagarde, faire développer ses propres solutions et outils sur-mesure donne de bons résultats (à condition de bien analyser et formuler le besoin).
    Trop de sites se lancent sans se donner les moyens de maîtriser leur outil de travail, et elles le paient cher ! Et voilà qui est fait pour le cri du coeur…

    J’ai été cliente de Santédiscount, très satisfaite de la prestation de A à Z, et à lire l’interview, on sent la passion du métier, et cela ne trompe pas. Du beau travail.

    Bonne continuation à vous !

Rédiger un commentaire


Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.



Blogs ecommerce et sites amis à visiter : Ecommerce Squad - Exciting Commerce - I Love Web - Ludovic Passamonti - Pauline Pauline - Rich Commerce - Tablette Tactile - Ziserman.com

Site hébergé par NBS System, spécialiste de l'hébergement ecommerce NBS System

Copyright © 2006 - 2016 Capitaine commerce - Le Blog du Commerce Digital - Ce blog utilise WordPress - Mentions légales

Webmaster : Alexis Sauvage aka Mecano Commerce