Amazon Dash nous mène-t-il tous en bateau ?

cover250x312

Ce matin, en buvant mon café, je tombais sur ça :

« Plus de la moitié des commandes Amazon passées depuis les boutons connectés Dash », sur un journal pourtant sérieux : LSA.

Avec un titre racoleur comme jamais, je me suis demandé quand même s’il ne valait pas mieux lire un peu plus l’article pour me faire une véritable d’idée de ce qu’y disait.

Et en effet, ma surprise fut plutôt grande.

Car qu’y apprend-t-on ?

Que Amazon vend 50% de ses produits par le bouton Amazon Dash sur ses produits les plus populaires, parmi les partenaires d’Amazon Dash aux abonnés Prime d’Amazon.

Pas de besoin de faire des maths pour comprendre que ça représente largement, mais bien largement moins que 50% des ventes d’Amazon.

Le titre de l’article est donc parfaitement trompeur.

Et que pensez-vous que les lecteurs vont en retenir ? Si l’on en croit le fait que la plupart des internautes retweetent et likent des articles uniquement sur la base du titre, sans lire l’article.

C’est donc une forme de propagande éhontée avec la complicité indirecte des journalistes.

Mais le pire reste à venir.

Car quand on lit plus loin, on y apprend des choses passionnantes :

  • Que les ventes avec le bouton Amazon Dash ont augmenté de 70% ses trois dernièrs mois. Question : d’où part-on ? Et d’où vient cette augmentation ? Si c’est par l’augmentation des partenaires, on peut imaginer qu’elle n’est que mécanique et n’a rien d’extraordinaire (c’est d’ailleur bien ce qui s’est passé apprend-t-on ensuite dans l’article). Si on part de 3 ventes par mois (je caricature), il n’y a pas de quoi rêver non plus.
  • Que la fréquence d’achat via Amazon Dash a doublé aussi au cours des 3 derniers mois. Là encore, même motif, même punition : ce chiffre seul ne veut rien dire en soi et peut cacher un échec autant qu’un succès. En vérité, on n’en saura rien après avoir lu l’article.

Alors pourquoi autant de baratin ? Et pourquoi m’indigner ? Après tout, des communiqués de presse, il y en a à la pelle, des comme ça !

Boutons Amazon Dash
Les boutons Amazon Dash

Oui, mais c’est Amazon.

Amazon que nos entrepreneurs français ne cessent de regarder à la fois avec crainte et admiration, et pour lequel ils passent la majeure partie de leur temps à s’inspirer et à rêver.

Très bien. Mais si nous prenions les choses à l’envers ?

Qu’est-ce qui pourrait pousser Amazon a faire une communiqué de presse sur Amazon Dash ? J’entrevois 2 possibilités, mais il y en a peut-être d’autres.

  • Devant le succès poussif ou réel d’Amazon Dash, le Directeur de son programme a besoin de se faire mousser dans la presse et défendre son projet auprès de la direction. Qui, si elles ne lit que les titres… eh bien, euh… dans ce cas, bondira en se demandant d’où sort ce chiffre délirant ? 🙂
  • Se sachant ausculté en permanence et copié dans toutes les directions, et sachant que son programme Amazon Dash ne vaut pas tripette, Amazon décide d’en parler avec exagération en espérant que ses concurrents se jettent dans des projets similaires et gaspillent de l’argent pour rien. Ce n’est pas exclu, puisque quand on voit le titre de l’article, on devine à quel point comment la Dircomm d’Amazon sait comment les journalistes (et les bloggeurs, comme moi) fonctionnent en créant l’actualité à partir de titre racoleurs.

Tout ça pour dire qu’il faut se méfier de ce qu’on lit sur le web. Et surtout qu’il faut prendre le temps de lire et d’arrêter de se fier aux titres. Ils sont, la plupart du temps, trompeurs et faux.

Allez, à plus !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.