Les popins comportementales : le nouvel envahisseur du web ?

"Je vous déteste tous !"
« Je vous déteste tous ! »

Dans leur quête perpétuelle d’augmenter toujours leur performance, les marketers ont compris récemment que les popins comportementales étaient un bon moyen de récolter du lead. Seul problème, je trouve qu’elles rendent la demande d’inscription à une newsletter ou autre encore plus intrusif qu’avant.

Avant ? C’était quand vous arriviez sur un site et qu’immédiatement on vous invitait à vous inscrire à une newsletter, moyennant un bon de réduction, ou moyennant rien du tout la plupart du temps. C’était assez énervant et je pense que la plupart des gens la refermaient immédiatement sans même la regarder.

Aujourd’hui, grâce à la techno, on aurait rendu l’affichage de ces popins plus intelligents. En principe, car en réalité, je trouve ça encore pire.

Une popin qui occupe toute la page, et qui vous oblige à cliquer sur un bouton, à peine visible. C'est ça que je déteste le plus.
Une popin qui occupe toute la page, et qui vous oblige à cliquer sur un bouton, à peine visible. C’est ça que je déteste le plus.

Les popins soi-disant plus intelligentes sont encore plus irritantes

Un exemple : lorsque vous quittez la fenêtre du navigateur avec votre souris, hop, la popin apparait. Génial, sauf que je n’étais pas en train de quitter le site, mais simplement d’aller cliquer ailleurs sur ma barre de nav. Très fin comme analyse du comportement…

Exemple de ce qu'il ne faut pas faire : afficher une popin avec un effet de mouvement trop fort, occuper toute la page, bloquer la lecture. Qui plus est, mal concevoir graphiquement la popin avec une photo en fond de bloc qui perturbe la lisibilité de la popin et un champ de texte mal délimité qui réduit également sa visibilité. Grrrrrr !!!
Exemple de ce qu’il ne faut pas faire : afficher une popin avec un effet de mouvement trop fort, occuper toute la page, bloquer la lecture. Qui plus est, mal concevoir graphiquement la popin avec une photo en fond de bloc qui perturbe la lisibilité et un champ de texte mal délimité qui réduit également sa visibilité. Grrrrrr !!!

Un autre exemple : afficher la popin seulement quelques secondes après que le visiteur soit arrivé sur le site, histoire de ne pas être trop intrusif. Tu parles, c’est exactement la même chose. Surtout quand la popin se met à apparaitre toutes les 5 secondes pendant la navigation.

Ce qui m'énerve, la popin qui s'affiche lorsque je commence à scroller en lisant l'article. Quel est l'intérêt de faire ça à part énerver l'utilisateur ? D'autant que pour la fermer, il est obligé de cliquer. Ceci étant dit, le graphisme simple de la popin la rend très lisible et donc très apte à capter l'attention.
Ce qui m’énerve, la popin qui s’affiche lorsque je commence à scroller en lisant l’article. Quel est l’intérêt de faire ça à part énerver l’utilisateur ? D’autant que pour la fermer, il est obligé de cliquer. Ceci étant dit, le graphisme simple de la popin la rend très lisible et donc très apte à capter l’attention.

Je l’avoue, je ne suis pas fan des popin. Surtout quand elles occupent tout l’écran. C’est un peu comme si vous entriez dans un magasin et qu’un type vous sautait dessus avec un énoOOOrme panneau pour vous dire : « Hey, tu ne veux pas me laisser ton adresse email que je puisses innonder ta boite de pubs que tu ne liras jamais ? » Eh bien non, vous seriez étonné, je n’en ai pas très envie.

Alors désormais, on a rendu l’affichage des popin « intelligent » et elles sont censées n’apparaitre qu’en fonction d’un certain comportement. Sauf que, l’algorithme d’affichage de la popin est tellement prévisible et tellement bateau que c’est encore pire. La plupart du temps, j’ai l’impression que la popin s’affiche en erreur. L’autre moitié du temps, j’ai juste l’impression d’avoir un parasite qui vient me perturber pendant ma navigation, du genre pendant que vous regardez un article dans un rayon de magasin, un type apparait de nouveau avec un panneau et… vous connaissez la suite. Du point de vue psychologique, ça manque vraiment de finesse.

Comment faire une bonne popin ?

Faut-il ne pas faire de popin ? Faut-il les désactiver complètement ? Honnêtement, je ne pense pas, car elles font partie des outils marketing que l’on doit utiliser. Mais, je pense qu’il faut le faire un peu plus discrètement.

  1. En ne les affichant pas pleine page. Un affichage en haut à droite, dans un coin, avec une taille raisonnable peut-être intelligent. Et vous pourrez même laisser la popin ouverte pendant toute la navigation
  2. En n’obligeant pas l’utilisateur à cliquer sur un bouton pour les refermer (je ne parle pas de la croix, mais un bouton du genre « Non, je ne veux pas m’abonner à votre f… newsletter ! »)
  3. En tentant si possible d’y insérer un message personnalisé en adéquation avec le comportement réel de l’utilisateur (cela me rappelle aussi que le même phénomène existe aussi pour les fenêtre de chat : arrêtez d’afficher des fenêtres de chat 5 secondes après l’arrivée sur le site, quand je ne sais même pas encore ce que je vais y faire). Ne proposez pas l’abonnement à une newsletter après que le visiteur ait vu 5 pages d’articles, demandez-lui plutôt s’il n’a pas plutôt besoin d’aide pour trouver un produit.
  4. Modifiez régulièrement les comportements de vos popins : les êtres humains, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, sont du genre intelligents et finissent par s’adapter très rapidement à leur environnement. Ils apprennent. Ce qu’une machine ne peut pas encore faire. Lorsque vous leur présentez toujours le même mécanismes, ils finissent par le déjouer automatiquement (le cas le plus connu étant le banner blindness effect). Sur un site visité fréquemment, inventez régulièrement des mécanismes qui pourront parfois surprendre dans le bon sens votre visiteur, mais aussi qui lui donnent l’impression que le site évolue, qu’il vit et qu’il est « intelligent ».
  5. Ne multipliez pas à l’infini votre triggers comportementaux. 3 triggers peuvent suffire. Trop de triggers rendrait votre site incontrôlable pour vous et sans doute incompréhensible pour les utilisateurs.
popin-2
Ici, la popin est affichée en bas à gauche de la page. Elle n’est pas intrusive. Elle ne se place pas complètement au dessus du contenu et il facile de la refermer. Son bouton d’action énorme permet facilement de l’utiliser.
popin-1
Dans ce 2ème exemple, la popin apparait en glissant de droite à gauche, dans un mouvement assez amusant. Elle occupe peu de place, ne se met pas audessus du contenu et elle est facile à fermer également. Ici, son objectif est d’augmenter l’engagement de l’utilisateur en lui suggérant un article à lire. La même chose pourrait être faite avec un site de ecommerce en encourageant de cette manière à aller voir un autre article.

J’ai conscience que définir un algorithme de repérage du comportement peut-être compliqué et prend du temps. Qu’il nécessite de la réflexion, de l’analyse et de la mesure. Mais ne pensez-vous pas qu’il vaut mieux consacrer du temps à faire les choses bien, plutôt qu’à proposer une expérience « robotisée » et stupide à vos visiteurs ? Moi, je le crois.

 

3 commentaires

  1. Super intéressant cet article! Moi non plus j’aime pas les popin (/mode schtroumpf grognon). Et on s’habitue vite à ne même plus les voir et juste cliquer sur le bouton qui les fera disparaître au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.