La guerre de la domotique va commencer

La maison va-t-elle devenir un nouveau canal de vente pour le ecommerce ?

Je m’en doutais, mais voilà que l’info est confirmée : Apple, tout comme Google (pardon, Alphabet) auraient dans leurs cartons des projets pour lutter contre l’assistant domotique d’Amazon, Echo.

Google Home, le nouvel assistant domotique de Google
Google Home, le nouvel assistant domotique de Google

C’est intéressant de voir que c’est la première fois qu’Amazon impose un objet connecté sur le marché et que ce sont Apple et Google qui sont obligés de suivre. C’est également intéressant de voir les perspectives de CA engendré par Echo en 2020 : plus de 11 milliards de dollars de revenus supplémentaires pour Amazon en 2020, dont 4 milliards grâce à la vente d’Echo lui même. Dès lors, on comprend mieux la réaction des suiveurs (il n’y manque plus que Samsung). Comme je l’avais dit dans un précédent article, Echo est une sorte de Cheval de Troie pour entrer chez le particulier, un cheval plus convaincant et bien plus intelligent que son propre concurrent, Amazon Dash.

Echo est en train de faire ses preuves. Que vont faire les autres distributeurs ?

Non seulement Echo est capable de piloter les objets connectés de la maison, mais il est aussi, et surtout, capable de mettre le consommateur directement en relation avec des plateformes de e-commerce et de e-services. Directement voulant dire pour moi, simplement, sans l’intermédiaire d’une interface fastidieuse, mais directement par la parole. L’intérêt est évident pour les marchands et si Echo s’avère effectivement aussi prometteur qu’annoncé, alors on devrait voir pas mal de monde commencer à produire ce genre de terminal : Wallmart, aux Etat-Unis, Carrefour en France, la FNAC (oui, très certainement, la FNAC, plus que Carrefour encore) et tout ceux qui voudront se faire une place au plus proche du foyer de la ménagère moderne.

Seul hic pour tout ces concurrents : la technologie de reconnaissance vocale et d’intelligence artificielle. Car rien n’est possible sans elles. Or, dans le monde, seules trois grandes sociétés maîtrisent les deux parfaitement et l’intègrent déjà dans leur appareils : Apple, Google, Amazon avec Alexa. On peut y rajouter Facebook, mais pour l’instant Facebook ne fabrique pas de terminaux.

L'Echo Dot d'Amazon. Chacun de ces petits assistants peut être placé dans une pièce de la maison. Grâce à la reconnaissance vocale et à l'IA, ils sont capables de comprendre des commandes complexes et d'exécuter toute sorte de tâches.
L’Echo Dot d’Amazon. Chacun de ces petits assistants peut être placé dans une pièce de la maison. Grâce à la reconnaissance vocale et à l’IA, ils sont capables de comprendre des commandes complexes et d’exécuter toute sorte de tâches.

Les 3 premiers GAFA ne laisseront personne, c’est sûr, utiliser leur techno. Au contraire de Facebook qui, pour l’instant, permet à des sociétés tierces d’utiliser Messenger comme chatbot, avec toute l’intelligence qu’il y a derrière, comme c’est le cas de 1-800 Flowers et d’autres.

Il faut donc regarder de près ces développements car ils préfigurent déjà un canal de vente supplémentaire pour le ecommerce. Et d’après moi, un canal de plus en plus prédominant : celui de l’assistant domotique par la commande vocale en utilisant l’IA. Non seulement, il pourra se développer dans les foyers, mais aussi bientôt dans un autre canal de distribution encore embryonnaire, mais promis aussi à un bel avenir : l’automobile.

 

6 commentaires

  1. Je suppose que dans trois, beaucoup s’étonneront en disant « comment a-t-on pu vivre autrefois sans la domotique ? »

    Il est tellement plus pratique d’avoir la réponse à sa demande (d’informations comme de produits) sur-le-champ et sans sortir de chez soi que, sans conteste, la domotique va exploser prochainement.

    On devrait s’inquiéter dès maintenant de la gestion des données personnelles.

    Quand on sait que les utilisateurs d’ebook dont les plus pistés au monde ; Tout est enregistré ! ce qu’ils ont combien de pages ils ont feuilleté, ce qu’ils ont surligné, où ils ses ont arrêté sur qu’elles phrases ils se sont attardés.

    Bref, reproduire le même type de pistage sur toute la vie quotidienne des individu…..vous voyez le danger.

    1. C’est effectivement un danger. Maintenant, il faut être honnête. Très peu de marchands exploitent et se servent des millions/milliards de données qu’ils récoltent. Pas le temps, trop de travail d’analyse, intérêt pas visible à priori. C’est en tout cas ce que je peux voir auprès de mes clients. Mais bien sûr, il ne faut pas en conclure que la protection des données doit rester une priorité importante, mais également, l’éducation du consommateur qui, la plupart du temps, n’a quasiment aucune conscience de la manière dont il est traité.

  2. Source de croissance et de nouveaux revenus, la domotique suscite un vif intérêt auprès de certaines entreprises. Il faut voir la domotique comme un allié à notre service pour nous faciliter le quotidien. Secteur porteur et innovant, restons connecté ! Merci pour le partage, article très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.