Capitaine Commerce au Québec : 2ème partie

Cet article fait suite à Capitaine Commerce au Québec : 1ère partie

ecommtl

EcomMTL, un évènement sur mesure pour prestataires et annonceurs

Le numérique, le digital, appelez-le comme vous le voulez soulèvent autant de débats au Québec que chez nous. Certains trouvent que ça avance, d’autres moins. En tout cas, c’est un peu l’avis de Stéphane Ricoul et Jenyfer Maisonneuve, patrons d’EcomMtl, qui voudraient que les choses bougent plus vite et que les entreprises comprennent mieux les enjeux du digitaux. On retrouve là une problématique similaire à la France : se digitaliser, c’est bien, mais pas à n’importe quel prix et pas en criant « digital, digital, digital » à tous les coins de rue comme un poulet sans tête (quoiqu’il aurait du mal à crier, mon poulet, puisqu’il n’aurait pas de tête… mais bon, c’est une image). Non, d’après Stéphane, et je suis bien d’accord avec lui, les TPE-PME doivent mieux comprendre les enjeux du digitaux avant de se lancer dans une course effrenée à l’armement sans véritable stratégie et sans comprendre les véritables apports spécifiques du numérique à leur ADN.

Stéphane et Jenyfer organisent un salon dont je trouve l’approche intéressante et originale. Fort du constat (partagé en France) que les salons traditionnels, dans le numérique, étaient voué à un certain ennui, ils ont créé EcomMtl une nouvelle manière de se faire rencontrer les prestataires et les commanditaires.  Formule qui, d’ailleurs, trouverait une bonne place parmi les évènement liés au ecommerce en France.

L’EcomMtl se présente donc sous la forme d’un centre commercial éphémère comprenant une vingtaine de magasins multi-industries. Chaque magasin a pour mission de faire plancher des prestataires sur une question donnée par un appeleur d’offre et pour laquelle une solution originale devra être proposée. A la fin, il n’en reste que 3. Et on a ainsi une soixantaine de prestataires présentant une solution concrète à un problème concret au sein d’un même espace accessible par une foule d’annonceurs.

Très originale, la formule a fait florès l’année dernière. 700 visiteurs sont venus participer à Ecommtl, 1500 sont attendus en septembre 2017. Et quand j’ai posé la question à Stéphane d’une éventuelle réplication du concept à d’autres pays, il m’a dit que d’autres éditions du même genre étaient déjà envisagée à Québec, Tunis, mais aussi Bruxelles (et pourquoi pas Roubaix ?).

 

Découvrez les deux autres articles de mon séjour au Québec :

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.