Pourquoi faut-il faire des tests utilisateurs ?

Ah la la! Je reviens sur ma vieille marotte : les tests utilisateur. Pourquoi faut-il faire des tests utilisateurs ?

Les tests utilisateurs, c’est quoi ?

C’est un protocole d’audit de l’ergonomie d’un site ou d’une application qui permet, à partir des utilisateurs finaux, de détecter les points d’amélioration d’une interface, mais également d’en évaluer le niveau d’utilisabilité.

Grossièrement, il s’agit de demander à un petit échantillon de personnes (12-15) de surfer sur votre site (ou d’utiliser une app) selon des scenarios prédéfinis et d’enregistrer et d’analyser leur comportement.

Très simple dans le principe, demandant une organisation stricte pour les conduire, les tests utilisateurs sont, selon Avinash Kaushik, le maître de web analytics, le meilleur moyen de savoir en profondeur comment les gens se comportent face à une interface.

C’est une méthode qui peut s’appliquer indifféremment à un site de ecommerce ou à un logiciel métier.

Exemple de tableau de recrutement de testeurs pour un test utilisateur. A chaque site ou application sa cible : le recrutement est donc variable en fonction du marchand, de son offre, de ce qu'il veut tester.
Exemple de tableau de recrutement de testeurs pour un test utilisateur. A chaque site ou application sa cible : le recrutement est donc variable en fonction du marchand, de son offre, de ce qu’il veut tester.

Pourquoi il faut en faire ?

Je viens de le dire plus haut ! Si les web analytics ou les questionnaires vous permettent d’avoir une idée, dans les grandes lignes, de ce qui ne va pas à un endroit de votre site ou de votre app, les tests utilisateurs sont comme la loupe surpuissante de voir exactement POURQUOI ça ne va pas !

Si je fais le parallèle avec l’automobile. Il est facile maintenant de faire un diagnostic d’un véhicule à partir d’un banc électronique. Mais … il faut toujours soulever le capot pour voir vraiment ce qui ne va pas. Faire des tests utilisateurs, c’est soulever le capot et mettre les mains dans le cambouis.

Dans le digital, ne pas faire de test utilisateurs revient à sans cesse mettre sur le marché des produits qui, hypothétiquement, fonctionnent, mais n’ont jamais été essayé avant. Vous mettriez sur le marché une automobile sans l’avoir fait essayer par vos clients ?

Evidemment, il est beaucoup moins risqué de tester un site qu'une voiture. Pas besoin de mannequin pour cela. De vraies personnes feront très bien l'affaire !
Evidemment, il est beaucoup moins risqué de tester un site qu’une voiture. Pas besoin de mannequin pour cela. De vraies personnes feront très bien l’affaire ! (photo par Greg Westfall sur Flickr)

Alors pourquoi plus aujourd’hui qu’hier ? Ça fait des années que je prêche pour faire des tests utilisateurs. Aujourd’hui, cette forme d’analyse est devenue courante dans un monde envahi par le digital. Chez certains de mes clients, pas une release n’est faite sans passer entre les mains des utilisateurs. Etant donné les enjeux et les budgets, il n’est plus question pour ces sociétés de prendre des risques quand à l’ergonomie, l’utilisabilité, la qualité de l’architecture d’information, le discours même et les contenus. Les budgets sont devenus trop important et la prudence s’impose.

Les tests utilisateurs : un outil de communication

Mais les tests utilisateurs ont aussi un avantage caché indéniable. Ils constituent la « preuve » que l’on peut se montrer entre soi, dans les équipes marketing ou IT, et qui entérine chaque décision.

Avec les tests utilisateurs, oubliez les interminables débats entre directeurs et opérationnels sur la position d’un bouton, la couleur d’un texte, la taille d’une image. Tout cela, le test utilisateur y répond et tranche de manière impérieuse. Aucun DG ou Directeur marketing ne pourra vous contredire si vous lui montrez un enregistrement vidéo d’un test prouvant de visu que telle ou telle option est la bonne… ou la mauvaise.

C’est aussi pour cela que nos clients (chez Wexperience) font des tests utilisateurs. Pour avoir une vue impartiale de ce qui est conçu, créé et testé. Ce point là est crucial !

Les tests utilisateurs, le meilleur moyen de convaincre les sceptiques (photo par See-Ming Lee sur Flickr)
Les tests utilisateurs, le meilleur moyen de convaincre les sceptiques (photo par See-Ming Lee sur Flickr)

Conclusion : ne pas faire de tests utilisateurs, c’est comme conduire avec un bandeau sur les yeux

J’exagère un petit peu, mais c’est presque vrai. Ne pas tester une appli (surtout pour sa première version), ne pas tester son site de temps en temps, ne pas tester son logiciel ou son application métier pour avoir un regard objectif hors celui des concepteurs… toutes ses mauvaises habitudes vous enverront dans le mur classique du dépassement de délai, des corrections de bugs ou d’interfaces à postériori, des surcoûts de temps passer à changer ce qui aurait pu être fait correctement avant la mise en production.

Tout ergonome le sait depuis longtemps, les équipes en charge du digital ont mis du temps à le comprendre, mais aujourd’hui beaucoup le font et s’en sentent beaucoup mieux.

Alors… pourquoi pas vous ?

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.