Rencontre avec Rodolphe Oulmi, DGA de Webloyalty France

Rodolphe Oulmi

Il y a quelques temps, je rencontrai Rodolphe Oulmi, DGA de Webloyalty France, spécialiste de la monétisation du trafic. Nous avions convenu de discuter, à l’origine, sur les évolutions à venir du ecommerce en 2017, conversation qui a vite dérivé sur tous les aspects du commerce digital de demain, beaucoup trop dense à retranscrire par ici. Une tendance cependant ressortait parmi d’autres, et c’était bien celle de la croissance confirmée et vigoureuse du m-commerce, que Webloyalty est bien placée pour voir grâce à son panel représentatif de clients en France.

Mais si le mobile continue à s’imposer dans les usages, restent que les transactions dans le e-commerce demeurent à la traîne. Et puisque nous en étions à parler de ce sujet, je lui ai donc demandé quels seraient ses conseils pour améliorer la conversion sur mobile.

Et voici ses pistes d’amélioration :

  • Avoir des « call to actions” clairs et indiquer le nombre d’étapes nécessaires pour passer la commande. S’il y a trop d’étapes, le client a la sensation que le processus ne finit jamais.
  • Lorsqu’on rencontre des problèmes de connexion, selon l’endroit où l’on se trouve ou lorsqu’on marque une pause dans le tunnel de commande, il faut pouvoir retrouver la dernière étape sans avoir à ressaisir les informations préalables rentrées.
  • Les sites marchands doivent rendre leurs produits bien visibles et rapidement accessibles sur les mobiles. Les utilisateurs doivent être en mesure d’accéder facilement à la description produit pour en apprendre davantage et ainsi être incité à finaliser leur achat.
  • Lorsque les utilisateurs ajoutent un article au panier, il faut proposer rapidement les options de paiement. Bien sûr, les sites doivent se préoccuper de la valeur du panier et inciter à mettre plus d’article au panier, mais si l’utilisateur trouve qu’il est facile de commander, il sera plus susceptible de revenir pour effectuer d’autres achats.
  • Si l’utilisateur n’a jamais créé de compte, il ne faut pas lui demander de le faire sur son mobile (sauf si c’est une application). Il faut faire de cette première expérience mobile, un moment aussi agréable que possible. Peut-être inciter plus tard à remplir un profil afin qu’il obtienne un avantage sur son prochain achat, mais ne pas interrompre le cycle d’achat et chercher à obtenir uniquement les informations essentielles (Femme ou Homme, numéros de téléphone ou email par exemple).
  • Il faut donner le choix des options de paiement. La carte de crédit est évidemment la plus utilisée mais le marché est en évolution rapide sur ce sujet
  • Enfin, il faut optimiser les claviers et s’assurer de bénéficier d’extensions de navigateur qui permettent de sauvegarder des informations de cartes de crédit, et/ou de les numériser. Les claviers non adaptés sur les champs sont signe d’une mauvaise approche de l’expérience client sur mobile.La confiance sur l’achat sur mobile est moins un problème que le confort/expérience d’utilisation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Capitaine

Article de : Capitaine

Olivier Sauvage est le fondateur de Capitaine-commerce.com et de Wexperience, agence spécialisée en expérience utilisateur digitale.