Échange avec Pascale, sales and marketing manager chez jardinexpress.fr

1/ Bonjour Pascale et merci d’avoir accepté notre proposition d’interview. Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour Capitaine.

pascale-jardinexpressJe suis Sales and Marketing Manager chez jardinexpress.fr  Mon poste comprend tout ce qui permet de développer le business. La vision, la stratégie, les outils, les plans d’actions. Par exemple, je dirige des projets comme la mise en place d’un nouvel ERP, l’évolution de notre site web.

Pour développer le commerce, j’assure l’optimisation du SEO, je gère le merchandising, j’écris les plans d’actions marketing on et off line, j’élargis la gamme produits, je m’occupe des réseaux sociaux, des actions de presse, etc Je pourrais vous en parler des heures : c’est un poste « multicasquette » réellement passionnant.

2/ Pouvez-vous présenter en quelques mots l’entreprise pour laquelle vous travaillez ?

Jardin Express est une jardinerie en ligne. Nous commercialisons et livrons à domicile des JEUNES PLANTS de fleurs, fruits, légumes, aromates ainsi que des graines potagères.

VADiste qui est devenu e-commercant dès 1999, l’entreprise est multicanale. Une seule main suffit pour compter les membres de notre équipe à temps plein. Comme notre activité est saisonnière, nous sommes heureux de retrouver, chaque année, de nombreux intérimaires lors de la période de livraison des colis.  

Dans notre ferme de 2 hectares, à Bouvincourt dans la Somme, une serre et un jardin d’essais, permettent de cultiver et de tester les variétés les plus récentes avant de les proposer. Depuis plus de 20 ans, nous sélectionnons les variétés les plus florifères et les plus vigoureuses à travers le monde.

3/ Pouvez-vous présenter le site jardinexpress.fr

jardinexpress.fr

La société a été créée à l’origine par un couple qui a, en quelque sorte, importé en France le concept des jeunes plants largement utilisés par les jardiniers anglais.

Qu’est-ce qu’un jeune plant ? C’est simplement le stade entre la graine et le plant déjà fleuri qui a été forcé en serre pour un aspect visuel immédiat, celui vendu en grande surface ou jardinerie classique.

Nos plants sont cultivés au fur et à mesure selon la semaine de livraison à laquelle le client choisit de les repiquer. Les 2 principaux avantages du jeune plant :

  1. Vous évitez la période délicate du semis à la germination. Donc pas besoin d’avoir la main verte pour réussir vos plantations
  2. Le plant n’est pas forcé en serre. Son cycle de vie naturel est respecté. Conséquence : il est plus vigoureux

Donc, pour en revenir à notre couple fondateur, ils se sont très vite lancés dans l’aventure digitale puisque le premier site sortait en 1999.

Après plusieurs années, notre couple est parti s’installer à l’étranger et a revendu l’entreprise à un horticulteur.

4/ Techniquement, quels sont les principaux problèmes que vous avez rencontrés ?

Le fait d’avoir une activité très saisonnière n’est pas facile à gérer.

La vente de jeunes plants est un domaine très spécifique qui demande, par exemple, un tunnel de commande particulier. Nous livrons chaque plant uniquement au moment opportun pour la plantation. Dans le panier, nous devons donc pouvoir proposer des dates de livraison différentes selon les plants tout en proposant une date commune s’il est possible de regrouper le tout à une seule date de livraison pour éviter des frais d’envois multiples.

Ca a l’air simple en l’expliquant (enfin j’espère) mais ça nécessite un développement spécifique. En effet, si le client choisit plusieurs dates de livraison, cela engendre plusieurs commandes en BO, un seul paiement en front, une seule fois l’offre promotionnelle si le client a un code etc…

Le lancement du nouveau site début 2017 a aussi été un vrai challenge car il a été reconstruit de A à Z en 3 mois, du brief à la MEP. Bien entendu, un an plus tard, nous avons encore des remontées de 404 de l’ancien site. Mais dans un volume tout-à-fait raisonnable.

Ce fût un défi technique, ergonomique et design de créer un site qui convienne autant à une clientèle senior qu’à une clientèle de trentenaires. Car 90% de notre gamme convient à la culture en pot, donc sur le balcon ou terrasse des jeunes citadins et des moins jeunes aussi d’ailleurs 

Notre clientèle senior a eu du mal à confirmer le compte client que nous avions pré-rempli dans le BO. Sur ce sujet, nous n’avons pas opté pour la bonne solution. Nous avons surestimé leur aisance avec les pratiques courantes du web.

Mais on apprend toujours de ses erreurs, n’est-ce-pas ?

5) Livrer des plantes semble un véritable challenge. Comment procédez vous et quels sont les problèmes rencontrés ?

Il est vrai qu’en rejoignant cette entreprise, je n’avais pas conscience de la complexité du secteur. Vendre des vis ou des jupes, c’est toujours vendre.

Oui, MAIS !

Une plante est un article vivant avec tous ses aléas. Impact sur les prévisions de commande et stocks. Eventuelle impossibilité de livrer la marchandise en raison d’une maladie qui a attaqué le plant. Impact de la météo qui peut faire varier la période de croissance de 1 à 2 semaines.

Arrêt de la vente d’un plant – et donc annulation des commandes – si on apprend qu’il et transgénique car Jardin Express respecte depuis toujours sa ligne de conduite : le respect des plants, du jardinage, du client. Vous me direz que c’est démago, mais non.

D’ailleurs pour arriver à respecter cette ligne de conduite nous sommes obligés parfois d’être un peu plus chers que nos concurrents. Amis, nos clients fidèles savent que c’est largement justifié. Essayez, vous le constaterez. Vous savez, la garantie « satisfait ou remboursé », on ne la met pas en avant comme argument commercial, mais on l’applique.

C’est le plus important, non ?

6) Quel est l’impact des saisons sur votre activité ?

Comme je vous le disais, un plant est un produit « vivant ». Au niveau des stocks, une prévision erronée engendre une perte pure. Pas question de solder la saison suivante la collection de la saison précédente.

Nos fournisseurs-horticulteurs doivent semer les graines 8 à 12 semaines avant la livraison au client. Mais peu de clients commandent 8 à 12 semaines à l’avance… Avec une gamme d’environ 300 articles à planter au printemps, je vous laisse deviner le casse-tête. Heureusement, notre gestionnaire est un pro.

La saisonnalité de notre activité implique aussi une mission qui nous tient à cœur. Expliquer sans cesse qu’il ne faut pas planter tant qu’il y a des risques de gelées nocturnes.

Difficile lorsque vous et moi avons envie dès les premiers rayons de soleil de mettre un peu de couleur au jardin ou sur le balcon. Difficile aussi car, dès le mois d’avril, nos concurrents, les magasins physiques mettent en vente des godets déjà fleuris. Mais je vous le redis (oui, j’en profite un peu), attention, ils ont été forcés en serre ce qui rend les plants moins vigoureux… et s’il gèle, ils mourront.

Aah, les fameux Saints de Glace !

7) Quels sont les points forts de votre site par rapport à vos concurrents ?

Nous avons été fiers de voir que, lorsque nous avons lancé le nouveau site début 2017, certains concurrents nous ont copiés sur quelques fonctionnalités.

Si je regarde les commentaires que laissent nos clients via la solution « Avis vérifiés » (note de plus de 9/10), la facilité de navigation, la clarté de l’offre et du tunnel de commande. Mais Jardin Express se démarque encore surtout au niveau de la qualité des plants et de son service client exceptionnel.

A ce sujet, je vous lis l’avis de Danièle le 2 octobre dernier : « Livraison reçue deux jours avant la date prévue, de plus un coup de fil m’a demandé si j’avais bien réceptionné mon colis dans la boite aux lettres, j’ai trouvé cela sérieux, de plus tout est très bien emballé et maintenant j’attends le printemps pour voir le résultat ! »

Je vous invite à regarder les avis sur notre HP, Capitaine. Voici le dernier à la date à laquelle nous faisons cette interview. Commentaire de Anne-Marie le 3 décembre : « Très ergonomique; très clair; très facile d’utilisation; production de très grande qualité, dont je n’ai jamais été déçue; suivi très sérieux de la commande ». J’ajouterai juste : merci Danièle, merci Anne-Marie et tous les autres.

8/ Quels sont les principaux leviers d’acquisitions de trafic que vous exploitez ?

Pour le moment, des grands classiques : les réseaux sociaux, le SEO, la presse… Mais SURTOUT : l’incomparable bouche à oreille 

9/ Quels conseils donneriez-vous à un e-commerçant qui débute aujourd’hui ?

De bien valider que le CMS choisi soit adapté à son activité. Ne pas se laisser charmer par le moindre coût ou la facilité d’un open source qui finalement peut s’avérer plus cher qu’un dev. spécifique dès que l’activité e-commerce sort des sentiers battus.

Cela sent le vécu, n’est-ce-pas ?  Et un second : soyez convaincu et passionné par ce que vous faites.

10/ Quels sont vos objectifs E-commerce et vos projets de développement pour 2018 ?

Ils sont nombreux et top secret !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Robin Commerce

Article de : Robin Commerce

Del, Robin ou encore Abdel ... certains pensent que je souffre d'un trouble dissociatif de l'identité haha. Vif et agile, votre Capitaine a fait de moi son compagnon d'armes dans sa quête sur le web :)