ITW de Renaud Joly, responsable IA chez La Redoute « On a fait quelque chose de nouveau que l’on n’imaginait pas possible »

renaud-joly-laredouteBonjour Renaud, on parle de vos deux nouvelles fonctionnalités « Recherche vocale & visuelle »un peu partout dans la presse. Tu pourrais nous en dire plus et d’abord te présenter à ceux et celles qui ne te connaissent pas ?

Oui, Olivier. Alors j’occupe le poste de Responsable Intelligence Artificielle et je suis principalement en charge de l’application des technologies d’intelligence artificielle au sein de La Redoute : évangélisation, stratégie et déploiement. Ma mission est de réussir la transformation IA first qui arrive. Au sein de la direction Data Driven, je travaille en transverse avec les équipes marketing, UX, DSI ou relation client. Nos premiers projets : recherche visuelle, recherche vocale, réalité augmenté, assistant vocal.

 

Peux-tu nous dire si ces fonctionnalités ont été développé en interne ou en externe ?

L’intégration dans l’application mobile a été réalisée par la DSI de La Redoute sur spécification de l’équipe UX. Les flux de données ont été mis en place par la Direction Data car nous utilisons des services externes, via des APIs, sur nos datasets.

Et justement, quelles sont ces API que tu utilises ?

Pour la recherche vocale nous utilisons l’API Speech Cloud de Google que nous avons testée cet été. Pour la reconnaissance d’image, nous utilisons l’API d’un prestataire spécialisé, ViSenze. Son algorithme a été entrainé sur des dizaines de millions de photos de prêt à porter. Mais la reconnaissance d’image fonctionne aussi très bien sur les meubles.

Ça vous a pris du temps d’intégrer ces fonctionnalités  ?

Une fois les solutions testées et l’architecture définie, ce n’a pas été pas très long. Ce sont des projets de quelques jours. La question est plutôt de réserver une place dans la roadmap globale entre de gros projets plus structurants. Ceci dit, travailler sur la recherche visuelle et vocale nous a donné l’occasion de faire preuve d’agilité avec les équipes DSI et UX.

Avez-vous fait des tests utilisateurs ? 

Nous avons testé en interne auprès de différentes populations. Pour ce genre de sujet prospectif ma philosophie est de passer un Minimum Viable Product. Cela nous oblige à nous « cogner » réellement le sujet. On apprend plus parce qu’on travaille sur des cas réels et nous sommes prêts pour accélérer. Enfin, aller rapidement face au client nous permet de collecter du feedback en situation. Je réserve des tests utilisateurs pour des étapes plus ambitieuses, plus finies et plus directement ROistes.

J’imagine que vous avez dû en rencontrer des difficultés, tu peux me dire lesquels et comment vous les avez contournés ? 

On a fait quelque chose de nouveau que l’on imaginait pas possible il y a quelques années. Personnellement, j’ai passé 10 ans à faire du SEO en expliquant à mes clients que les moteurs de recherche ne pouvaient pas analyser les images. Et là je dois convaincre en interne qu’on va le faire pour nous ! On a testé pour vérifier que c’était possible, fiable et utilisable en prod. Ensuite, on a voulu lancer rapidement un MVP avec des équipes qui ont une roadmap bien remplie. Heureusement, elles ont relevé le challenge.

Mesurez-vous déjà les usages et la satisfaction ?

La recherche fonctionne plutôt bien et l’on nous retourne que c’est amusant à utiliser. La communication client n’est pas encore lancée car nous venons juste de mettre en prod. On se garde toujours un délai de sécurité entre la mise en prod et la com. Au moment des soldes, La Redoute connait toujours un énorme pic de trafic. Cela nous permettra de mesurer l’intérêt des clients sur la version actuelle. Mais nous voulons développer d’autres expériences autour de ces deux fonctionnalités racines, photo et voix, qui s’inscrivent dans les usages mobiles actuels. Je suis convaincu que le potentiel est là.

La prochaine étape ?

Il en reste beaucoup. Lancer en MVP implique un compromis sur le périmètre fonctionnel. Le projet renait une fois qu’il est ligne. On a des uses cases en stock pour enrichir l’usage et c’est maintenant que nous devons êtres plus exigeants sur l’expérience utilisateur. On va itérer sur notre backlog pour apporter plus de valeur ajoutée au client et ajuster en fonction des résultats. Essayez et donnez-moi votre feedback 😉

 

Merci pour ces échanges et à très vite !  

4 commentaires

  1. Le but final est de proposer ces fonctionnalités aussi sur le site Internet, que ce soit pour les mobinautes ou les internautes ?

    J’imagine que l’application n’est qu’une étape dans le déploiement plus globale de ces technologies ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Robin Commerce

Article de : Robin Commerce

Del, Robin ou encore Abdel ... certains pensent que je souffre d'un trouble dissociatif de l'identité haha. Vif et agile, votre Capitaine a fait de moi son compagnon d'armes dans sa quête sur le web :)