10 questions posées à Pascal en charge du site e-commerce cheveuxbeaute.com

Bonjour Pascal et merci d’avoir accepté notre proposition d’interview. Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

pdebearBonjour, Au sein du groupe VOG coiffure, je suis en charge de la filiale CheveuxBeauté.com, la filiale négoce du groupe qui regroupe 3 départements. CheveuxBeautéPRO ; une centrale d’achats BtoB dédiée aux franchisés du groupe, CheveuxBeauté.com ; un site cross canal BtoC qui a pour objectif de digitaliser et d’amener du trafic en point de vente et un département pour l’aménagement intérieur des salons. Je suis également en charge de la transformation digitale du groupe, un projet stratégique et ambitieux sur lequel nous investissons énormément depuis plusieurs années.

Nous avons créé un écosystème qui regroupe toute notre data et qui permet la communication entre nos différents systèmes (logiciel de caisse en salon, écran vitrine, site BtoB, site BtoB, logistique, CRM…).

2/ Pouvez-vous présenter en quelques mots votre groupe ?

Le groupe VOG va fêter ses 40 ans en 2019. Le groupe a été fondé par Franck François, coloriste de métier. Le groupe VOG compte aujourd’hui 930 salons de coiffure et regroupe des enseignes très complémentaires qui couvrent tous les marchés de la coiffure. L’enseigne Tchip, l’inventeur de la coiffure à petits prix, l’enseigne Shampoo
dédiée aux centres commerciaux, l’enseigne VOG pour les centres villes et l’enseigne de luxe Claude Maxime pour la « haute coiffure ».

Même si le groupe détient des succursales en nom propre, c’est avant tout un groupe franchiseur qui poursuit années après années son développement grâce à la franchise sur l’ensemble des enseignes.

3/ Pouvez-vous présenter en quelques mots le site cheveuxbeaute.com (activité, histoire, concept)

CheveuxBeauté.com, c’est un site e-commerce BtoC proposant des produits et du matériel professionnel destinés à la coiffure. Mais ce n’est pas qu’un site e-commerce car nous proposons également la vente de service de coiffure en ligne ! C’est donc un site cross canal ayant pour objectif d’amener du trafic en point de vente (plus précisément en salon de coiffure).

cheveuxbeaute-home

4/ Vous disposez d’un nombre de salons de coiffures considérables.  Quelle est votre stratégie store-to-web ?

L’une des forces du groupe VOG, c’est le nombre important de salons de coiffure. Notre stratégie est donc d’utiliser le web pour faire venir ou revenir des clientes en salon. A ce jour, nous ne souhaitons pas que nos clientes passent des commandes en ligne depuis le salon.

5/ Quelle est votre stratégie web-to-store ?

Grâce à notre écosystème connecté, voici quelques exemples concrets de fonctionnalités web to store qui sont aujourd’hui en ligne :

– le click and collect qui permet l’achat sur CheveuxBeauté.com et la livraison offerte en salon

– la prise de rendez-vous en ligne : en sélectionnant le salon VOG, le coiffeur et la prestation souhaitée, on propose en temps réel les disponibilités du coiffeur et un devis personnalisé en ligne

– le web to store : inscription d’un internaute en ligne pour venir profiter d’une offre ou d’un cadeau à retirer en salon

Et nous avons encore de nombreuses autres fonctionnalités à venir, avec toujours le même objectif : utiliser le web pour faire venir ou revenir des clientes en salon.

6/ Techniquement, quels sont les principaux problèmes que vous avez rencontré ?

La complexité a été de faire communiquer tout notre environnement digital dans un seul et unique écosystème. Cet écosystème a été développé sur-mesure pour l’ensemble de nos besoins actuels et futurs. Avec l’accord des franchisés, cet écosystème nous permet aussi de collecter les données de caisse des clients avec pour objectifs de mieux les connaître afin de leur proposer des offres de plus en plus personnalisées.

7) Votre groupe compte de nombreux franchisés. Comment ont-ils vu le lancement du site E-commerce ?

Lors du lancement du projet, le site e-commerce n’a pas été bien accueilli par le réseau de franchisés. En démontrant jour après jour et notamment grâce aux fonctionnalités Web to Store que le site avait pour objectif prioritaire d’amener de nouveaux clients dans les salons, la grande majorité des franchisés est maintenant conquise par l’apport du projet actuel et par les possibilités à venir.

8/ Quels sont les principaux leviers d’acquisitions de trafic que vous exploitez ?

Nous exploitons la majorité des leviers « classiques », tels que le SEO, SEA, l’affiliation, les newsletters, le re targeting… Nous proposons aussi un diagnostic capillaire ludique sous forme de questionnaire qui nous permet de collecter du trafic et des prospects qualifiés.
Et nous collectons également des prospects qualifiés via nos opérations Web to Store. Pour celles-ci, nous avons aussi la chance de profiter de la notoriété d’enseignes telles que Tchip et VOG.

9/ Cela fait 2 ans maintenant que votre site E-commerce est lancé. Quels sont les principaux enseignements que vous pouvez en tirer ? (problèmes rencontrés, spécificités du business, à faire, à ne pas faire…)

La difficulté mais aussi et surtout le challenge est de faire cohabiter un réseau de franchisés indépendants avec un site e-commerce de vente de produits et de services. Outre certains aspects techniques liés au développement de solutions sur mesure, le challenge numéro 1 reste l’appropriation de cette inéluctable transformation digitale par les équipes en interne et par le réseau de franchises.

 

10/ Quels sont vos objectifs et vos projets de développement pour 2018 ?

Pour cette année 2018, nos projets sont nombreux et variés. L’un des challenges prioritaire reste l’exploitation du big data au service des franchisés. A savoir, mieux connaitre la clientèle de nos salons pour tenter d’appréhender ses besoins. L’objectif est de personnaliser notre relation avec les clients des salons en lui offrant la meilleure offre au meilleur moment et évidemment… via le digital.

2 commentaires

  1. Bonjour Pascal,

    Merci pour cette interview. Je me permets de rajouter une question.

    Avec un tel catalogue e-commerce et dans l’optique de votre transformation digitale, avez-vous envisagé une solution PIM (Product Information management) telle que http://www.quable.com/la-solution-pim , pour faciliter la centralisation de votre ecosystème produits ?

    A votre disposition pour en discuter

Répondre à laurent Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Merci de saisir ces caractères dans le champ
ci-dessous afin de valider votre commentaire.

Robin Commerce

Article de : Robin Commerce

Del, Robin ou encore Abdel ... certains pensent que je souffre d'un trouble dissociatif de l'identité haha. Vif et agile, votre Capitaine a fait de moi son compagnon d'armes dans sa quête sur le web :)